Ndoram : « Il faut avoir les épaules et assumer »

Ligue 1 / 04/05/2018 - 15h01 / Par Florian R.
  


Trois journées pour une place sur le podium à l'issue de la saison 2017-2018. A deux jours du déplacement à Caen dans le cadre de la 36ème journée de Ligue 1, Leonardo Jardim et Kévin Ndoram sont intervenus en conférence de presse d'avant-match avant le voyage en Normandie. Les deux hommes ont bien évidemment évoqué l'état de forme actuel de l'équipe, amputée de nombreux cadres. Morceaux choisis.

Avec une infirmerie qui affiche complet et trois suspendus (Fabinho, Jemerson, Diakhaby), Jardim est bel et bien conscient de la difficulté actuelle de la situation après les grosses désillusions des derniers matches à Paris (7-1), Guingamp (3-1) et contre Amiens (0-0) : « Nous n’avons pas toutes les options, cela rend notre travail plus difficile. Mais les joueurs disponibles sont très motivés, ils travaillent bien. » Parmi eux, des jeunes comme Mboula, Sylla ou Ndoram sur lesquels il va falloir s'appuyer pour terminer la saison de la meilleure des manières : « On a un groupe de jeunes joueurs qui ont fait beaucoup de matchs en CFA cette année. Ils travaillent et auront peut-être des opportunités en cette fin de saison avec les différents absents. J’essaye toujours de prendre les joueurs qui peuvent apporter le plus à l’équipe. Les choix sont plus difficiles en ce moment car il y a peu d’options. Je valorise les opportunités. Regardez Bakayoko, Bernardo, Lemar, Martial, Carrasco, ils ont profité des opportunités. D'ici 2-3 ans, on dira peut-être que Sylla, Ndoram ou Serrano ont profité des opportunités aussi. »

Avant d’affronter le SM Caen, « une équipe très forte sur les premiers ballons, qui pratique un jeu direct avec beaucoup de centres », le coach lusitanien a évidemment mené un travail préparatoire au vu des forces en présence : « Nous avons fait un peu plus de travail d’organisation pour préparer des joueurs qui ont peu l’habitude de jouer ensemble. Subasic, Raggi, Glik, Touré, Moutinho, Lemar, R.Lopes, Tielemans seront là pour entourer les plus jeunes joueurs. Ils ont plus d’expérience des grands rendez-vous. » En somme, « l’important sera de rester bien organisés ».

Ensuite invité à commenter les récentes déclarations de Vadim Vasilyev au sujet d’une potentielle troisième place en fin de saison, Jardim a une nouvelle fois rappelé les tenants et aboutissants du projet asémiste : « L’objectif de Monaco depuis que je suis arrivé est de rester sur le podium, mais aussi de former et vendre des joueurs. C’est le travail le plus complexe de repartir avec une nouvelle équipe chaque saison. Il va peut-être y avoir des saisons où nous allons garder plus de joueurs, où leur progression sera meilleure et où nous serons capables de gagner un championnat comme l’année dernière. Ou il y aura d’autres saisons avec des moments plus difficiles, où la progression que tu attends de tes joueurs n’est pas optimale et où il y aura des problèmes de condition physique. Je pense que Vadim tient un discours cohérent, qu’il sait bien que le foot c’est comme ça » a-t-il notamment confié avant de décrire l'évolution de la saison, entre les parcours respectifs de l'ASM, Lyon et Marseille puis de quitter la salle de presse.

Fier représentant de la formation asémiste et présent au club depuis l’âge de 4 ans, Ndoram ne veut pas fuir ses responsabilités dans cette dernière ligne droite de la saison : « En ce moment, le coach a besoin des joueurs qui sont aptes physiquement. On a besoin de répondre à l’appel. C’est une phase difficile mais il faut assumer et répondre présent quand on a une opportunité, qu’elle soit dans de bonnes conditions ou pas. Il ne faut pas réfléchir et foncer. On va tout faire pour finir le plus haut possible. On se concentre sur nous, on ne regarde pas les autres équipes. Il faut uniquement se focaliser sur nos matchs. On s’est mis en difficulté mais rien n’est joué, ce n’est pas encore fini. »

Si les joueurs sont « encore plus soudés » compte tenu de la situation inquiétante des derniers matches, le natif de Saint-Sébastien-sur-Loire décrit une vie de groupe très saine : « Même s’ils ne sont pas là avec nous sur le terrain les jours de matchs, les joueurs blessés sont là tous les jours, ils nous soutiennent, donnent des conseils. » Ensuite questionné sur les entrées en jeu récentes de Moussa Sylla à Guingamp et contre Amiens, Ndoram s’est fait le porte-parole de l’Academy : « C’est une fierté que la formation monégasque soit mise à l’épreuve au niveau professionnel. Sylla travaille beaucoup et a fait une très bonne rentrée contre Guingamp et Amiens. J’espère qu’il en fera de même s’il joue contre Caen. Peu importe l’âge dans le football, il faut avoir les épaules et assumer. »

Polyvalent, le joueur de 22 ans ne s’embarrasse pas de son positionnement sur le terrain : « Je m’adapte en fonction des besoins du coach. » De même qu’il ne se soucie pas de son avenir pour l’instant : « Je suis ici, la saison n’est pas encore terminée, je suis bien à Monaco. C’est sûr que je voudrais jouer plus. Je prends ce que le coach me donne et on verra bien ce qu’il se passera en fin de saison. Pour l’instant, je suis bien ici. »

 


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an