Raggi : « On a marqué l'histoire »

Joueurs / 20/01/2018 - 12h34 / Par Geoffroy B.
  


Adulé, adoré, maltraité, moqué, détesté, le Pirate ne laisse pas indifférent. Récemment bicentenaire avec l'AS Monaco - tout comme Moutinho et Jardim - Andrea Raggi a été interviewé par le journaliste Mathieu Faure pour le journal Monaco-Matin. Morceaux choisis.

Rescapé de l'époque Ligue 2 aux côtés de Danijel Subasic, il se souvient de son transfert qui ressemblait fort à un pari à l'époque malgré les moyens considérables de l'actionnaire russe du club princier : « C'était une immense émotion. Même si je signais en deuxième division, j'avais conscience du projet. Ce n'est pas évident de faire comprendre à mon entourage que quitter mon pays natal, la Série A, pour aller en deuxième division était une manière de progresser. » Ces émotions ont été nombreuses durant sa carrière en Rouge & Blanc mais ses prestations n'ont malheureusement pas fait de lui un international : « En 2015, je pensais à l'équipe d'Italie. Je n'étais pas loin. Et quand je joue face à la Juventus, en Italie, j'y crois. [...] Bon, parfois, quand je voyais certaines listes, je trouvais ça bizarre. Je me demandais comment certains défenseurs pouvaient être dans cette liste et pas moi. »

Pilier du vestiaire : « Quand je m'entraîne, je gueule tout le temps. Franchement, je pense que je me suis pris la tête avec tout le monde. », le couteau suisse de Leonardo Jardim est également un compétiteur un poil chambreur : « Regarde le PSG, ils investissent des centaines de millions d'euros et ils n'ont jamais fait mieux qu'un quart de finale de Ligue des Champions. Nous, on fait quart de finale et demi-finale. » Cette compétition - terminée cette saison - reste dans les mémoires avec notamment les incroyables rencontres face à Manchester City l’an dernier : « J'avais l'impression de voler. Alors oui, là-bas, on prend cinq buts mais c'était un match de fou. [...] Au Louis-II, on a fait la plus belle prestation collective depuis un moment. Je revois le match tous les jours dans ma tête, je me souviens de tout. C'était parfait. »

Celui qui souhaiterait finir sa carrière sur le Rocher a tout simplement l'ASM dans la peau : « Cela va me marquer à vie, comme ce que l'on a fait durant cette saison 2017. On a marqué l'histoire. Quand les gens nous voyaient jouer, ils ont pris du plaisir. [...] Monaco a changé ma vie, en tant que joueur mais aussi en tant qu'homme. C'est simple, Monaco c'est la famille. C'est un endroit spécial, on n'a jamais eu de problème dans le vestiaire, on est bien avec le magasinier, le kiné, c'est une famille. »

Monaco-Matin

Commentaires
Raggi : « On a marqué l'histoi...
Recharger commentaires