Voilà, c’est fini....

Planete-ASM / 23/05/2018 - 21h20 / Par Damien L.
  


Fin.

3 lettres, 3 simples lettres pour un mot pourtant si important.

Habituellement, la fin arrive subitement, sans prévenir. Ou alors elle s'impose lentement, tellement lentement que lorsque que l'on se rend compte de sa présence, il est trop tard.

Quand j'ai lancé Planete-ASM en 2008, je n'envisageais aucune fin. C'était au départ un projet personnel, pour grandir personnellement. Gérer une équipe, développer et maintenir un site web avec les contraintes d'une vraie audience, c'était un simple challenge. Mais la chance, si jamais elle existe, m'a permis de m'entourer très rapidement de personnes précieuses, compétentes et impliquées. Alexandre, Sébastien, Maxime, Ronan, Stéphane, Slim et les autres, c'est votre volonté, votre sérieux, votre envie de faire de ce projet un projet de qualité qui nous a permis de grandir. Jamais je ne pourrais vous remercier autant que je le souhaite. 

Mais quand un tel projet repose essentiellement sur l'implication d'une poignée de bénévole, chaque départ est difficile à vivre. Et nous en avons connu des départs, simplement parce que la vie ne laisse pas beaucoup de temps au bénévolat. Ces départs, nous avons réussi à les gérer au mieux pour continuer à fournir un travail de qualité, quitte à travailler deux fois plus. Et c'est à ce moment-là que j'ai commencé à avoir peur de la fin. A avoir peur du moment où je n'aurai pas la possibilité de relancer la machine après un ou plusieurs départs. Ce jour-là, je me suis promis que Planete-ASM aura la chance de pouvoir écrire sa propre fin. Ne pas la subir, ne pas fermer ses portes subitement à cause des départs ou pire, laisser le site mourir à petit feu. 

Et si cette fin arrive aujourd'hui, c'est parce que mon expérience m'a permis de savoir que c'est le bon moment. Que la saison 2018/2019 allait être la saison de trop. Peut-être aussi parce qu'après l'incroyable saison 2016/2017, la saveur n'était plus la même depuis de nombreux mois. C'est ainsi que j'ai demandé au mois de janvier, à mes « lieutenants » - les membres les plus anciens de Planete-ASM qui gèrent le site bien au-delà de la rédaction - de réfléchir à l'idée de fermer les portes à la fin de la saison. Sans surprise, ils étaient de mon avis, conscients eux aussi que l'énergie inimaginable pour tenir un tel site risquait d'être de plus en plus rare. Nous avons bien envisagé d'autres solutions pour continuer à faire vivre Planete-ASM avec moins de ressources, mais aucune solution ne semblait viable.

Lors de l'annonce de la fermeture, plusieurs ici n'ont pas compris pourquoi nous ne laissions pas le site à d'autres personnes. Même si je me suis exprimé dans les médias à ce sujet, je souhaite le faire à nouveau. Quand on a passé 10 ans de sa vie à peaufiner un site comme Planete-ASM, à polir l'image du site, il n'est pas concevable de le laisser à un inconnu. Je suis en revanche resté ouvert aux propositions sérieuses, argumentées, étudiées. Mais aucune n'est arrivée.

En revanche, je ne m'attendais pas à un tel déferlement d'amour de la part de vous tous, ici ou sur les réseaux sociaux, au moment de l'annonce de la fermeture. Je ne m'attendais pas non plus à ce magnifique geste de l'AS Monaco qui m'a envoyé un maillot signé par les joueurs et un superbe mot. C'est d'ailleurs un des avantages d'écrire sa propre fin. On peut profiter de toutes les réactions.

Mais si vous avez été nombreux à nous remercier pour le travail fait pendant 10 ans, c'est surtout à moi de remercier toutes les personnes qui ont contribué à Planete-ASM. Plus de 100 personnes ont participé au projet. À la rédaction, mais aussi au design, au développement, à l'hébergement, à gérer les relations extérieures, etc... Toutes ces personnes, bénévoles, ont eu un jour l'envie de rejoindre un tel projet. De donner de leur temps pour Planete-ASM, mais surtout pour toutes les personnes venant ici chaque jour lire notre contenu. Comment ne pas être ému face à ces milliers d'heures investies ? À tous ceux passés ici ou encore présents, je vous adresse un immense merci, un merci totalement sincère. Et évidemment, un merci particulier à mes quatre lieutenants actuels : Florian, Rémi, Grégory et Samy. Vous avez été les piliers du site ces dernières années. Et sans vous, il est fort probable que Planete-ASM n'existerait déjà plus.

Pour finir, merci à vous, lecteurs fidèles. Nous ne vous abandonnons pas. Nous prenons notre retraite, une retraite à priori méritée. À partir de demain, nous redeviendrons de simples supporters, car même si nos vies vont nous porter vers d'autres projets, jamais nous ne pourrons nous éloigner de cette AS Monaco que nous aimons tant.

Merci, merci, merci.