Marseille et Monaco se neutralisent au Vélodrome (2-2)

Ligue 1 / 28/01/2018 - 22h55 / Par Damien L.
  


Après la défaite de Lyon à Bordeaux en fin d'après-midi (3-1), l'AS Monaco avait la possibilité de reprendre la seconde place au classement en cas de victoire au Vélodrome face à une équipe de Marseille qui avait gagné ses 5 premiers matchs en 2018, sans encaisser le moindre but. Mais c'est sur un score de parité (2-2) que les deux équipes se sont séparées, un résultat qui est loin d'être mauvais pour l'AS Monaco.

On pouvait s'attendre à un round d'observation entre ces deux équipes disposées en 4-2-3-1, notamment avec le milieu solide choisi par Jardim composé de Fabinho, Tielemans et Moutinho. Et pourtant, c'est dès la 4ème minute que le match s'est débloqué avec l'ouverture du score de Keita Balde, auteur d'un contre décisif après une belle interception de Sidibé. En ouvrant ainsi le score, les Monégasques mettaient fin à une série de 5 clean-sheet pour les Marseillais qui n’attendaient que 3 minutes pour revenir au score, via une tête d'Adil Rami. C'est après cette égalisation que les deux équipes commencèrent à s'observer, avec un duel au milieu de terrain. Malgré quelques offensives, notamment amenées sur les ailes dont une qui a vu Payet rater le cadre alors qu'il était seul, c'est sur ce score de 1-1 que les 22 hommes rentraient aux vestiaires.

Un score nul qui ne dura pas puisque Valère Germain évidemment, donnait l'avantage aux siens de la tête dès le début de la seconde période en déviant un coup franc lointain de Payet. Notons que Germain ne fêtait pas son but, par respect pour son ancien club. Et comme pour Monaco en début de première période, l'Olympique de Marseille ne profitait pas longtemps de son avantage puisque Fabinho, en perçant la défense olympienne, égalisait 4 minutes plus tard. Et comme tout semblait se jouer en début de période, Jemerson, d'une tête, pensait avoir redonné avantage aux siens en claquant une tête dans les filets de Mandanda, inscrivant un but refusé pour un hors-jeu totalement inexistant. Une décision arbitrale qui n'empêchait pas les deux équipes de continuer à livrer un match disputé, sans pour autant faire bouger le score.

Dépassée par les deux Olympiques, au classement mais surtout dans la qualité de jeu depuis quelques semaines, l'AS Monaco n'a pas réussi à profiter de la défaite de Lyon mais empêche tout de même Marseille de faire le break au classement. Après cette 23ème journée, Monaco reste hors du podium, à un seul point de Lyon et Marseille, et ce une semaine avant de recevoir les Lyonnais au stade Louis II. Mais en attendant, l'AS Monaco recevra Montpellier mercredi soir pour la demi-finale de la Coupe de la Ligue.


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an