À la découverte de Benoit Badiashile

Equipes jeunes - Joueurs - U17 / 09/12/2016 - 13h38 / Par Sébastien P.
  


Il y a des familles où le football semble se transmettre génétiquement. Et à Monaco particulièrement, on connait bien ça. Après Lilian, Yohann et Kephren Thuram, Quentin et Yannis Ngakoutou, Abdou et Ibrahima Diallo, voici Loïc et Benoit Badiashile. Si le premier est bien connu, troisième gardien du groupe pro et vainqueur de la Gambardella 2016, son cadet l’est un peu moins. Portrait.

Son enfance

Nous sommes le 26 mars 2001. Alors que Loïc n’a que trois ans, son petit frère Benoit vient au monde. Difficile d’imaginer à cet instant que quinze ans plus tard, les deux frères porteront le maillot monégasque. Benoit commence le foot en accompagnant son frère au stade. Pendant que Loïc joue, son cadet regarde.

Mais le ballon rond ne le laisse pas insensible, lui qui veut aussi tâter le terrain. Trop jeune, l’entraîneur le laisse néanmoins jouer et ses performances lui permettent d’être finalement inscrit. À la maison, sans ballon, les deux frères entretiennent cette passion. Des chaussettes en boule, Loïc aux cages, Benoit dans le jeu, et le tour est joué.

Le foot, le vrai

Benoit débute le foot à l’âge de 5 ans, du côté de Limoges, avant de déménager près d’Orléans où il joue avec le SC Malesherbes. Toujours surclassé d’une catégorie, il intègre finalement le Pôle Espoir de Châteauroux en U12, également avec un an d’avance mais évolue avec son club le week-end, où il jouera jusqu’en juin 2016.

Finalement, il intègre l’AS Monaco grâce au recruteur Luc Cerrajo, également à l’origine de l’arrivée de son frère. Après plusieurs stages et la visite de la ville, Benoit décide de s’engager en Principauté.

Un profil moderne

Défenseur central gaucher, Benoit dispute sa première saison à Monaco cette année. Évoluant avec les U17 Nationaux, il dispose également de talents de buteurs, ses trois réalisations en championnat en témoignent. Beau gabarit (1m90 pour 75 kilos), il est le sixième joueur le plus utilisé de l’effectif - 900 minutes disputées - et est incontestablement un élément majeur de l’équipe, actuelle leader de son groupe.

Disposant d’une bonne relance et anticipation, Benoit doit néanmoins travailler son manque d’agressivité, son pied droit et bien entendu améliorer ses points forts. Signe de son talent, il est également international français en catégorie U16 et déjà honoré de cinq sélections, la dernière en date fut en octobre face aux États-Unis. Alors que cette saison lui réserve peut-être encore d’autres belles surprises, Benoit devra lui, continuer sur sa lancée et sa dynamique. Et qui sait si lui aussi ne sera pas une belle surprise pour l’AS Monaco.

Un grand merci à Loïc et Benoit Badiashile pour leur disponibilité et leur gentillesse.


Commentaires
À la découverte de Benoit Badi...
Recharger commentaires
Chargement des commentaires
 

Benoît Badiashile Mukinayi


Accéder à la fiche du joueur