Eric Marester : « Se battre jusqu'au bout »

Ligue 2 / 23/03/2012 - 00h36 / Par Ronan C.
  


Pour le compte de la 29ème journée de Ligue 2, l'AS Monaco affronte ce soir à 20h la Berrichonne de Châteauroux, au stade Louis II. Lors de la conférence de presse d'avant-match, le latéral droit monégasque Eric Marester s'est confié sur le site officiel du club sur le point du match nul obtenu à 10 sur la pelouse de Tours vendredi dernier et sur l'adversaire castelroussin :

Eric, comment s'est passée la semaine d'entraînement après le match éprouvant de vendredi dernier à Tours?
Cela s'est bien passé. C'était un match difficile, mais nous avons su rester organisés après l'expulsion de Petter, ce qui nous a permis de ne pas trop puiser dans nos ressources physiques. Nous sommes restés en place, nous les avons attendus et au final ils ne nous ont pas mis en si grande difficulté que cela dans le jeu. On a souffert sur leurs coups de pied arrêtés, mais on a tenu le choc et on a pris ce point du match nul qui pourrait compter pour beaucoup dans le décompte final.

Pour la première fois de la saison vous venez d'enchaîner deux matchs sans encaisser de but...
Enfin ! C'est dans la lignée des derniers mois. On a l'impression de vivre un tout autre championnat depuis janvier. Nous parvenons à enchaîner de bons résultats, nous sommes d'ailleurs invaincus depuis cinq matchs, la réussite est plus souvent de notre côté... Tout cela nous donne plus de confiance et c'est important pour bien aborder le sprint final. Quand on gagne on récupère plus vite, on travaille plus sereinement et on a toujours hâte que le prochain match arrive pour remettre ça. La saison est loin d'être terminée, il va falloir se battre jusqu'au bout, mais cela soulage quand même pas mal d'attaquer cette période décisive de la saison avec un peu plus de certitudes.

Ce vendredi l'ASM accueille Châteauroux, une équipe qui a le vent en poupe actuellement. Que penses-tu de cet adversaire?
C'est une équipe qui est revenue dans le coup après avoir eu un coup de mou durant l'automne. Depuis qu'ils ont gagné à Lens juste avant la trève, les Castelroussins enchaînent de bonne performances. Début février ils ont eu un passage à vide, mais je crois que cela fait quatre matchs qu'ils sont invaincus, dont deux victoires à l'extérieur. C'est un adversaire à prendre très au sérieux car il n'a plus rien à perdre dans cette saison. Châteauroux va venir chez nous sans pression avec l'envie de rêver encore un peu plus au podium. A l'aller, leur efficacité m'avait marquée. Ils nous avaient planté deux buts d'entrée et après on n'avait jamais pu recoller. C'est une équipe cohérente, joueuse, en confiance... Il va falloir être présent dès la première seconde pour la faire douter.

Avez-vous dans un coin de la tête le match suivant qui vous mènera au Mans, un concurrent direct pour le maintien?
Pour les autres je ne sais pas, mais pour ma part ce n'est pas le cas. Pas parce que je serai suspendu au Mans, mais parce que depuis quelques semaines on ne se préoccupe que du match à venir et cela nous réussit plutôt bien. Dans notre situation, on ne doit pas calculer. Notre seule préoccupation c'est de prendre des points et d'être performants. Peu importe contre qui, tous nos matchs sont des finales.

Le fait d'être suspendu pour le match suivant te fait-il aborder cette rencontre face à Châteauroux différemment?
L'envie de faire un gros match est encore plus présente à l'esprit. Déjà parce que derrière j'aurai largement le temps de récupérer (il sourit), mais surtout parce que je veux apporter le maximum à l'équipe et rester sur une grosse prestation. Je pense au collectif mais aussi à moi car les absents ont toujours tort. Quand on sait que l'on ne sera pas sur le terrain le match suivant, on veut toujours marquer les esprits. Je vais me battre comme je le fais toujours et si j'ai les moyens d'apporter un peu plus je n'hésiterai pas.

Site Officiel ASM FC