De nouvelles modifications adoptées pour la saison prochaine

Ligue des Champions / 28/03/2018 - 10h48 / Par Grégory L.H.
  


La Ligue des Champions continue sa mue. L'UEFA a communiqué hier sur de nouvelles évolutions concernant le règlement de sa compétition phare. Des précisions ont été apportées sur la mise en place des horaires décalés, tandis que trois autres points ont été revus : un quatrième remplacement sera autorisé en phase de prolongations, 23 joueurs pourront être inscrits sur la feuille de match de la finale et, peut-être le plus important, les clubs auront la liberté d'inscrire dans leurs effectifs à partir des huitièmes jusqu'à trois joueurs ayant participé à la phase de poules avec une autre formation.

Tout d'abord, le découpage des soirées en deux plages horaires (18h55 et 21h00) ne concernera finalement que les matchs de septembre à décembre. Les tours préliminaires, les barrages, ainsi que la phase à élimination directe ne seront donc pas concernés par cette mesure. Les huitièmes, quarts et demi-finales continueront de se jouer à un horaire unique, mais à 21h00 et non plus 20h45. Les rencontres se déroulant dans les pays les plus à l'Est du continent pourront toujours être exceptionnellement avancées en fin d'après-midi.

Testée depuis deux ans dans plusieurs compétitions, notamment les éditions 2016 et 2017 de la Coupe du Monde des clubs et les Jeux Olympiques de Rio, la règle du quatrième remplaçant va faire son apparition en Europe la saison prochaine. Ce joueur ne pourra toutefois entrer en jeu qu'en cours de prolongation. Cela ne concernera donc que certains matchs retours, en cas d'égalité parfaite après 180 minutes de jeu, et éventuellement la finale. Cette nouveauté sera également visible en Russie l'été prochain, lors de la Coupe du Monde.

Le nombre de joueurs pouvant être inscrits sur la feuille de match sera également augmenté, de 18 à 23, mais uniquement lors des finales. Cela concernera la Ligue des Champions, la Ligue Europa, et la Supercoupe de l'UEFA, opposant les deux champions européens. Les entraîneurs auront donc un plus grand choix d'options tactiques disponibles puisque chaque poste pourra être doublé sur le banc de touche.

Enfin, l'inscription de nouveaux joueurs après le mercato d'hiver sera plus libre. Jusqu'à présent, trois nouveaux joueurs pouvaient être inscrits sur la liste A pour la dernière phase de la compétition, mais avec restrictions. Un seul d'entre eux pouvait avoir disputé une rencontre de poules avec un autre club, à condition que ça ne soit pas la même compétition, et que l'ancienne équipe du joueur ne soit plus en lice dans la compétition que dispute la nouvelle. Désormais il n'y aura plus de contrainte de ce genre, exceptée la limite de trois recrues maximum. Les joueurs transférés en cours de saison pourront donc disputer la Ligue des Champions avec une première formation, et la terminer avec une autre.

Ce dernier point pourrait avoir un impact sur l'AS Monaco, dont l'activité au cours des derniers mercatos a été assez intense. S'il avait été mis en place cette saison, des joueurs comme Fabinho ou Thomas Lemar, fortement sollicités, auraient par exemple pu partir plus facilement au cours de l'hiver. Liverpool, Manchester United ou même le Paris-SG, auraient pu faire le forcing auprès de la direction asémiste, en sachant que leurs recrues, d'où qu'elles viennent, avaient la possibilité de jouer les huitièmes de finale de la C1. 

UEFA