Rétro : Première amer

Ligue 2 / 07/05/2012 - 14h22 / Par Maxime M.
  


Pour ses trois dernières confrontations de Ligue 2, l'ASM retrouve un concurrent qu'elle avait joué à domicile en tout début de saison. Comme le veut la règle du championnat, les trois premières équipes affrontées seront aussi les trois dernières. Voilà qui augure un finish palpitant pour les Rouge et Blanc qui doivent espérer trois victoires, dont deux face aux possibles futurs promus à qui le club espère, par l'exploit, chaparder une place inespérée en Ligue 1. La rétrospective de l'accueil du Stade Rémois en phase aller permettra sans doute de tirer des enseignements, à moins qu'elle ne relève plus que du souvenir. 

A l'époque, et le terme n'est pas déplacé tant la Principauté a changé depuis le mois d'août, les commandes revenaient encore à Laurent Banide qui construisait un onze titulaire dans la continuité de la fin de saison passée, avec des jeunes et des rescapés. Chabbert gardait alors les buts, derrière Marester et Kurzawa, accompagnés de Koné et Adriano en défense axiale. Dumont et Mendy formaient une paire prometteuse au milieu, alors que Giuly signait son retour en tant que capitaine aux côtés des jeunes Eysseric et Salli, avec Helstad en pointe. Sortis de deux nuls contre Boulogne-sur-mer et Troyes alors que leur adversaire du soir réalisait un démarrage fringuant, ces prototypes de la seconde division s'exerçaient à un premier test, qui s'est vite avéré être un crash. Bousculés immédiatement par des Rémois agressifs, offensifs et pleins de maîtrise, les Monégasques peinent à sortir la tête de l'eau et sont finalement sanctionnés alors qu'ils semblaient reprendre le dessus. Un centre venu de la gauche sur un débordement de Tainmont offrait à Amalfitano un but facile, laissé seul au second poteau. L'ASM paye son laxisme et son attentisme défensif. La seconde mi-temps n'offre pas un meilleur visage puisque dès la reprise, Tainmont persiste et signe un but identique, offert cette fois-ci à Ghilas. Chabbert évitera le 3-0 en contre, le jeune Koné se fera expulser dans les arrêts de jeu et seul Germain tirera son épingle du jeu en ramenant les siens dans la marche, sur un coup-franc tiré par Mangani. L'ASM s'incline finalement 2-1 à domicile et se place 17ème au bout de 3 rencontres. 
 
Pour Giuly, dont le suspens du retour à l'aile droite, avec le brassard, s'était prolongé, il s'agissait d'une première en Ligue 2 au goût étrange. C'était aussi une première défaite pour le club après trois journées, ainsi que le premier but de Germain, qui n'a pas pesé lourd. Finalement, dans cette tristesse et cette incapacité à réagir, l'ASM se positionnait en première équipe non-relégable. Une chose est sûre, si le club princier gagne ce soir à Reims, ce sera le premier pas vers un exploit immense pour la remontée. Pour Reims, la cause est quasiment acquise, mais une victoire viendrait la sceller et mettrait Clermont à distance. En revanche, pour Touré, Subasic, Koman ou Kagelmacher, ces adversaires du soir seront une première qu'ils comptent bien mettre à mal.