Raggi : « Encore notre destin entre nos mains »

Ligue 1 / 26/04/2018 - 15h25 / Par Thomas S.
  


Quatre matches pour terminer sur la seconde place du podium et décrocher un billet pour la prochaine Ligue des Champions, voilà le défi de l'AS Monaco pour cette fin de saison. À deux jours de la rencontre face à Amiens, Leonardo Jardim s'est présenté devant les journalistes pour la conférence d'avant-match, suivi par son défenseur Andrea Raggi.

Alors que la place de dauphin semblait quasi-assurée il y a quelques journées, les récentes contre-performances des Rouge et Blanc ont permis à leurs poursuivants de recoller au classement. Pour l'entraîneur asémiste, la situation est grave mais loin d'être désespérée : « Bien sûr, nous sortons de deux matches difficiles, où nous n'avons pas joué à notre niveau. Nous sommes conscients de ça, mais nous sommes toujours deuxièmes au classement. Nous avions un avantage de sept points, maintenant nous n'en avons plus qu'un mais c'est toujours un avantage, il vaut mieux être à notre place que derrière. L'important c'est de faire le nécessaire pour remporter les quatre matches restants, dont le premier contre Amiens. C'est un moment plus difficile, il nous manque beaucoup de joueurs, certains ne sont pas à leur meilleur niveau, mais c'est dans ces moments-là qu'il est important de répondre présent. Il ne faut pas oublier que c'est ce groupe qui a réussi cette saison, c'est ce groupe qui nous a mené où nous sommes, à la deuxième place. On a besoin d'une réaction. » Le défenseur présent au club depuis 6 ans livre lui aussi son analyse de la période : « On a raté peu de matches sur notre saison, mais les deux derniers matches, oui, c'était compliqué, très compliqué même. La semaine après Paris, j'avais honte. À Guingamp, on avait peut-être encore ça en tête, mais on a mérité de perdre, car ils ont mieux joué que nous. Notre attitude n'était pas bonne, il faut changer ça. Les mauvaises périodes existent dans le football, mais les grandes équipes savent se sortir de ces situations. »

Après deux défaites à l'extérieur, l' AS Monaco retrouve le Stade Louis-II ce samedi, l'occasion de repartir du bon pied pour Jardim, qui voit en Amiens « une équipe compliquée, avec un bloc bas et qui joue bien les transitions. Nous aurons besoin de maîtriser le match, de mettre plus d'engagement et d'énergie que sur nos dernières sorties. Nous avons bien travaillé cette semaine. J'ai trouvé mes joueurs plus impliqués, à parler du match, à se concentrer sur la performance à fournir, à trouver la stratégie pour améliorer les choses. » Le Pirate use également de la méthode Coué : « Samedi, on joue la première de nos quatre finales, on devra rentrer sur le terrain avec de la rage et de la concentration, à 200%. La victoire passera par là, si on rentre avec le même état d'esprit qu'à Paris ou Guingamp, sans la bonne attitude, sans intensité, ce sera difficile. Il nous faut gagner, c'est obligatoire. On n'a plus de joker, mais on a encore notre destin entre nos mains. Ça va être difficile pour nous, mais aussi pour Marseille et Lyon. La différence, ça se fera dans la tête. Cette semaine, j'ai vu une équipe de costauds, concentrés. On a bien travaillé avec le coach. Je pense qu'on est prêts pour samedi. »

De toutes parts, on explique les dernières sorties ratées de l'équipe du Rocher par des esprits déjà tournés vers la Coupe du Monde et le prochain mercato estival. Une théorie réfutée d'un revers de main par les deux hommes. « Il m'est difficile de penser que les joueurs ne pensent pas au club. Le club soutient tout le monde y compris dans les mauvaises périodes, le plus important est de rendre cette confiance sur le terrain. L'AS Monaco a permis à beaucoup de nos joueurs d'arriver au top niveau, ce sont eux qui payent les salaires. Nous nous devons d'être à 100% concentrés pour le club, les résultats positifs profitent à tout le monde. » rappelle le technicien. L’Italien témoigne également : « Je ne crois pas ce que disent les journalistes, que soi-disant les gars ont déjà la tête ailleurs. On parle quand même de Monaco ! Je les vois tous les jours, les Fabinho, Thomas Lemar...ce sont des professionnels ! »

Parmi les joueurs moins en vue ces dernières semaines, donc, le nom de Lemar revient régulièrement. Tout en reconnaissant son coup de moins bien, son entraîneur et son coéquipier ont volé à son secours : « Thomas Lemar fait partie des joueurs en dessous de leur niveau en ce moment, mais c'est un joueur qui travaille, c'est lui qui a le plus couru contre Guingamp. Il travaille dur à l'entraînement pour retrouver son niveau, car c'est le premier à savoir qu'il peut faire mieux. Je suis à 100% derrière lui. », a martelé Jardim, tandis que le polyvalent défenseur assure que « Thomas, c'est un mec magnifique, il sait qu'il n'est pas au mieux, mais je suis certain qu'il va beaucoup aider l'équipe pour ces quatre derniers matches ».

Lors du dernier match, Falcao a déclaré forfait à la dernière minute, et Andrea Raggi était resté sur le banc malgré l'expulsion de Jemerson. Le coach monégasque a apporté quelques précisions sur sa gestion de l'effectif au cours de ce match : « Falcao a senti une gêne à Guingamp, mais ce n'est pas une blessure, juste une petite contracture. Il a fait le nécessaire avec le staff médical, il a repris l'entraînement. J'ai préféré faire rentrer Ndoram plutôt que Raggi car il a une inflammation au tendon depuis quelques semaines. » Une information confirmée par l’intéressé quelques instants plus tard, même si cela ne devrait pas l'empêcher de tenir sa place en défense samedi : « Ça fait quelques semaines que j'ai une inflammation au tendon, une grosse inflammation. Je prends deux Voltarène par jour, mais je ne veux pas m'arrêter comme ça. Sauf si le tendon claque, je serais là jusqu'à la fin, il faut serrer les dents. »

Quelle que soit la composition alignée par le tacticien lusitanien samedi soir, le salut de l'équipe passera par l'union sacrée. Leonardo Jardim reconnaît que les blessures sont nombreuses, mais place également ses joueurs face à leurs responsabilités : « la baisse de forme des joueurs arrivent, mais c'est rare que cela arrive pour plusieurs joueurs au même moment, et malheureusement, avec nos nombreuses blessures, je ne peux pas faire énormément de changements. Bien sûr, on voudrait que tous nos joueurs soient à 100% toute la saison, mais c'est impossible. Ce qu'on peut modifier, c'est l'attitude : l'engagement, la motivation, l'intensité dans les duels. L'attitude n'a pas été bonne sur les derniers matches. Nous avons besoin d'être plus concentrés, de mettre plus d'engagement, porter ce maillot ne suffit pas. » L'attitude et le mental seront donc les armes à retrouver pour finir la saison sur une bonne note. Et pour ce qui est de la grinta, la présence de Raggi ne sera pas de trop : « Il n'y a pas de panique. Il faut reconnaître nos difficultés, mais on a déjà connu des moments comme ça et on s'en est sorti. Chacun de nous est triste, c'est normal après ce qu'on a montré, mais il faut relever la tête et montrer que Monaco, ce n'est pas ce qu'on a vu sur les deux derniers matches. Tout le monde est énervé par la situation, bien sûr, mais on est encore deuxième, on a encore un petit avantage. C'est le moment de rester soudés. »


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an