Jardim : « Dire que nous sommes favoris, c’est une blague »

Ligue 1 / 27/01/2017 - 15h28 / Par Florian R.
  


En conférence de presse après l'entraînement du jour au stade Louis-II, le coach asémiste et Radamel Falcao ont répondu aux questions des journalistes, à deux jours du choc contre le PSG au Parc des Princes (22ème journée de Ligue 1). Les deux hommes y ont tenu un discours résolument policé. Puis Falcao a accepté d’aborder les récentes propositions qu'il a reçues en provenance de Chine. Extraits en provenance du site officiel de l'ASM et Lequipe.fr.

Après une introduction sur l'état de santé de Fabinho, Leonardo Jardim a parlé du futur adversaire parisien : « C’est un match important contre une équipe de qualité. Les joueurs sont les mêmes avec, en plus, l’arrivée de Draxler et Guedes. Avec du travail, aujourd’hui ils sont plus équilibrés ». Affirmant que son équipe avait réalisé « un gros match » en août à l'aller (3-1, 3ème journée), le coach portugais a concédé « que ça fait 7 mois que nous sommes dans une bonne période ».

Cependant, cette vérité qui place aujourd'hui l'ASM en tête du classement de la L1 ne sera peut-être plus valable fin mai, au soir de la 38ème journée : « L’équipe qui va remporter le championnat, c’est celle qui gagne le plus de points sur toute la saison. Ce n’est pas cette rencontre qui va changer la position de Paris et Monaco. Nous avons trois points d’avance avec une meilleure différence de buts. C’est bien d’avoir de l’avance mais ce n’est pas décisif » a indiqué Jardim.

En réussite au Parc des Princes lors de ses deux premiers déplacements dans la Capitale à la tête de de l'ASM en Championnat (1 nul, 1 victoire), l'entraîneur monégasque ne sait pas encore quelle stratégie il adoptera dimanche soir, après deux coups tactiques réalisés en 2014, puis en 2015 : « Nous essaierons toujours d’équilibrer l’équipe mais ce sont les joueurs qui font la différence sur le terrain. [...] Il nous faut du temps pour travailler mais ce n’est pas possible car nous jouons tous les trois jours. Aujourd’hui, nous sommes en récupération, seulement demain, nous allons préparer la stratégie. Notre objectif est de jouer les quatre compétitions à fond. Nous allons tout faire pour jouer un football positif et essayer d’empocher la victoire ».

Quoi qu'il en soit, dans son esprit, l'ASM ne partira pas favorite : « Il faut être très sérieux. Paris a gagné 11 trophées ces 3 dernières années et vous nous dîtes que nous sommes favoris, c’est peut-être une blague ou c’est un peu pour rigoler. Être favoris, c’est une chose, les ambitions de l'AS Monaco de jouer toujours à fond pour gagner en est une autre ». En guise de conclusion, Jardim a rappelé que « Paris, Monaco, Nice et Lyon sont les quatre équipes qui vont lutter jusqu’au bout. L'ASM et le PSG jouent sur quatre tableaux. Si Paris ne jouait que le championnat, elle serait favorite à 200% ».

Après le Portugais, ce fut au tour de Radamel Falcao de s'exprimer devant les médias. Le capitaine du club de la Principauté s’est fait le porte-parole du groupe pour dire que « nous avons beaucoup d'espoirs pour ce match. Tous les joueurs aiment jouer ce type de match. Toute l'équipe est bien préparée et la qualification pour la finale de Coupe de la Ligue nous a fait beaucoup de bien ». Néanmoins, ce match contre le quadruple Champion de France ne constitue pas un tournant dans la course au titre selon lui : « Pour gagner la Ligue 1, c'est chaque week-end qu'il faut gagner. Tous les matches sont importants : Paris, mais aussi Nice, Lorient ou Metz. Il faudra tout gagner. [...] Si on gagne à Paris, ce sera très important. Ce sera une grande motivation pour le reste du Championnat » a-t-il finalement concédé avant de préciser que le PSG reste « toujours une grande équipe qui lutte dans les quatre grandes compétitions chaque année. C'est trop tôt pour juger leur saison. On les respecte, ils sont favoris ».

Ensuite, le numéro 9 a parlé de son cas personnel, arguant de nouveau un bien-être retrouvé : « Je me sens très bien en ce moment. À chaque match, je ressens que ma place est ici. J'ai besoin de jouer des matches. Je suis très heureux ici. Je suis fier de jouer dans cette équipe avec beaucoup d'ambition et une mentalité de gagnant. Je suis à 100% impliqué à Monaco et je rêve de gagner le titre cette année ». C'est d’ailleurs cette raison qui l'a poussé à refuser la Chine, il y a une dizaine de jours : « Ce n'est pas facile de refuser cette proposition. J'ai déjà dit trois fois non pour aller là-bas. Et je crois que ce n'est pas facile pour le club aussi, qui a refusé beaucoup d'argent. Mais je sens quelque chose dans mon corps, c'est important pour ma carrière et pour l'équipe d'être là. Je veux gagner avec Monaco. Je veux montrer que je suis à 100% ».

Après deux années chaotiques en Premier League ou il n'avait « pas ''oublié'' comment on jouait au foot », il « rêve de gagner quelque chose avec Monaco. Le club, le staff technique, mes coéquipiers, tout le monde m'a aidé ici et je les remercie. Mon objectif est de donner le meilleur de moi-même. L'Angleterre c'est du passé, je pense seulement aux opportunités que j'ai à Monaco. Ce n'est pas une revanche ». Enfin questionné sur son avenir en Principauté à l'issue de la saison, El Tigre a évacué la pression et invité les journalistes à se tourner vers quelqu'un d'autre : « Demandez à Vadim (Vasilyev, ndlr). Ma famille est très heureuse ici ».


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an