Germain : « Grâce à cette insouciance, on a réalisé tout ça »

Anciens / 20/12/2017 - 12h39 / Par Nicolas T.
  


Valère Germain s’est confié hier au site France Football dans le cadre de sa rubrique « Le Calendrier de l’Avent de FF » pour y livrer son souvenir personnel le plus marquant de l’année 2017. Pour l’ancien Monégasque, le moment mémorable fut le match du titre face à Saint-Etienne (2-0), le 17 mai dernier au stade Louis-II.

« Mon meilleur souvenir, c'est le soir du titre avec Monaco, après le match contre Saint-Etienne. Le Championnat de France est un gros titre et on rêve tous de remporter un tel trophée. » Le joueur formé au club avait débuté le match sur le banc avant de remplacer Bernardo Silva à la 69ème minute. La suite, il nous la raconte : « C’était une soirée magique, en plus, j'avais marqué ce soir-là. J'avais raté une grosse occasion juste avant et finalement je mets un but en fin de match, qu'on n'a quasiment pas eu le temps de célébrer puisque l'arbitre mettait un terme au match juste après. »

Les festivités qui ont suivi ont apparemment été à la hauteur de la saison réalisée par les Asémistes : « Une fois que c'était bon, on a bien fait la fête, le soir même mais aussi la semaine avant le dernier match. On avait vraiment à cœur de célébrer cette superbe saison qu'on venait de faire, donc pour le coup on pensait un peu moins au foot et un peu plus à fêter notre titre. »

Arrivé sur le Rocher en 2005 à l'âge de 13 ans, le titre a eu une saveur toute particulière pour lui : « J'avais déjà tout connu avec Monaco, y compris les bas-fonds de la Ligue 2, et j'avais vraiment envie de remporter quelque chose qui soit mieux que le titre de seconde division avec le club. Avant de recevoir Saint-Etienne, on savait qu'un point nous suffirait pour être champion mais on a quand même attendu que l'arbitre siffle la fin du match pour le célébrer. »

Pour le néo-marseillais, c‘est l‘insouciance du groupe a permis de réaliser de grandes choses en 2016/2017 : « On n'était pas favori au départ, c'était Paris qui l'était, comme chaque saison depuis quelques temps. Mais on a vite vu qu'on avait un groupe avec énormément de potentiel, avec des jeunes plutôt insouciants et ça a fait la différence. On ne s'est jamais posé la question de savoir si on était fatigué, on avait seulement envie de jouer les matches et de les remporter. Et il n'y avait pas que onze titulaires, on avait un groupe assez élargi avec des joueurs qui pouvaient jouer chaque week-end, et c'est ce qui a aussi permis de faire cette superbe saison en Ligue des Champions. C'est grâce à cette insouciance qu'on a réalisé tout ça. »

Valère Germain évolue maintenant à l’Olympique de Marseille où il n’est pas en grande réussite avec seulement 2 buts inscrits en 16 rencontres disputées du Championnat de France.

France Football

 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an