André Silva, nouvelle piste en attaque ?

Transferts / 04/05/2018 - 10h51 / Par Florian R.
  


Débarqué pour la coquette somme de 38 M€ du côté de l'AC Milan l'été dernier en provenance du FC Porto, l'attaquant portugais André Silva pourrait déjà quitter l'Italie. A l'occasion d'un dîner mardi soir à Madrid, l'avenir du joueur international lusitanien de 22 ans (20 sélections, 11 buts) aurait été évoqué avec l'AS Monaco comme option.

En effet, comme le rapporte la Gazzetta dello Sport dans son édition du jour, le dîner en question réunissait le directeur sportif de l'AC Milan Massimiliano Mirabelli, celui de l'AS Monaco Michael Emenalo ainsi que l'agent du joueur Jorge Mendes. Les trois hommes auraient évoqué l'idée d'un transfert du natif de Baguim do Monte vers la Principauté dès l'été prochain, et le nom de Keita Balde serait peut-être revenu sur la table comme contrepartie possible. Le Sénégalais aurait par ailleurs déjà été l’objet de discussions entre les deux clubs il y a quelques mois.

Si rien ne semble pour le moment concret, le départ d'A.Silva du club milanais semble presque inéluctable. Auteur de 2 petits buts lors de ses 23 apparitions en Serie A cette saison (seulement 7 titularisations), le Portugais n'est pas l'un des premiers choix de Gennaro Gattuso qui avait publiquement tancé son joueur à l'issue d'une défaite 2-0 à Rijeka en Europa League au mois de décembre dernier : « Nous connaissons tous sa valeur. Avec sa sélection nationale, il marque tout le temps. Mais quand vous jouez en coupe avec le maillot du Milan, vous devez faire plus. Il a lutté, mais on aurait dit un corps étranger à l’équipe. Quand vous mettez le maillot du Milan, il faut le respecter. Ça m’agace. Nous avons fait jouer des joueurs qui avaient besoin de temps de jeu. Nous ne sommes pas venus ici pour perdre. »

S'il dispose de bonnes statistiques en Europa League (8 buts en 14 matches) au bénéfice d'un triplé et deux doublés contre l'Austria Vienne et les Macédoniens du KF Shkëndija (en qualification pour la phase de groupes) notamment, l'avenir de Silva du côté de Milanello semble fatalement s’assombrir. Fin février, la presse transalpine, Tuttosport en tête, assurait même que « Silva ne peut pas rester dans ces conditions », ceci malgré les déclarations de Mirabelli à son sujet dans O Jogo début janvier : « Je sais qu’André Silva traverse une période difficile, mais c’est un joueur très important pour nous, nous avons un rapport et une affection spéciale pour lui, il a beaucoup de talent et nous voulons qu’il reste avec nous [...], j’ai la certitude qu’il restera avec nous de très nombreuses années. »

Dans ce dossier, il ne faut pas oublier que l'AC Milan va être prochainement frappé par des sanctions de l'UEFA concernant le Fair-Play Financier, comme confirmé par Marco Fassone, directeur général du club lombard, après un entretien avec les membres de l'Instance européenne de Contrôle Financier des Clubs, à Nyon fin avril. Nul doute qu'une vente rapide d'André Silva pour un montant sensiblement proche de celui qui avait été déboursé pour le faire venir pourrait apporter quelques garanties à l’ICFC. Celle-ci doit se prononcer en juin.

gazzetta.it