Planete-ASM raccrochera les crampons à la fin de la saison

Planete-ASM / 14/03/2018 - 16h30 / Par Damien L.
  


Ce fût une décision difficile, très difficile. Mais il nous fallait la prendre. Dans un peu plus de deux mois, quand la saison 2017/2018 sera terminée, Planete-ASM tirera sa révérence après 10 années de présence active et passionnée sur le web asémiste.

En juillet 2008 naissait Planete-ASM. Renaissait plutôt, puisque le site avait existé sous un autre format entre 2004 et mars 2008. Mais égoïstement, notre Planete-ASM aurait fêté ses 10 ans cet été.

A nos débuts, l'AS Monaco n'était plus le club Champion de France en 2000, ou le glorieux finaliste de la Ligue des Champions en 2004. Non, notre AS Monaco végétait au milieu de la Ligue 1 et n'intéressait plus les médias. Avec un site officiel peu reluisant et des réseaux sociaux peu utilisés par le grand public, nous répondions donc à un réel besoin de la communauté de supporters asémistes disséminés aux 4 coins de la France en nous lançant dans cette grande aventure. 

Celle-ci fût avant tout humaine, puisque très vite, avant même l'ouverture du site au public, une belle équipe s'est construite dans l'ombre, dont chaque membre s'investissait pour faire de Planete-ASM un site de référence. Dès lors, nous avons toujours essayé de conserver et même d'augmenter notre exigence de qualité, même lorsque l'AS Monaco descendait en Ligue 2, même lorsque le National se profilait à l'horizon.

Que dire ensuite des superbes moments vécus, avec l'arrivée de M.Rybolovlev à la présidence du club en décembre 2011 : la remontée, le podium, l'incroyable victoire à Arsenal et, évidemment, en guise d'apogée, cette inoubliable saison 2016/2017 avec le titre de Champion de France de Ligue 1 à l'arrivée. C'est dans ces moments de difficulté maximale puis de bonheur intense au niveau sportif que l'équipe de Planete-ASM s'est montrée la plus soudée, et que de fortes amitiés se sont construites.

Pourquoi donc arrêter, si tout est si beau ? C'est la question inverse que nous nous sommes posée au mois de janvier. Pourquoi continuer ?

Le temps est loin où les médias boudaient l'ASM. Et c'est tant mieux ! Avec une couverture quotidienne de l'actualité de nos Rouge et Blanc de la part des grands médias sportifs hexagonaux et internationaux, mais aussi du club qui s'est grandement professionnalisé dans sa communication, que pouvions-nous apporter de plus ? Surtout avec l'omniprésence des réseaux sociaux où l'instantané a pris le pas sur le travail de fond. Nous avons toujours fait de notre mieux pour être le plus réactif possible. Nous le sommes probablement encore. Mais l'énergie nécessaire à déployer est immense afin de tenir ce rythme tout en maintenant notre permanente exigence de qualité.

Dans ce contexte, nous avons donc réfléchi à une réorganisation du site en vue de la prochaine saison, avec la possibilité de laisser de côté l'actualité pure afin de nous concentrer sur d'autres volets tout aussi intéressants : les articles de fond, de décryptage, d'analyse ou d'investigation ; l'histoire du club ou encore les statistiques détaillées de l'ASM. Mais là aussi, l'investissement nécessaire pour mener à bien de tels projets nous a fait reculer. Cette énergie, nous ne l'avons plus, pour des motifs liés à nos vies personnelles, et professionnelles.

Alors pour éviter "la saison de trop", un terme bien connu dans le milieu sportif, nous avons fait ce choix. Ce fut une décision difficile à prendre, difficile à accepter, et même difficile à exprimer. Mais une décision qui nous permet d'écrire nous-même notre fin sans prendre le risque de la subir dans les prochains mois. Et comme il ne va pas être simple pour nous de vivre ces dernières semaines, nous allons très probablement publier du contenu pour parler de nous, de notre histoire, de ce que nous avons vécu. D'une part, parce que nous souhaitons vous remercier et partager avec vous, chers lecteurs, ce que nous avons construit pour et avec vous. Puis, parce que nous avons besoin de tourner une dernière fois les pages du livre de notre histoire afin d'en écrire nous-même l'épilogue.

Daghe Planete-ASM, Daghe Munegu.