Sidibé : « On veut remporter quelque chose cette année »

Joueurs / 12/09/2017 - 14h29 / Par Ophély M.
  


Avant de débuter la Ligue des Champions demain contre Leipzig, le latéral droit international de l’AS Monaco s’est confié pour Monaco-Matin. Il évoque, entre autres, les raisons de sa prolongation sur le Rocher, sa relation technique avec Rony Lopes mais également sur la C1 qui s'apprête à débuter. Morceaux choisis de cette interview fleuve.

Prolongé cet été jusqu’en juin 2022, le natif de Troyes revient sur ce qui lui a fait poursuivre sa carrière en Principauté : « Je voulais continuer à progresser. J’ai fait une saison pleine même si j’étais utilisé un peu à droite et un peu à gauche. Mon objectif est de me stabiliser à mon poste à droite. Puis progresser en jouant la Ligue des Champions et en répétant les matchs […]. Il y avait des opportunités pour partir mais je n’avais pas envie. La Coupe de Monde a évidemment pesé dans mon choix. J'ai la confiance du sélectionneur, je discute aussi beaucoup avec les joueurs cadres. Il faut du temps de jeu, mais la confiance c'est le plus important. »

L’international est revenu ensuite sur son statut de joueur expérimenté en Principauté : « Je suis arrivé en ayant joué beaucoup de matchs avec Troyes et Lille. J’avais un certain bagage en arrivant, pas comme certains jeunes. […] Quelque part, je fais un peu la transition entre les jeunes et les anciens. Si je suis un cadre, ça se fait naturellement. »

Après un mercato agité et le départ de Bernardo Silva outre-Manche, une nouvelle complicité à droite doit se créer avec Rony Lopes : « J'ai déjà joué avec lui à Lille. Il percute beaucoup et ressemble à Bernardo Silva. C'est une question de communication entre nous car techniquement et tactiquement, il est assez à l'aise. Parfois, il est très généreux défensivement et n'a plus de force pour attaquer ensuite, donc c'est quelque chose que l'on doit améliorer entre nous. »

En dépit de nombreux départs, la latéral droit titulaire en Équipe de France considère que l'effectif monégasque reste compétitif, mentionnant notamment les prolongations de son capitaine et son entraineur : « On a gardé cette soif de victoire. Falcao est toujours là pour nous transcender dans les matchs, le coach aussi. Sur ce point, rien n'a changé. À l'entraînement, la compétition est permanente que ce soit dans les "toros", les exercices ou les oppositions. En ce début de saison, nous n'avions qu'un match par semaine alors que l'an dernier nous avions commencés très tôt. On va attaquer les matchs tous les trois jours. Là nous verrons si l'effectif est assez étoffé pour affronter toutes les compétitions. »

Malgré le départ au mercato de Benjamin Mendy notamment, l’ASM est parvenue à conserver une stabilité défensive : « Pour faire un bon parcours en Ligue des Champions, il faut une très bonne défense. Garder cette stabilité avec Suba, Glik et Jemerson c’est important. Il faut rajouter Fabinho et Moutinho qui complètent ce socle. On a évolué ensemble l’an dernier et on partage les mêmes convictions. »

L’ancien Lillois a ensuite donné les objectifs du club cette année en Ligue des Champions : « On ne doit pas trop se poser de questions. On ne doit pas repenser à ce que l’on a fait l’an dernier. On doit vivre l’instant présent. C’est une compétition que tous les joueurs rêvent de disputer. J’entends dire que par rapport à ce que l’on a fait la saison dernière, on est favoris. Pas du tout. Le plus important c’est de se donner à 200% pour gagner une fois sur le terrain. »

Avec des adversaires comme Porto, Besiktas ou Leipzig, le club du Rocher fait office de favori dans ce groupe plutôt ouvert : « Je pense que l’on ne devrait pas avoir cette idée en tête. On se tromperait complètement. Il faut qu’on reste nous-même, qu’on joue avec nos qualités et nos ambitions. Le capitaine et le coach sont là pour nous aider à faire abstractions de toutes ces pensées négatives pour qu’on ait bien tous nos têtes à l’endroit. Nous avons toujours abordé la Ligue des Champions de manière très sereine. »

Djibril Sidibé a aussi été interrogé sur la difficulté d’attaquer un nouvel exercice après la saison exceptionnelle de l’an dernier : « Chaque saison a son histoire. On redémarre avec des objectifs différents mais avec le même état d’esprit. Quand on regarde la politique du club, on est dans la continuité. Monaco achète, vend, forme mais il y a toujours une ossature. On a perdu de très bons joueurs... On y verra plus clair dans deux mois. Faire mieux en termes de chiffres que l’an passé sera compliqué. Mais l’ambition est intacte. On veut réitérer ces performances même si on sait qu’avec les arrivées de Neymar et Kylian dans le camp adverse, cela va être compliqué. […] On veut remporter quelque chose cette année. »

Pour finir, le numéro 19 est revenu sur la rivalité du club princier avec le Paris Saint-Germain, qui a véritablement pris une autre dimension cette année avec un mercato pharaonique en attaque : « C'est sûr, on n'a pas droit à l'erreur. On sait qu'à un moment on aura un coup de moins bien. Ils sont armés pour gagner la Ligue 1, la Ligue des Champions on ne sait pas. On a démontré lors du Trophée des Champions qu'on avait des arguments. On fera tous pour les déstabiliser. Nous y sommes parvenus l'an dernier donc pourquoi pas cette année ? OK, ils ont deux stars (Mbappé, Neymar) mais on a gardé des joueurs. On verra... »

Faire douter le club de la capitale, c'est tout ce que l'on souhaite aux hommes de Leonardo Jardim, qui savent à quel point la marche semble haute.

Monaco-Matin

Commentaires
Sidibé : « On veut remporter q...
Recharger commentaires