Almamy Touré : « Je sens que je peux encore progresser »

Joueurs / 29/03/2017 - 23h29 / Par Thomas S.
  


Le jeune latéral droit de l’AS Monaco a accordé un entretien au média Foot Mercato. Le natif de Bamako a évoqué ses progrès et ses ambitions en cette fin de saison, sur les plans individuel et collectif.

La saison de l’ASM

Après la trêve internationale, l’ASM débute dès ce week-end la dernière ligne droite d’une saison qui, jusqu’ici, dépasse toutes les espérances : « Pour le moment, on fait une très bonne saison, mais elle n’est pas encore terminée. On est sur le bon chemin, on est encore engagé sur toutes les compétitions. On espère soulever au moins un trophée en fin de saison pour nous récompenser de tout ce que l’on a fait ». Dès ce samedi, face à Paris en finale de Coupe de la Ligue ? « On va tout faire pour la remporter. Si on venait à la gagner, ce serait un très bon début pour tout ce qui nous attend par la suite ». Dans l’attente des nouvelles de Djibril Sidibé, le défenseur, déjà apparu lors de 20 matches toutes compétitions confondues en 2016/2017, pourrait être titulaire à cette occasion.

Malgré l’attente suscitée par cette finale de gala, Touré, à l’instar de ses coéquipiers, garde en tête l’objectif prioritaire du club en cette fin de saison : le Championnat de France : « Si on gagne tous nos matches, c’est sûr qu’on remportera le championnat. Le plus important est de nous concentrer sur nous-mêmes. On ne fait pas trop attention aux autres. On sait que le Paris Saint-Germain est en forme en 2017, donc on se dit qu’on n’a pas le droit à l’erreur. Il ne faut pas non plus oublier Nice. Même s’ils ont fait des matches nuls, ils ne sont pas loin aussi. Chaque match, on le joue avec la même envie. On ne se met pas de pression, c’est ça notre force ».

Même sans pression, le collectif asémiste est donc encore en lice dans toutes les compétitions, y compris la prestigieuse Champions League où le club du Rocher représentera la France en quarts de finale pour la seconde fois en 3 ans. Déjà titulaire lors de l'exploit face à Arsenal (1-3) le 25 février 2015, le joueur arrivé à la Turbie en 2010 a également disputé une vingtaine de minutes lors de l'exploit face à Manchester City, il y a 2 semaines : « On sait que c’est une grosse équipe et que ce qu’on a fait, c’est magnifique. À la fin du match, on en a parlé et on s’est dit que c’était fabuleux. On va essayer de continuer avec cet état d’esprit ».

Quand on lui demande d'évoquer le tour suivant contre le Borussia Dortmund, le défenseur formé au Bourget garde la tête sur les épaules : « On l’aborde comme celui de Manchester City. On va aller là-bas et jouer notre football. On va attaquer, on va défendre, on va jouer comme d’habitude. Si on revient de Dortmund avec un bon résultat, on fera tout pour faire un gros match à la maison et tenter de se qualifier. C’est vrai que devant, ils sont super rapides. Mais on a aussi une équipe qui défend bien. On a nos chances ».

Son évolution personnelle

Membre régulier de l'effectif professionnel depuis maintenant 2 ans, Almamos', comme on le surnomme dans le groupe, savoure sa progression sans chercher à griller les étapes : « Je suis très satisfait de la saison que je fais. Plus la saison avance, plus je vois que le coach fait appel à moi. C’est dans la continuité de ce que j’ai fait l’an dernier. Mon nombre de matches est en train d’augmenter. Je suis très content. Je sens que je peux encore progresser ».

Une importance dans le groupe et un temps de jeu exponentiels qu'il doit aussi à sa polyvalence : « J’ai été formé en tant que défenseur central, donc je dirai que je me sens très à l’aise dans l’axe. Le coach fait appel à moi pour jouer en tant que latéral droit. C’est un poste que, maintenant, j’aime beaucoup. Je suis au service du coach et de l’équipe ».

Leonardo Jardim, un entraîneur dont la capacité à tirer le meilleur de ses jeunes est à présent reconnue de tous, et qui lui avait offert ses premières minutes en pro quelques jours à peine avant l'exploit de l'Emirates : « Je m’entends super bien avec le coach. On échange beaucoup et je vois qu’il me fait de plus en plus confiance. Quand il fait appel à moi, je suis de plus en plus confiant. Tout se passe très bien entre nous deux ».

Dans un registre plus intimiste, Touré, qui fêtera ses 21 ans le 28 avril prochain, en dit plus sur l'origine de son amour du ballon rond : « Ma passion du football me vient de mon père. Il a entraîné l’équipe nationale du Mali, il a une grande histoire avec le foot malien. Mes frères et moi avons tous joué au foot. L’AS Monaco, c’est comme si c’était ma deuxième famille. J’ai été formé ici, je connais tout le monde. Je suis fier de pouvoir représenter l’AS Monaco. Je me sens très bien ici ». De là à se sentir tiraillé entre ses origines et son pays d'adoption au moment où une convocation en équipe nationale deviendra d'actualité ? « Mon choix de sélection, je ne me suis pas encore penché là-dessus. Je me concentre sur Monaco ».

FootMercato

Commentaires
Almamy Touré : « Je sens que j...
Recharger commentaires
Chargement des commentaires