Le Paris-SG à la peine dans sa préparation

Trophée des Champions / 23/07/2017 - 15h13 / Par Grégory L.H.
  


A une semaine du Trophée des Champions qui opposera l'AS Monaco au Paris-SG, aucune équipe ne semble pleinement en possession de tous ses moyens. Si Monaco a été défait hier sur la pelouse du Sporting Lisbonne (2-1), le PSG a lui cédé contre Tottenham (2-4), et son gardien s'est illustré par deux grosses bévues (photo P.Lahalle/L'Équipe).

Engagés dans l'édition américaine de l'International Champions Cup, les Parisiens y ont à ce jour disputé deux matchs, contre l'AS Rome (1-1, victoire aux tirs aux buts) dans la nuit de mercredi à jeudi et donc Tottenham (2-4) dans celle de samedi à dimanche. Sans Draxler encore en vacances ni Meunier et Verratti blessés ou encore Aurier, Ben Arfa et Krychowiak écartés, le PSG apparait en phase de rodage.

Une reprise plus tardive et une tournée commerciale

Dans les faits, il y a environ une semaine de différence entre la préparation des Monégasques et celle des Parisiens. Un premier groupe comprenant Glik, Fabinho et les recrues avait repris le 30 juin côté ASM. Il a fallu attendre le 4 juillet pour voir Meunier, Marquinhos, Kurzawa et Pastore au Camp des Loges (le 5 pour Motta et le 7 pour Verratti et Berchiche). Et là où tous les internationaux du Rocher (excepté Moutinho) sont revenus à La Turbie le 10 juillet, la plupart des joueurs majeurs du club de la capitale n'ont retrouvé le chemin de l'entraînement qu'en fin de semaine dernière : jeudi 13 pour la dernière recrue Daniel Alves, vendredi 14 pour Trapp et les internationaux français (Areola, Kimpembe, Rabiot et Matuidi), dimanche 16 pour Thiago Silva et Guedes et lundi 17 pour Di Maria et Cavani.

Sur le terrain, si l'on excepte le premier amical contre le Paris FC (1-1 le 14 juillet) qui a servi de remise en forme pour les présents, le PSG a affiché plusieurs visages. Contre la Roma, il a été plus performant défensivement qu'offensivement. La nuit dernière, c'était l'inverse. Avec pour symbole un bel enchaînement réussi par Javier Pastore contre les Spurs sur le second but parisien, mais surtout deux incroyables bévues de Kevin Trapp. L'Allemand a tout d'abord vu l'un de ses dégagements contré par un pied adverse directement dans ses buts avant de réussir un improbable combo main en dehors de la surface/croche-pied sur un adversaire seul face au but vide qui lui a logiquement valu un carton rouge.

Il reste un dernier match à disputer au Paris-SG dans la lucrative International Champions Cup. Le timing sera serré pour eux puisque le coup d'envoi contre la Juventus est prévu dans la nuit de mercredi à jeudi à 3h00 ! Les joueurs n'auront donc que 64 heures de repos jusqu'au coup d'envoi du Trophée des Champions, samedi à 21h00, pour digérer à la fois la récupération de la rencontre mais également le vol Miami-Tanger et le décalage horaire. Une bien curieuse programmation qui pourrait faire l'affaire des Rouge & Blanc. L'intérêt sportif sera probablement mis au second plan par Unai Emery lors de ce dernier match en Floride, bien que les organisateurs n'aient certainement pas envie de voir une équipe bis alignée au coup d'envoi. Selon Sportune, la participation du PSG à cette compétition amicale est en effet rémunérée à hauteur de 4 M€, pour une douzaine de jours sur place. Une autre manière de préparer la saison.

Les individualités se cherchent encore

Alors que les rumeurs d'arrivées se focalisent sur de grosses pointures offensives (Neymar, Alexis Sanchez), l'arrière-garde n'apparaît pas être le point fort de ce PSG. Si Dani Alves est déjà très en jambes offensivement, il s'est montré très en retard sur le but concédé face la Roma. Dans le couloir gauche, ni Layvin Kurzawa ni l'Espagnol Yuri Berchiche, arrivé de la Real Sociedad, ne font l'unanimité. Et dans les cages, aussi bien Trapp qu'Areola ont encaissé des buts évitables. Seul Marquinhos s'impose comme leader défensif à l'heure actuelle.

Les milieux affichent une forme mitigée à l'image de Thiago Motta et de Lo Celso qui alternent le bon et le moins bon. Adrien Rabiot s'est pour le moment distingué par ses belles passes vers l'avant dont deux ont été décisive contre Tottenham. Matuidi, qui l'a remplacé lors des deux rencontres américaines a été nettement plus maladroit dans le dernier et l'avant-dernier dernier geste.

Enfin devant, Cavani fait toujours parler son sens du but et Pastore s'affirme comme l'atout numéro 1 de l'équipe lors de cette préparation avec 2 réalisations (contre le Paris FC et Tottenham) et une technique au-dessus de ses coéquipiers. En attendant le retour en forme de Di Maria et de Draxler, le poste d'ailier droit peine à se trouver un titulaire. Lucas et Guedes ont été aussi fantomatiques l'un que l'autre, tout comme leur compère espagnol Jesé en pointe.

L'équipe contre le Paris FC (1ère mi-temps) : Descamps - Georgen, Aurier, Marquinhos, Berchiche - Callegari, Verratti, Nkunku - Diaby, Bahebeck, Ben Arfa

L'équipe contre le Paris FC (2ème mi-temps) : Cibois - Bernède, Krychowiak, Marquinhos, Kurzawa - Thiago Motta, Pastore, Lo Celso - Lucas, Jesé, Edouard

L'équipe contre l'AS Rome : Areola - Dani Alves, Marquinhos, Thiago Silva (Kimpembe, 46ème), Kurzawa (Berchiche, 68ème) - Thiago Motta (Callegari, 68ème), Lo Celso (Bernède, 82ème), Rabiot (Matuidi, 46ème) - Lucas, Pastore (Guedes, 68ème), Jesé (Edouard, 82ème)

L'équipe contre Tottenham : Trapp - Dani Alves (Nkunku, 68ème), Marquinhos, Kimpembe, Kurzawa (Berchiche, 68ème) - Thiago Motta (Callegari, 68ème), Lo Celso (Bernède, 46ème), Rabiot (Matuidi, 46ème) - Guedes (Areola, 47ème), Pastore (Di Maria, 68ème), Cavani (Jesé, 46ème)


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an