Monaco éliminé de la Coupe de France par Lyon (2-3)

Coupe de France / 24/01/2018 - 22h56 / Par Rémi V.
  


Après s'être imposée à Moulins-Yzeure (2-5) début janvier en 32èmes de finale de la Coupe de France, l'AS Monaco avait hérité de l'Olympique Lyonnais pour les 16èmes de finale, un adversaire redoutable en ce moment contre lequel les Rouge et Blanc se sont inclinés sur le score de 2-3. A quelques jours de la fin du mois de janvier, il ne reste plus que la Coupe de la Ligue et la lutte pour la seconde place en championnat pour pimenter le reste de la saison.

Après un match à rebondissements au stade Louis-II, l'ASM a été défaite sur le score de 3 buts à 2 contre l'équipe coachée par Bruno Génésio. Tout avait pourtant bien commencé pour les hommes de la Principauté, qui trouvaient l'ouverture dans le premier quart d'heure par l'intermédiaire de Jovetic de la tête sur un centre de Fabinho. Les protégés de Leonardo Jardim ne parvenaient pas à conserver ce petit avantage, et concédaient l'égalisation à la 21ème minute après un petit festival de Bertrand Traoré sur Andrea Raggi, à la peine ce soir. Boostés par cette égalisation, les Lyonnais ont ensuite pris le contrôle de la balle et ont rapidement doublé la mise sur un but de Mariano dévié dans ses propres filets par Sidibé. Sur cette réalisation, l'apathie de la défense asémiste contrastait tristement avec la combativité du buteur d'origine dominicaine. Sur la fin du premier acte, les coéquipiers de Falcao, encore discret pendant la rencontre, ont poussé pour tenter de revenir au score, mais sans réussite. 

La seconde mi-temps débutait sur le même schéma, avec une ASM dominatrice mais stérile. On notera toutefois la sortie de Benaglio à la pause et l'entrée du troisième gardien Seydou Sy, pour disputer sa deuxième rencontre au niveau professionnel. Malheureusement, le portier sénégalais encaissait un but, dix minutes seulement après son entrée. Mariano réalisait en effet le doublé sur la première incursion lyonnaise de la deuxième mi-temps (1-3, 55ème). Alors que l'on se dirigeait vers une sèche défaite de l'ASM, les joueurs frappés de la Diagonale poussaient de manière désordonnée mais parvenaient tout de même à réduire l'écart sur une belle action initiée par Sidibé et conclue par Rony Lopes, sur un relai de Balde (2-3, 71ème). 

La fin de match sentait le chaos, avec des tentatives de part et d’autre. On croyait même à l'égalisation sur une tête de Glik qui s'écrasait sur la transversale dans les dernières secondes, mais c'est bien Lyon qui se qualifiait aux dépens de l'ASM. A 10 jours de recevoir à nouveau l'OL en championnat, les Rouge et Blanc ne sont pas en position de force après s'être inclinés deux fois face au club du Président Aulas cette saison. De plus, c'est un autre adversaire coriace, Marseille au Vélodrome, qui attend nos joueurs dimanche soir.


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an