Jardim : « Les grandes équipes ne regardent pas l'adversaire »

Ligue 1 / 08/02/2018 - 15h06 / Par Thomas S.
  


Deux jours avant le déplacement à Angers pour le compte de la 25ème journée de Ligue 1, le coach monégasque Leonardo Jardim et l'attaquant Stevan Jovetic, qui sera probablement aligné en pointe samedi soir en raison des absences de Falcao et Baldé Keita, se sont présentés à la traditionnelle conférence de presse d'avant-match.

Un point a d'abord était fait sur les forces en présence pour ce match et les nombreux joueurs à l'infirmerie : « Falcao, Benaglio, Adama Traoré seront absents. Subasic, Ghezzal et Jorge c'est un point d'interrogation pour l'instant. Lemar et Diakhaby ne sont pas à 100% mais seront disponibles. Sidibé s'est remis de sa gastro-entérite, il s'est entraîné toute la semaine. Nous avons encore quelques doutes, je ne saurais que demain quels joueurs sont aptes. » De nombreuses incertitudes, donc, à commencer par la pointe de l'attaque : « Dans l'axe, je peux mettre Jovetic. Diakhaby a aussi déjà joué dans l'axe avec nous, et nous avons deux jeunes à ce poste, Pellegri et Sylla. Pellegri n'est arrivé qu'il y a deux semaines, il n'a pas encore beaucoup travaillé avec nous. Je préférerais le faire jouer un peu plus tard dans la saison, pour qu'il ait le temps de connaître l'équipe et d'assimiler notre méthode de jeu. Mais avec les absences, je pourrais l'utiliser, pas pour débuter mais peut-être pour entrer en jeu. »

Maintenant passée la semaine de tous les dangers, le tacticien asémiste tire bien sûr un bilan positif, mais est déjà tourné vers l'avenir : « La semaine dernière a été une bonne semaine, de bonnes prestations, 4 points en championnat et la qualification en finale, mais maintenant c'est du passé, nous sommes concentrés sur le match d'Angers. Il faut continuer, nous ne sommes qu'en finale de la Coupe de la Ligue et encore à la lutte pour le podium, rien n'a changé. »

Les joueurs du Rocher se savent attendus de pied ferme par l'actuel 16ème du championnat, comme le confie Jardim : « C'est une équipe qui n'est pas très bien en championnat et qui a connu quelques difficultés, mais ils reviennent au niveau auquel ils nous avaient habitué l'an passé. C'est une équipe costaude, qui met beaucoup d'agressivité et d'impact, il nous faudra faire attention à ça. » Celui qui a offert le but de la victoire à Rony Lopes contre Lyon dimanche dernier confirme, mais croit en les chances de son équipe : « Nous avons travaillé dur pour préparer ce match, nous savons qu'il sera difficile, mais nous croyons en nous et donnerons le meilleur pour l'emporter. »

Le technicien a lâché un petit mot d'encouragement sur son joueur qui lui a succédé devant la presse : « Jovetic a plutôt bien débuté la saison comme second attaquant, puis il s'est blessé deux fois. Ces derniers temps, il revient plus fort, il a enchaîné les entraînements. Il a fait une très bonne période contre Montpellier, puis une grosse entrée contre Lyon. C'est un joueur avec une grande qualité technique. »

En l'absence du capitaine et buteur attitré ce samedi, son rôle sera néanmoins différent : « Nous travaillons avec lui pour qu'il mette plus d'impact dans l'axe, même si nous n'allons évidemment pas abuser du jeu direct pour l'attaquant. Nous devrons jouer pour gagner, comme toujours, avec les solutions que nous avons. » Le Monténégrin le sait et se prépare à cette configuration : « Nous savons tous que Falcao est un joueur capital, il marque tellement de buts ! Mais nous devons faire de notre mieux sans lui en espérant le retrouver très vite. Naturellement, j'ai tendance à plutôt décrocher et aller chercher le ballon, mais pour ce match le coach m'a demandé de rester plus proche de la surface. Je préfère jouer comme second attaquant, c'est mon poste naturel, mais j'ai déjà souvent joué numéro 9, ce n'est pas un problème. »

Fidèle à lui même, l'entraîneur portugais invite ses joueurs à rester sur leurs principes de jeu, quelque soit l'adversaire : « Le message que j'essaye de faire passer est : les grandes équipes ne regardent pas la couleur du maillot de l'adversaire, les grands joueurs ne se concentrent que sur leurs propres performances. Il faut toujours travailler de la même façon et rechercher le meilleur pour le prochain match. Si tu travailles plus contre les grandes équipes et moins contre les petites, c'est un manque de respect et de professionnalisme. A chaque rencontre, tu sais que tu vas devoir courir 10 ou 11 kilomètres et prendre les meilleures décisions possibles. » En espérant, après les convaincantes dernières rencontres, que ces kilomètres et ces décisions ramènent trois unités dans la besace monégasque samedi soir, à 20 heures.


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an