Radamel Falcao : « Je me sens revivre »

Joueurs / 27/11/2016 - 22h21 / Par Damien L.
  


Dans le Canal Football Club ce dimanche soir, l'attaquant de l'AS Monaco Radamel Falcao répondait à une interview d'Olivier Dacourt. 

Dans une vidéo de 5 minutes, le Tigre est revenu sur ses deux années difficiles en Angleterre, et sur sa renaissance cette saison sous le maillot Rouge et Blanc. Le calme de la Principauté et son entourage sont les principales raisons de son retour au premier plan.

Tout d'abord questionné par Dacourt sur la qualification asémiste en 1/8èmes de finale de Ligue des Champions, l'attaquant colombien « pense que l'équipe a été extraordinaire. Tu sens qu'en Champions League, tu n'as pas besoin de motivation ». Nommé capitaine, il ne cache pas une sérénité retrouvée après de nombreux mois compliqués : « Avec ce rôle dans l'équipe, je me sens revivre. Cela me pousse à donner le meilleur de moi-même. Je prends beaucoup de plaisir ici. En Angleterre, j'ai vécu deux années compliquées pour de nombreuses raisons mais je n'en retiens que du positif. J'ai beaucoup appris et progressé en tant que joueur. Maintenant, je me sens plus rapide, plus fort. Effectivement, le contexte anglais n'est pas facile (au niveau des conditions climatiques, ndlr). C'est encore plus difficile quand tu ne joues pas. Dans ces clubs (Chelsea et Manchester United, ndlr), il n'y a que des grands joueurs, la concurrence est quotidienne. Si tu veux te montrer, il y a peu d'opportunités ».

Dès lors, à Monaco, il « arrive à avoir du temps de jeu » et à prouver « à tous être encore performant ». « Ce qu'il me manquait, c'était le jeu, l'accumulation des matches. C'est comme ça que les choses ont changé », a ajouté le numéro 9 du club monégasque. En outre, il apprécie la vie en Principauté : « Si je passe 8 jours de vacances en Colombie, je finis épuisé car je ne me repose jamais. C'est stressant, surtout pour ma famille. Ma femme et mes filles ne peuvent pas sortir en toute intimité. A Monaco, je me promène avec elles à côté du casino. Comme tous les joueurs de football voyagent et restent dans les hôtels, on passe à côté de moments importants, surtout quand les enfants grandissent. L'anonymat est une chose que l'on ne peut pas acheter. Dans cette ville, quand on sort, on est une personne parmi tant d'autres ».

Voir la vidéo sur le site de Canal+

Canal+

 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an