Jardim : « Il est important de réduire le groupe »

Ligue 1 / 07/12/2017 - 17h15 / Par Florian R.
  


Au lendemain du cuisant revers subi sur le terrain du FC Porto (5-2) en fermeture de rideau de la saison monégasque en Ligue des Champions, Leonardo Jardim et Djibril Sidibé se sont exprimés à deux jours de la réception de l'ES Troyes AC (samedi 20h, 17ème journée de Ligue 1). Sans Europe, l’avenir de l’AS Monaco cette saison pose question.

Le coach monégasque est au préalable revenu sur la prestation de son équipe hier soir au Portugal, avant de se projeter sur la suite de la saison : « Ce dernier match nous donnait l'opportunité de faire jouer des joueurs moins utilisés, ainsi que les recrues. Maintenant, il faut travailler pour la prochaine année de Ligue des Champions. Pour cela, nous aurons besoin de faire un bon championnat pour qualifier l'équipe. Les joueurs qui ont joué hier ont donné le maximum pour démontrer leurs qualités. Mais ça n'a pas marché, il y a eu beaucoup d'erreurs. Et à ce niveau, tu les paies cher... »

Justement questionné sur les remplaçants voire les réservistes qui obtiennent une chance et qui ne la saisissent pas, Jardim a tenu un discours sans langue de bois : « C'est peut-être pour cela qu'ils jouent moins... On n'a pas l'habitude de faire jouer les joueurs qui sont moins performants. Contrairement à ce qu'on peut entendre, on fait toujours jouer les plus performants. Il m'arrive aussi de me tromper. C'est normal, c'est la vie, tout le monde se trompe. » L'homme de 43 ans considère par ailleurs qu' « on ne peut pas comparer des joueurs qui ont déjà un vécu comme Falcao, Joao (Moutinho), Fabinho, Sidibé, Glik, avec des joueurs qui arrivent d'un championnat différent, d'une équipe moins cotée... Il y a les joueurs qui réussissent vite, ceux qui ont besoin de plus de temps et ceux qui n'y arrivent pas. Je donne les opportunités pour permettre aux joueurs de démontrer. Peut-être que les joueurs concernés ont besoin de travailler plus, progresser, a-t-il ajouté. Je vais prendre l'exemple d'Adama Traoré : je lui ai donné deux opportunités à Lyon et à la maison (contre Guingamp), et il marque 3 buts. A chaque opportunité que je lui donne, il répond présent. C'est un joueur de grand talent sauf qu'il a toujours une blessure ou des petits soucis. S'il arrive à régler toutes ces petites choses, ... C'est ça que le coach veut de tout le monde, qu'on réponde présent. »

En outre, selon l’ancien du Sporting CP ou d’Olympiakos, il était prévisible que cette saison soit compliquée : « On a toujours un espoir en début de saison que les joueurs qui arrivent débutent bien, progressent vite... Mais ce n'est pas facile d'arriver ici. On sait qu'on a besoin de temps. L'année dernière, nous avions fait venir des joueurs déjà prêts et avec de l'expérience : Falcao, B.Mendy, Sidibé, Glik... »  

Désormais privé d’Europe et recentré sur les 3 compétitions hexagonales, et si « Monaco n'a jamais fait un gros mercato d'hiver depuis que je suis là » (sous-entendu qu'il n'y aura pas une grosse arrivée ou un gros départ) Jardim a confirmé une volonté de travailler avec un groupe restreint lors de la seconde moitié de la saison : « Nous allons réduire un peu l'effectif et offrir une expérience à des joueurs qui jouent moins. Comme nous l'avions fait avec Valère (Germain) qui est revenu plus fort, Ab.Diallo, Tisserand, Adama... Il est important de réduire le groupe, plutôt que de prendre des joueurs. Quand tu fermes le groupe, tout le monde est plus concentré, tu n'as plus 10 joueurs blessés comme maintenant mais plutôt 1 ou 2. Tu restes avec 18 joueurs, avec des joueurs du centre formation en plus. Avec 25 joueurs, il y en a toujours 14 qui restent en marge et ce n'est pas bon, pour le projet, pour les joueurs eux-mêmes et leur progression. »

Préservé hier soir à Porto, Sidibé a porté son regard sur la fin de la campagne européenne et la suite de la saison : « Avant le match, le sort était déjà scellé. On est déçu. On s’est rendu la tâche difficile dès le début de cette campagne avec ce nul à Leipzig et cette défaite face à Besiktas. Ça reste des matches de très haut niveau. Il y a eu beaucoup, beaucoup de changements, c’est un nouveau cycle qui redémarre. On va se concentrer sur notre objectif numéro 1 : le championnat. [...] On ne va chercher pas des excuses mais la différence s’est faite au niveau de l’expérience. Besiktas et Porto méritent leur qualification. On va plus se baser sur un match par semaine, on aura plus le temps pour récupérer et recharger les batteries. Il faut déjà créer une série de victoires pour engranger le maximum de confiance et on va essayer d’aller titiller les Parisiens, Lyon, Marseille pour réussir cet objectif qu'est la deuxième place. »

Questionné sur les forces en présence de l’effectif monégasque pour 2017/2018, le numéro 19 pointe quelques différences par rapport à l’an dernier qui ont leur impact sur la saison en cours : « On a recruté des bons joueurs pour le court, moyen ou long terme mais je trouve qu'ils manquent d’expérience du haut niveau. La Ligue 1, c'est compliqué. A titre d'exemple, quand l'AS Monaco a recruté des joueurs comme Kamil, Benjamin Mendy ou moi, nous avions déjà quelques saisons dans les jambes. Là, les joueurs qui ont été recrutés ont à peine 15-20 matches, ils ont un fort potentiel, je ne les pointe pas du doigt mais ils ont encore besoin de temps. Aujourd'hui, nous sommes en bonne position au classement. Il reste encore plein de matches et nous avons une compétition en moins. À nous de faire le nécessaire pour augmenter notre niveau individuellement et collectivement. On a perdu des grands joueurs cet été, comme Kylian (Mbappé) et Bernardo. C’est différent de la saison dernière. Il faut s’adapter techniquement et tactiquement. On fait avec. »

La latéral droit a aussi commenté sa situation personnelle : « J'ai été arrêté 4 semaines. J'ai enchaîné beaucoup de matches, que ce soit en club ou avec la sélection. J’ai eu un gros coup de mou, je commence à revenir petit à petit. Il y a grosses échéances en club et en sélection arrivent. On joue pour être le meilleur, pour gagner des titres et il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. […] J'ai été triste du départ de certains joueurs de l'effectif. Moi aussi, j'ai vécu une période un peu floue entre rester ou partir. Une fois cette période éclaircie, j'ai essayé de me remettre au travail, d'apporter toutes mes qualités. J'ai eu quelques pépins physiques, mais je suis prêt à réhausser mon niveau. »

 

Facebook officiel de l'AS Monaco