Match nul prolifique mais rageant à Toulouse (3-3)

Ligue 1 / 24/02/2018 - 18h50 / Par Florian R.
  


En fin d'après-midi, au Stadium de Toulouse, l'AS Monaco entendait mettre la pression sur l'OM avant le Classique PSG-Marseille prévu demain soir, juste après le derby entre Lyon et l'AS Saint-Etienne à 17h00. Au terme d’un match prolifique qui aura laissé transparaître des lacunes défensives côté asémiste, les deux équipes se sont quittées sur le score de 3-3. Un résultat qui n’arrange pas les Asémistes...

Débutant la partie tambour-battant collectivement, et concrétisant leur domination des premières minutes par un but de Rony Lopes à la 8ème, les joueurs de Leonardo Jardim perdaient le fil quand Ibrahim Sangaré égalisait en milieu de première mi-temps. En effet, les Champions de France étaient plus que bousculés et procédaient de manière désorganisée lorsqu'ils avaient le ballon dans les pieds. La fin du premier acte n'était pas plus réjouissante quand Keita Balde, touché, cédait sa place à Stevan Jovetic. 1-1 à la pause, tout restait à faire dans ce match.

Procédant à une autre réorganisation tactique avec la sortie de Tielemans pour Ghezzal au retour des vestiaires, Jardim donnait un second souffle à ses troupes qui reprenaient les commandes deux minutes après le coup d'envoi, avec Rony Lopes qui propulsait dans le but une frappe de Jovetic renvoyée par le montant de Lafont. Après une offensive toulousaine repoussée par Subasic et un but refusé à Sanogo pour une charge de Diop sur Glik sur le coup, les Rouge et Blanc creusaient l'écart au terme d'un superbe mouvement entre R.Lopes, Ghezzal et Jovetic, chanceux mais plein de finesse pour conclure (72ème). Si on pensait ce match prendre un tournant définitif, l'arbitre désignait le point de pénalty pour une faute peu évidente de Glik sur Sanogo, déséquilibré au moment d’effectuer un geste acrobatique. Pour réduire la marque, Delort ne se faisait pas prier (78ème) et laissait présager une fin de match mouvementée. Patients, les locaux trouvaient la faille au terme d’un mouvement collectif d’envergure conclu par Yaya Sanogo (87ème) pour égaliser et clore la marque à 3-3.

Avec ce nul et deux points d’avance sur Marseille, les hommes du Rocher ne se détachent pas au classement avant le déplacement de l’OM au Parc des Princes dimanche. L'écart reste marqué avec Lyon qui accuse 8 points de retard avant de recevoir les Verts demain, en fin d'après-midi. Vendredi prochain, ce sont les Girondins de Bordeaux qui se présenteront au stade Louis-II (20h45) avec un rebond espéré après cette contre-performance.