Premier aperçu de la campagne européenne 2018/2019

  


À l'issue de la 30ème journée de championnat, l'AS Monaco occupe une très solide deuxième place, en comptant sept points d'avance sur l'Olympique de Marseille et neuf sur l'Olympique Lyonnais. S'il n'est pas encore suffisant pour assurer une nouvelle participation en Ligue des Champions, ce confortable matelas devrait permettre à l'organisation de Dmitry Rybolovlev et Vadim Vasilyev d'envisager sereinement la fin de saison, et de commencer à se projeter sur la suivante.

L'ASM devrait ainsi, sauf catastrophe industrielle, participer à une nouvelle campagne européenne à l'automne prochain. Si l'exercice 2017/2018 aurait dû être théoriquement facilité par le statut de tête de série réservé au Champion de France, la réalité fut tout autre sur le terrain. Besiktas, Leipzig et Porto se sont ainsi tour à tour chargés de faire redescendre à vitesse grand V les joueurs de Jardim de leur petit nuage de demi-finaliste en titre.

 

Déchue de son trône national, l'ASM ne sera plus protégée

Pour 2018/2019, Monaco ne pourra, sauf miracle, plus prétendre à être dans le chapeau 1 lors du tirage au sort de la phase de groupes de la C1. Cet honneur étant réservé aux champions des pays les mieux classés à l'indice UEFA, les Asémistes devront faire valoir leur coefficient pour espérer éviter les adversaires les plus réputés. S'il n'est nullement une garantie de tirage facile, nous l'avons vu cette année, un meilleur statut permet tout de même au club de réduire les possibilités d'élimination précoce.

D'autre part, en cas de scénario catastrophe voyant une participation aux tours préliminaires de la Ligue des Champions, l'AS Monaco pourrait avoir une mauvaise surprise. Si la réforme Ceferin a complètement changé la face de la liste d'accès de la compétition en faisant débuter tous les Espagnols, Allemands, Anglais et Italiens directement en poules, elle a aussi réduit le nombre de tickets disponibles en barrage pour les non-champions (de cinq à deux). Les derniers strapontins seront donc chèrement disputés entre les représentants des championnats « victimes » de ce changement que sont la Russie, le Portugal ou encore l'Ukraine.

Le troisième de Ligue 1 peut encore espérer être qualifié directement

Dans sa nouvelle formule, la phase qualificative de la C1 reste divisée en deux voies d'accès : les champions des pays classés au-delà du 11ème (ou 12ème, voir par ailleurs) rang UEFA se disputent quatre places pour la phase finale, tandis qu'une dizaine de non-champions lutteront les uns contre les autres pour, donc, deux places.

Le troisième de Ligue 1 est censé débuter la compétition au troisième tour préliminaire, avant de disputer un éventuel barrage. Mais l'UEFA a prévu de le repêcher si le vainqueur de la Ligue Europa se qualifie pour la C1 via son championnat. Cela pourrait donc bénéficier à Monaco, Marseille ou Lyon cette saison, et éviter au bénéficiaire de cette place parfois empoisonnée une préparation tronquée et un recrutement conditionné par un été incertain.

Sur les huit équipes en lice en quart de finale de l'actuelle C3, une seule est quasi-certaine d'être dans une position qualificative pour la prochaine C1 dans son championnat : l'Atletico Madrid, qui compte 17 points d'avance sur le cinquième Villarreal. Quatre sont en léger ballotage défavorable : la Lazio Rome (1 pt de retard sur la zone C1), le RB Leipzig (-2 pts), le CSKA Moscou et le Sporting CP (-3 pts). Marseille (-7 pts) et Arsenal (-13 pts) paraissent définitivement lâchés tandis que Salzburg ne peut prétendre à une qualification directe en Autriche.

À noter que si l'OM termine deuxième ou troisième et remporte la Ligue Europa, le quatrième n'ira pas en Ligue des Champions. La voie des non-champions compterait alors dix participants au lieu de onze. La seule possibilité pour la France d'avoir quatre représentants lors de la prochaine C1 serait de voir Marseille terminer hors du podium et remporter la C3. Le troisième de L1 devrait alors passer par les qualifications.

En cas de troisième tour préliminaire, Monaco pourrait ne pas être tête de série

Cette configuration serait d'autant plus favorable qu'en cas de participation au TP3, puis au barrage, le représentant de Ligue 1 a des chances de ne pas être tête de série. Si le PSG est de loin le club hors « Big 4 » ayant le meilleur coefficient UEFA (7ème), l'OL (23ème), l'ASM (26ème) et surtout l'OM (57ème) sont distancés par plusieurs concurrents directs.

Dans leurs championnats respectifs, Benfica (15ème), Bâle (18ème) et le Dinamo Kiev (21ème) sont ainsi en position de participer à ce TP3. Le Zenit (16ème) et Besiktas (25ème), actuellement distancés localement, peuvent encore espérer y être. Et comme il n'y aura que quatre têtes de séries pour ce TP3, le calcul est rapide. Lyon et Monaco ne seraient pas du tout certains d'en être, tandis que Marseille n'a aucune illusion à se faire.

La situation ne serait pas meilleure en barrage, où il n'y aura que quatre participants et donc deux « protégés ».

État des lieux des principales forces en présence l'an prochain

Avec la nouvelle liste d'accès, 26 équipes seront assurées de participer à la prochaine Ligue des Champions dès la fin de la saison actuelle (22 jusqu'à présent). Trois ont déjà validé leur présence : le FC Barcelone, le Bayern Munich et Manchester City.

Équipes en position de se qualifier pour la Ligue des Champions 2018/2019
# Championnat Phase de
poules
Voie des
champions
Voie des
non-champions
Principales autres
équipes en lice
pour se qualifier
1 Espagne Barcelone
Atletico
Real Madrid
Valence
- - Séville
2 Allemagne Bayern
Schalke 04
Dortmund
Francfort
- - Leverkusen
Leipzig
Hoffenheim
3 Angleterre Man. City
Man. United
Liverpool
Tottenham
- - Chelsea
Arsenal
4 Italie Juventus
Naples
AS Roma
Inter Milan
- - Lazio Rome
AC Milan
5 France Paris SG
Monaco
Marseille (*)
- Marseille (*) Lyon
6 Russie Lokomotiv
Spartak
- CSKA Krasnodar
Zenit
7 Portugal Porto - Benfica Sporting
Braga
8 Ukraine Shakthar - Dinamo Kiev -
9 Belgique FC Bruges - Anderlecht Charleroi
La Gantoise
Genk
Liège
10 Turquie Galatasaray - Basaksehir Besiktas
Fenerbahçe
11 Tchèquie Plzen (*) Plzen (*) Slavia Prague Slovan Liberec
Olomouc
Jablonec
Sparta Prague
12 Suisse - Young Boys Bâle Saint-Gall
13 Pays-Bas - PSV Ajax AZ
14 Grèce - AEK Olympiakos PAOK
Atromitos
15 Autriche - Salzburg Sturm Graz -
16 Croatie - Zagreb - -
... ... - ... - -

Légende :
En souligné les équipes qualifiées pour la prochaine Ligue des Champions.
En gras, les équipes en position de se qualifier directement pour la prochaine Ligue des Champions.
En italique (dernière colonne), les autres équipes ayant encore une réelle chance de participer à la prochaine Ligue des Champions.

(*) En plus du troisième de Ligue 1 (voir ci-dessus), le futur champion tchèque ne sait pas encore à quel tour il entrera en lice. Seul une victoire du FC Séville en Ligue des Chanmpions devrait toutefois l'empêcher de ne pas être directement qualifié.

Projections sur la prochaine édition de la Ligue des Champions

Il est possible d'effectuer dès aujourd'hui une simulation des chapeaux des tirages au sort des phases de poules des deux compétitions européennes qui débuteront fin août. Pour cela, les hypothèses suivantes sont considérées :

  • Les classements actuels de toutes les compétitions nationales restent figés en l'état ;
  • Les clubs les mieux classés à l'indice UEFA 2017 sont sacrés champions d'Europe : le Real Madrid (C1) et l'Atletico Madrid (C3), ce qui permettrait au troisième représentant français et au champion tchèque de se qualifier pour la Ligue des Champions ;
  • Lors des tours préliminaires et barrages des compétitions 2018/2019, toutes les têtes de séries s'imposent contre les non-têtes de séries.
Projection des chapeaux de la Ligue des Champions 2018/2019 au 20/03/2018
Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3 Chapeau 4
Real (Esp) Atletico (Esp) Schalke (All) Plzen (Tch)
 Barcelone (Esp) Dortmund (All) Roma (Ita) Celtic (Éco)
Bayern (All) United (Ang) Monaco (Fra) Bruges (Bel)
City (Ang) Shakhtar (Ukr) Liverpool (Ang) Galatasaray (Tur)
Juventus (Ita) Benfica (Por) Salzburg (Aut) Marseille (Fra)
Paris SG (Fra) Naples (Ita) Razgrad (Bul) Inter (Ita)
Lokomotiv (Rus) Bâle (Sui) PSV (P-B) Francfort (All)
Porto (Por) Tottenham (Ang) Valence (Esp) Spartak (Rus)

L'AS Monaco est presque assurée d'être dans le chapeau 3. Pour parvenir à accrocher le 2, l'ASM devrait compter sur un gros concours de circonstances. Il faudrait par exemple que Leipzig se qualifie à la place de Dortmund outre-Rhin, que la Lazio rattrape la Roma de l'autre côté des Alpes et que le Sporting en fasse de même avec Benfica du côté du Portugal.

À noter également que le Liverpool FC, en cas de qualification en demi-finale de C1, et le RB Salzburg, s'il se fraye un chemin jusqu'en finale de C3, dépasseront l'AS Monaco au classement UEFA avant la fin de la saison.

La Ligue Europa, triste consolante

Si elle n'est clairement pas la plus probable, la Ligue Europa demeure toujours une possibilité pour l'AS Monaco l'an prochain. Il faudrait pour cela une élimination lors de la phase qualificative de la C1, ou bien une énorme dégringolade au classement en L1.

L'un de ces scénarios catastrophes enverrait les Asémistes disputer la petite coupe d'Europe, trois ans après leur piteuse élimination dès les poules. Chapeau 3 à cette époque, ils pourraient cette fois bénéficier d'une place dans le chapeau 1, à l'image de Lyon, afin d'éviter les principaux épouvantails anglais ou espagnols.

Même si cela a très peu de chances de concerner l'ASM dans l'immédiat, il est à noter que la réforme Ceferin impacte légèrement la Ligue Europa. Désormais les éliminés du TP3 de la voie des non-champions ne sont plus reversés en barrages de la C3, mais directement en phase de groupes, tout comme les éliminés des barrages de C1. La France a par ailleurs deux qualifiés d'office pour cette compétition (contre un seul jusque-là) mais son troisième représentant doit désormais débuter au deuxième tour préliminaire (au lieu du TP3).

Projection des chapeaux de la Ligue Europa 2018/2019 au 20/03/2018
Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3 Chapeau 4
Séville (Esp) CSKA (Rus) Legia (Pol) Sheriff (Mol)
Arsenal (Ang) Lazio (Ita) Fenerbahçe (Tur) Malmö (Suè)
Chelsea (Ang) Sporting (Por) Krasnodar (Rus) Standard (Bel)
Zenit (Rus) Copenhague (Dan) Maribor (Svn) Rennes (Fra)
Leverkusen (All) Braga (Por) M.Tel-Aviv (Isr) Étoile Rouge (Ser)
Kiev (Ukr) PAOK (Grè) Astana (Kaz) AEK (Grè)
Lyon (Fra) Milan (Ita) Feyenoord (P-B) Beer-Sheva (Isr)
Besiktas (Tur) Steaua (Rou) Garabag (Azb) Apollon (Chy)
Olympiakos (Grè) APOEL (Chy) Young Boys (Sui) Zorya (Ukr)
Ajax (P-B) La Gantoise (Bel) BATE (Blr) Rosenborg (Nor)
Villarreal (Esp) Genk (Bel) Zagreb (Cro) Saint Gall (Sui)
Anderlecht (Bel) AZ (P-B) Leipzig (All) Boleslav (Tch)

Dans cette projection Lyon et Rennes, actuels quatrième et cinquième de Ligue 1 débuteraient directement en poules. Nantes, sixième, bénéficierait d'une victoire du Paris-SG en Coupe de France pour retrouver l'Europe. Les Canaris seraient tête de série lors des deux premiers tours préliminaires mais échoueraient en barrage.


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an