Thomas Lemar : « On a fait une saison extraordinaire »

Joueurs / 11/08/2017 - 21h57 / Par Ophély M.
  


Titulaire dans son couloir gauche lors l'ouverture du championnat contre Toulouse vendredi dernier (3-2), Thomas Lemar s’est confié au site internet SoFoot revenant notamment sur la saison dernière et les clés du succès monégasque en 2016-2017. Morceaux choisis.

Avec du recul, le natif de la Baie-Mahault a souligné les forces du collectif monégasque qui ont conduit au premier titre de Champion de France depuis 17 ans : « On a fait une saison extraordinaire, avec des coéquipiers qui sont devenus des potes. On formait une famille et ça nous a portés durant toute la saison. Que ce soit les jeunes, les anciens, les mecs plus expérimentés, on avait comme objectif de ne jamais se prendre la tête et d’avancer tous ensemble. Au fur et à mesure des matchs, on est devenu ambitieux. Ça a payé sur la fin. »

L’international français a aussi révélé quelques informations sur le vestiaire monégasque : « Une fois en déplacement à Montpellier, on s’est mis à plusieurs sur Djibril Sidibé. Il adore le sirop de pêche et on a changé son sirop par du vinaigre. Il a quand même goûté malgré l’odeur. Il a recraché direct sur tout le monde. Mais je ne suis pas le seul à titiller. Moutinho c’est le pire. C’est un père de famille, il a 30 ans, mais c’est un gamin. Une fois, on se décrassait tranquillement et il m’a chopé les deux chevilles par-derrière et je suis tombé direct la tête en avant. Quand t’as une bonne ambiance dans une équipe, tu peux tout faire. »

Sur un plan individuel, le joueur d’origine guadeloupéenne dont la saison fut réellement lancée un soir de match à Wembley (contre Tottenham en Ligue des Champions) avoue avoir été surpris lors de sa première convocation en Équipe de France : « Sur le coup, je suis pris de court même si c’était un objectif sur la saison. […] Pour les rassemblements suivants, j’étais vraiment appelé dès le départ, c’était la récompense du travail collectif. »

Ensuite questionné sur les nombreux départs dénombrés en Principauté lors de l’actuelle période de mercato, Lemar estime que tout se fera naturellement au niveau des automatismes à trouver avec les nouveaux : « Ça va être différent au début mais le coach est là pour retrouver une cohésion, mettre en place des automatismes. Cela va être pareil, là, on va remettre la machine en route. ». Plutôt connu pour être discret dans les médias, le joueur reconnaît ne pas être à l’aise avec le rôle de leader de vestiaire mais être « un leader de jeu, oui, à la rigueur. Cela me correspond sans doute plus » a-t-il ajouté.

Lisez l'intégralité de l'interview sur le site de SoFoot : « Je me voyais douanier, comme mon père »

So Foot

Commentaires
Thomas Lemar : « On a fait une...
Recharger commentaires