Touré : « Le match contre Paris, il faudra absolument le gagner »

Joueurs / 13/11/2017 - 15h18 / Par Geoffroy B.
  


Almamy Touré était invité dans l'émission Tribune Sports présentée par Claire Arnoux. Sur beIN Sports, il a pu commenter l'actualité mais aussi et surtout, pour ce qui nous intéresse, le défenseur a bien évidemment évoqué l'AS Monaco. 

En grande forme face au Pays de Galles avec l'Équipe de France, la performance de Kylian Mbappé a fait réagir son ancien coéquipier : « Oui bien sûr, ça fait super plaisir parce qu'il sort du centre de formation comme moi. L'année dernière, il a commencé chez les jeunes et, après, il est monté très haut. J'espère qu'il va poursuivre sur cette voie. » Le Malien ayant entamé les démarches pour obtenir la nationalité française, la transition était toute trouvée pour demander au Monégasque si les Bleus pouvaient l'intéresser : « Pour l'instant, je ne suis pas encore Français. Quand je serai Français, je ferai mon choix. Je me concentre sur Monaco. Avant de penser à l'Equipe de France, il faut d'abord que je sois performant en club. »

Après une vidéo amusante de ses passes décisives face à Guingamp où on entend Leonardo Jardim littéralement hurler sur son joueur pour le pousser dans ses retranchements, le natif de Bamako évoque son statut de Champion de France : « On va faire comme la saison dernière, essayer de gagner un maximum de matchs et voir ce que cela donne à la fin. Pour parler du titre, c'est un peu trop tôt. Le match contre Paris, il faudra absolument le gagner. Ils ont des attaquants différents des autres parce qu'ils sont beaucoup plus forts. On va se préparer un peu différemment. Après c'est le football, si tu es concentré et que tu montres le meilleur de toi même, ça te réussit. »

Mathématiquement, l'ASM a deux points de plus en championnat que la saison dernière, à la même époque. Mais là où le bât blesse, c'est en Coupe d'Europe : « On a mal débuté. Il nous reste deux matchs, il faut absolument les gagner. Notre destin n'est pas entre nos mains. Après, il y a la Ligue Europa. L'équipe a un peu changé. Le temps que tout se mette en route, forcément, ça prend un peu de temps. En Ligue des Champions, la compétition est plus élevée. On y croit encore, ça va être dur, on va jouer à fond, si on ne parvient pas à se qualifier pour la Ligue des Champions, il y aura la Ligue Europa. »

En guise de conclusion, le Rouge & Blanc nous parle de son arrivée à Monaco. Pur produit du centre de formation azuréen, débarquant à l'âge de 15 ans, la tête sur les épaules, l'environnement si particulier de la Principauté n'a posé aucun problème au jeune Touré : « Il y avait beaucoup de jeunes de Paris. On s'entraînait souvent ensemble, dès qu'on sortait on était ensemble. Ça nous a fait notre petite bulle. On a gardé les pieds sur terre. On ne pouvait pas sortir après 19h00. De base, je ne suis pas quelqu'un qui fait des bêtises. C'était plutôt facile pour moi. »

beIN Sports

Commentaires
Touré : « Le match contre Pari...
Recharger commentaires
Chargement des commentaires