Leonardo Jardim : « Falcao est un grand joueur »

Ligue 1 / 16/09/2017 - 22h13 / Par Ophély M.
  


Après la victoire de l'ASM 3-0 face au RCS, retrouvez les réactions de Leonardo Jardim, Rachid Ghezzal, Rony Lopes et Thierry Laurey, le coach strasbourgeois. Malgré le score, tout n'a pas été parfait côté asémiste.

Leonardo Jardim (Twitter AS Monaco) : « Nous travaillons tous les jours pour que les joueurs comprennent notre philosophie de jeu. Je suis satisfait du match de Jovetic, tout comme celui de Ghezzal d'ailleurs. Je préfère toujours les joueurs qui prennent des initiatives, qui ont de l'ambition. Falcao est un grand joueur. Il est buteur, il travaille pour l’équipe. Je suis content pour lui. Je pense que Falcao va marquer plus encore que l'an dernier. J'en suis sûr même. »

Rachid Ghezzal (L'Équipe) : « Tout n'a pas été parfait... Mais on a joué sur un terrain compliqué, 3 jours après un match de coupe d'Europe. On sait que c'est difficile de remettre la machine en route. Il y avait aussi beaucoup de changements dans le onze de départ. Tout ça réuni a fait que l'on a peut-être péché dans la justesse technique. C'est quand même un bon résultat, on marque trois buts, on a été très peu mis en danger. C'est un bon match quand même. »

Rony Lopes (AS Monaco TV) : « Cela faisait quelques matchs que j'essayais de marquer. Finalement, aujourd'hui, j'ai réussi à marquer ce but. C'est bien parce que c'était mon premier but et parce que j'ai aidé l'équipe à gagner le match. Cela me donne confiance pour la suite. Cela fait du bien, on n'a pas été bien contre Nice et pas au top en Allemagne, la victoire d'aujourd'hui donne confiance et c'est important pour les matchs qui arrivent. Le prochain match contre Lille sera spécial pour moi. Je vais jouer contre certains joueurs que je connais. »

Thierry Laurey (L'Équipe) : « Une équipe (celle de Monaco, ndlr) est faite pour l'efficacité avec une certaine maîtrise. Et une autre qui essaie de maîtriser. Sans le pouvoir. Ce qui me dérange, c'est de prendre un but en toute fin de mi-temps. Un petit relâchement avant la mi-temps coute très cher. Je garde le fait qu'on n'a pas sombré et qu'on a essayé de garder le cap. On n'a pas à rougir de la prestation faite, honorable dans le jeu. Mais on est paralysé par trop de déchets. Il y a une différence de rythme avec nous. Lyon, Monaco, Paris ou Marseille vont beaucoup plus vite. C'est la chose qu'on a du mal à intégrer. L'an dernier, on pouvait cacher nos faiblesses. On ne le peut plus en Ligue 1. Mais il n'y a pas matière à s'inquiéter. Le match contre Amiens me dérange plus que celui-ci. C'est une réalité : on ne tombera pas sur Monaco et des top joueurs mondiaux tous les week-ends. »


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an