Vasilyev : « Je veux conserver tous mes joueurs, mais... »

Transferts - Club - Joueurs / 15/01/2017 - 20h06 / Par Florian R.
  


Interrogé par Olivier Dacourt pour le Canal Football Club de Canal+, Vadim Vasilyev a parlé de la stratégie du club monégasque, du mercato mais aussi du match à venir contre l'Olympique de Marseille. Un entretien, tout en pragmatisme et sincérité.

Avant d'aborder ces sujets, le vice-président de l'AS Monaco est revenu sur ses déclarations de l'après ASM/OL (1-3), peu après la mi-décembre : « Ce soir-là, j'étais dans l'émotion. Nous sommes des hommes, nous avons le droit d'avoir des émotions. Après, sur la forme, je comprends que cela ait pu choquer mais ce soir-là, je ne visais pas l'arbitrage. Cela fait 4 ans que je suis ici et j'ai déjà prouvé que je n'avais pas l'habitude de parler sur l'arbitrage. C'est plutôt le contexte autour de certains matches que je souhaitais souligner. J'aurai l'occasion de m'exprimer plus précisément lors de la commission, jeudi prochain ». Pour conclure sur ce sujet, le natif de Moscou a confirmé ne pas avoir de regrets concernant cette sortie médiatique qui a fait grand bruit.

Ensuite projeté sur la saison actuelle du club de la Principauté, après avoir écouté Dacourt détailler les positions actuelles de l'ASM dans chaque compétition (2ème de Ligue 1, 1/8èmes de finale de Ligue des Champions, demi-finales de la Coupe de la Ligue, 1/16èmes de finale de Coupe de France), le Russe a de nouveau confirmé sa volonté de remporter quelque chose à la fin de la saison : « Si vous me posez la question comme ça, je veux tout gagner (sourire). Avec le PSG, nous sommes les deux équipes qui jouons encore dans les quatre compétitions. C'est difficile mais c'est une grande fierté. Bien évidemment que nous souhaitons gagner un titre en fin de saison ».

Conscient d'être un maillon essentiel de l'institution AS Monaco FC car il doit « faire des choix forts et difficiles, pour le bien du projet », lui qui a maintenu Leonardo Jardim à son poste puis évincé Luis Campos et Claude Makélélé cet été, Vasilyev jouit d'une « grande fierté de voir que la stratégie marche ». Une politique dans laquelle le marché des transferts garde une place prépondérante, encore plus cet hiver : « J'ai déjà dit à mes collégues européens de clubs importants que ce n'était même pas la peine d'essayer. On ne peut malheureusement rien garantir mais, au lieu de parler des départs, je préfère parler des prolongations. Je viens de prolonger Fabinho. Nous sommes en train de négocier les prolongations de Bakayoko, Lemar et Germain ».

A côté de cela, de nouveaux acteurs richissimes viennent tout de même apporter leur lot d'incertitudes et bousculer le quotidien du football européen. La Chine est de ceux-là et l'homme d'affaires de 51 ans ne le sait que trop bien : « La Chine est devenue un acteur très important avec les sommes qu'elle place sur de nombreux joueurs ». Il a par ailleurs confirmé que « les Chinois sont sur un autre joueur ». Il complète : « Je ne peux pas vous dire qui. On résiste mais, à un moment donné, je suis obligé de penser comme un dirigeant pour le bien du club. Bien évidemment que je veux conserver tous mes joueurs, bien évidemment que je veux gagner des titres. Mais l'économie n'est pas la même pour tous. Il n'y a que très peu de clubs dans le Monde qui pourraient résister à n'importe quelle offre. Ils ne sont que très peu ». On peut légitimement penser que ce joueur est Radamel Falcao. Déjà dragué par les Asiatiques l'an dernier alors qu'il était prêté à Chelsea, le Colombien doit, en toute logique, continuer de séduire de l'autre côté du globe. D'autant plus avec son retour au premier plan cette saison.

Enfin, Vadim Vasilyev a parlé de la rencontre du soir entre l'Olympique de Marseille et l'AS Monaco, sorte de rencontre entre les États-Unis et la Russie, en référence aux investisseurs respectifs des deux équipes : « Pour moi, cela reste un match Marseille/Monaco. Ce sont deux équipes emblématiques du football français. Par contre, après le 4-0, beaucoup de choses ont changé. Marseille est dans une bonne dynamique. Je pense donc que ce match sera plus dur pour nous. Pour gagner, il faudra être à 200%. Je serai ravi de rencontrer Frank McCourt à cette occasion ».


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an

Tiémoué Bakayoko


Accéder à la fiche du joueur