Jardim : « Ces joueurs vont rester dans l'histoire »

Ligue des Champions / 20/04/2017 - 01h16 / Par Geoffroy B.
  


En conférence de presse d'après-match, Leonardo Jardim a savouré la qualification acquise pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Dans la zone de presse du stade Louis-II, d'autres réactions monégasques ont été recueillies. 

Leonardo Jardim (AFP) : « On n'a rien gagné, mais on a fait l'histoire. C'est la première fois qu'une équipe sort de 3ème tour préliminaire et va en demi-finale de la Ligue des champions. Ces joueurs vont rester dans l'histoire. Dortmund est une grande équipe. Mais, avec notre maîtrise, notre organisation, on savait qu'on aurait des espaces. Avec une grosse pression durant 20 minutes, nous avons marqué. Je pense que la victoire est très méritée. Il y a eu 3-1 mais cela aurait pu finir 5-3 ou 6-3. Monaco et Dortmund ont manqué des occasions. On a fait un match très costaud avec maîtrise et ambition. On n'a jamais voulu garder le résultat. On a toujours voulu attaquer pour marquer. Notre ADN est le football d'attaque. On amène la France dans le top 4 de la Ligue des champions. Pour le tirage, il n'y a pas de préférence, ce sont trois très belles équipes. Notre ambition, c'est de profiter des demi-finales et de jouer avec nos qualités. Les quatre équipes peuvent gagner la compétition. Nous ne sommes pas favoris, mais nous allons jouer la demie avec la même ambition que les quarts, avec l'envie de nous qualifier. Tous mes joueurs ont joué à un gros niveau. La défense, les milieux axiaux, excentrés, les attaquants ont marqué. Il n'est jamais facile de jouer l'Europe à ce niveau puis de jouer le championnat pour le gagner. Nous savons que c'est dur. On est l'équipe qui joue le plus en Europe. On va faire 16 matches de Ligue des Champions. Mais on a l'ambition de jouer à un grand niveau. On ne peut pas dire aux joueurs de changer cette mentalité. Il faut bien récupérer. A choisir ? C'est normal de préférer gagner la Ligue des Champions. Mais c'est plus difficile que de gagner le championnat. On va essayer d'aller aux limites dans les deux compétitions, qui sont très importantes. Cette Ligue des Champions, c'est aussi celle de la France, qui n'a pas l'habitude d'aller en demi-finale de cette compétition. On représente un pays ».

Radamel Falcao (AFP) : « C'est super pour tout le groupe, on est très heureux, on a très bien joué et nous sommes en demi-finales. On prend match après match, mais on rêve de gagner, bien sûr, toutes les compétitions qu'on dispute. L'Atlético de Madrid en demies ? On verra, peu importe. C'est formidable pour Monaco de retrouver les demi-finales treize ans après, pour le football français aussi. Je suis passé par des moments difficiles, mais j'ai travaillé en silence quand certains n'y croyaient plus, et je crois que chaque effort finit par être récompensé. Mes sensations sur le terrain sont très bonnes, je marque et réussis des passes décisives. Je crois que les moments difficiles m'ont fait grandir et m'ont rendu plus fort. Je suis très heureux grâce à Dieu de vivre ces moments. Kylian Mbappé ? Ce joueur a des grandes capacités, il m'impressionne. Le Prince Albert est venu nous voir dans le vestiaire, il était très heureux pour son équipe ».

Benjamin Mendy (L'Équipe) : « C'est un grand moment de joie, quand on pense qu'on était parmi les premiers à entrer dans la compétition et qu'aujourd'hui on est en demi-finales, on peut savourer. Dans le vestiaire, on était tous très heureux mais le coach nous a vite calmés en nous parlant du match de Lyon. Leur but mais aussi le poteau de Sahin nous ont refroidis, mais voilà, on est qualifiés. On n'est pas sur un nuage, on est dans le dernier carré et c'est la réalité, on est un super groupe, on veut tous la même chose. Pour tout le monde, on vit la meilleure saison de notre carrière, mais ce n'est pas fini. A l'aller, j'avais été frustré de ne pas pouvoir jouer, je voulais tout donner pour montrer à l'équipe que j'étais à fond derrière elle après ce qu'elle avait réalisé à l'aller. Pour moi, il n'y a pas de comparaison avec 2004, c'était un très bon groupe, ils sont allés en finale. Pour l'instant on n'est qu'en demi-finales et il nous reste un Championnat à jouer. Les comparaisons, je les laissent aux gens. L'objectif reste le Championnat. Il n'y a que des bons adversaires à prendre. On a beaucoup d'ambition. Sur ces deux matches on a montré un beau visage. Ça va nous donner de la force pour la Ligue 1. Le principal c'est la L1. La qualification, on y croyait après le travail effectué à l'aller. En demies, ce n'est pas tout le monde qui y va. On sait que quand on presse une équipe, on est très dur à jouer. On est des compétiteurs et on veut tout jouer ».

Valère Germain (L'Équipe) : « C'est une grande qualification. Tout nous réussit mais on travaille tellement depuis le début de l'année pour ça... C'est beau ce qu'on fait mais on n'a rien pour l'instant . Il faut qu'on aille chercher quelque chose. On était euphoriques dans le vestiaire. Mais il va falloir y être dès dimanche. Ce sont des semaines de malade en ce moment. Il ne reste que du lourd mais si on peut éviter la Juve... On les a rencontrés il y a deux ans et on aimerait voir d'autres stades ».

Bernardo Silva (L'Équipe) : « C'est fantastique d'être en demi-finales, c'est la première fois pour tout le monde, mais maintenant, il faut penser à Lyon, le principal objectif pour le club est de gagner le Championnat. Demain matin, on va commencer à préparer Lyon, ce qui s'est passé ce soir est déjà du passé. A la maison, on essaie de presser d'entrée notre adversaire, on l'a fait ce soir, même si on avait l'avantage d'un but il fallait entrer sur le terrain sans peur ».

L'Équipe

Commentaires
Jardim : « Ces joueurs vont re...
Commentaires
Monaco 3 - 1 Dortmund
Recharger commentaires