Bollaert Mécanique : Gambardella, Taylor Moore et Pierre-Fanfan

Interview - Gambardella / 20/05/2016 - 12h15 / Par Rémi V.
  


A la veille de la finale de la Coupe Gambardella, samedi à 17h15 au Stade de France, Planete-ASM est allé à la rencontre de Bollaert Mécanique (@BollaertMécanique), blog revisitant de manière décalée l'actualité bien mouvementée du RC Lens. L'occasion d'évoquer la remarquable formation lensoise dans le contexte tumultueux du rachat du club artésien et de présenter l'équipe que les jeunes pousses asémistes affronteront demain soir. Entretien sans concession, dans lequel il est question de Taylor Moore, qui n'est pas une vedette américaine, de Danone Nations Cup et même de José-Karl Pierre-Fanfan.

(Les réponses de Planete ASM aux questions de Bollaert Mécanique)

Hello Bollaert ! Tout d'abord, pourriez-vous nous faire une petite présentation de l'équipe U19 que va affronter l'ASM en finale ? Quels joueurs sortent du lot ? Qui seront les prochain Aurier, Varane et Kondogbia du centre ?
Cet hiver, on s'est justement amusés à faire un petit bilan des U19 avec un autre collègue blogueur (RC Lens & Basta). Tu peux retrouver le billet ici. Cette saison, les U19 du RC Lens se sont classés 3èmes, derrière le PSG et le HAC, au coude à coude avec les chiots (LOSC). D'ailleurs, c'est devenu une habitude, on les éclate assez régulièrement en catégorie de jeunes (U19, U17, U15). Cet effectif a laissé entrevoir de belles promesses, avec pour figures de proue les jeunes Bari, Boussemart, Ebosse et surtout Bellegarde. Ce dernier évolue dans un registre offensif, numéro 10 voire attaquant en retrait. Il est considéré par beaucoup comme étant le nouveau bijou de La Gaillette.

Après, on a notre rosbeef préféré, Taylor Moore, déjà un peu plus connu car très tôt exposé au monde professionnel. Taylor est arrivé en France pour ses sept printemps, s'installant avec sa famille sur la Côte d'Opale. Il a rejoint le club en 2012 en provenance d'Etaples, et a signé pro en 2014. Il a effectué quelques sorties intéressantes la saison dernière, quand on "évoluait" en Ligue 1. Il a le défaut de ses qualités, étant très complet, il a un peu été baladé à plusieurs postes (milieu défensif, défenseur central, latéral droit). C'est un vrai compétiteur, et je crois savoir qu'il est très observé. J'espère qu'il s'intègre toujours dans le projet du club, parce qu'un anglais titulaire en A au RC Lens, ça claquerait !

Est-ce qu'Antoine Kombouaré s'est appuyé sur des jeunes du centre cette saison ?
Au début de la saison, clairement non. Les jeunes de La Gaillette semblaient être en disgrâce aux yeux de Kombouaré. Cyprien, Bourigeaud, Gbamin, Ba et Moore ont été écartés dès le début de saison, au profit de des recrues estivales. Il a fallu attendre une dizaine de journées, et sentir le souffle chaud de la zone rouge au cul, avant de revoir Cyprien, Gbamin, Bourigeaud puis Abdoul Ba. Moore n'a jamais eu sa chance cette saison, apparemment en conflit avec le staff. Madiani, autre promesse, peine à franchir un palier. Les peintres N'Daw, Scaramozzino et Bekamenga ont, alléluia, finalement été écartés. Ouais en fait, l'équipe s'est mise à tourner à peu près quand les jeunes cité plus haut ont été recadrés et replacés titulaires. Même dans les cages, Vachoux a pris la place de Joris Delle, et est à créditer de stats plus qu'intéressantes pour un lancement en pro.

L'avenir semble flou à Lens...
L'avenir compliqué à Lens ? Je ne vois pas de quoi tu veux parler...Solférino, société luxembourgeoise montée par Ignacio Aguillo (membre du board de l'Atletico Madrid) et Gille Fretigné (Amber Capital), est désormais seule en lice pour reprendre le RC Lens. La décision doit être communiquée lundi. SUSPENSE ! Gooré a lâché l'affaire, car il semble qu'il n'ait pas été en mesure de rassembler les fonds nécessaire. Que va-t-on devenir ? C'est une bonne question, car l'Atlético Madrid pourrait également entrer dans le capital à hauteur de 34%. Martel, selon les derniers échos, ne sera pas dans le capital, mais aura un rôle que l'on peut imaginer être "Président délégué" ou un truc comme ça... 

Du coup, dans ce contexte très incertain, où en est la formation lensoise aujourd'hui ? Quels sont les enjeux de cette finale pour le club ?
Le RC Lens, ça reste un club attractif, surtout pour les jeunes. On ne peut pas espérer faire venir des grands noms aujourd'hui, même à coup de bouteilles de Pétrus, check Hafiz. Les récents transferts de Varane, Aurier, Hazard, Kondogbia ou encore Fortune et Reine-Adelaïde, ont permis de développer l'image de marque "Made in La Gaillette" jusqu'au Baloutchistan. Mais honnêtement, avant de revoir une génération de ce niveau, Lens aura peut-être un PIB par habitant supérieur à celui de Monte-Carlo. Bon, et même si notre dernière finale de Gamberdella remonte à plus de 20 piges, on a tout de même obtenu des bons résultats ces dernières années ; Danone Nations Cup en 2013 ou encore l'European Futsal Cup (-11 ans) cette année. Beaucoup de jeunes sont régulièrement surclassés, et frappent aujourd'hui à la porte de l'équipe première. D'ailleurs, Kombouaré ne serait pas totalement fermé à l'idée de prolonger à Lens. Il demanderait qu'on lui assure des renforts expérimentés, car il est convaincu du potentiel de certains jeunes du club. En définitive, il semblerait qu'on soit toujours plutôt au taquet dans ce domaine.

Après, pour répondre à ta question, l'enjeu reste faible selon moi. Je m'explique, la Gambardella, c'est un titre qui n'a pas grande valeur à mes yeux. Certains seront en désaccord, mais je crois que cela ne rapporterait pas grand chose au club, en cas de succès. On sera content si on remporte le trophée, car cela mettra en lumière le travail exceptionnel de nos éducateurs, qui sont d'ailleurs demandés notamment par le PSG, et fera plaisir aux supporters. Mais en soit, ce qui compte pour le RC Lens, c'est de continuer ce travail de longue haleine qu'est la formation. L'important quand tu as 17 ou 18 ans, et que tu es sportif, ça doit rester la philosophie de jeu, le plaisir, et non le développement d'une culture du résultat avant tout. Les jeunes doivent être accompagnés, pour être prêts à intégrer le monde professionnel d'ici 2 ou 3 ans. Demande à Kakuta ou Taraabt...

Comment expliquer le rayonnement du centre de formation du RC Lens sur ces dernières années avec des joueurs comme Varane, Aurier et Kondogbia ? Et la suprématie régionale du RCL au niveau des jeunes (mis à part la famille Hazard où le club s'est trompé de frère) ?
On est bien obligé de laisser quelques osselets aux toutous afin qu'ils remuent la queue. Quand bien même Thorgan a un début de carrière moins tonitruant que Eden, qui est un phénomène, je t'invite tout de même à la prudence. Il est encore très jeune (23 ans) et enchaîne pas mal à M'Gladbach. Il pourrait très bien exploser les compteurs dans les prochaines années.

Côté vision, le RC Lens souhaite développer son vivier régional, copiant un peu la stratégie du club champion de France du football français (tu l'as Jean-Michel ?). Récemment, les dirigeants ont convié une centaine de clubs formateurs de la région, pour une journée baptisée Club en Nord. On serait apparemment en contact avec le Roubaix SC, club pourtant proche du chenil à bien des niveaux. Entre Lens, Lille et à moindre mesure Valenciennes, le maillage du territoire en ce qui concerne la détection est un véritable enjeu. Cette stratégie régionale, également mise en place par Marc Keller à Strasbourg, est forcément la bonne, puisqu'elle est la seule qui semble viable pour nous permettre de relever la tête.

Au niveau des jeunes passés à l'ennemi, peut-on comparer Valère Germain et Baptiste Guillaume ?
Je ne connais pas suffisamment le contexte du prêt de Valère Germain à Nice pour oser une comparaison. Je risquerais de faire un flop comme Cavaré à Rennes. En ce qui concerne Baptiste Guillaume, il faut savoir que la décision de son transfert n'ait pas été prise à 100% (histoire de ne pas tomber dans la diffamation hein) par le joueur. A l'heure où le RC Lens rencontrait - pourrait être conjugué au présent - des problèmes de thunes, il était bien étrange de voir une offre d'environ 4M€ hors bonus atterrir sur le bureau de nos dirigeants, qui plus est de la part du grand rival. Guillaume a du potentiel, mais il est, comme chaque être humain, constitué en grande partie d'eau. Le reste ? C'est de la mousseline.

Enfin, pour finir, quel serait le onze type all star des joueurs formés au RCL?
En 4-4-2, voici ce que serait le XI Biloute Stars :

G. Huard, E. Sikora - J-G. Wallemme - R. Varane - B. Assou-Ekotto, F. Déhu - P. Laigle - G. Kondogbia, T. Hazard - A. Oudjani, M. Wisniewski.

Remplaçants : J. Vachoux, F. Queudrue, T. Kolodziejczak, C. Magnier, M. Diamé, P. Vercruysse, A. Knockaert.

Il n'ont pas été formés au RC Lens, mais lancés par le club ; Marc-Vivien Foé, qui aura toujours une énorme place dans nos cœurs, John Utaka, Charles Itandje ou encore J-K. Pierre-Fanfan, que vous connaissez un peu.

On l'a loupé : Raymond Kopaszewski, originaire de Nœux-les-Mines, qui a débuté sa carrière professionnelle à Angers, pour la suite que tout le monde connait ; les frères Cheyrou, passés du RC Lens au LOSC.

Planete ASM remercie Bollaert Mécanique pour cet éclairage intéressant sur le système de formation d'un des clubs formateurs les plus performants en France.

« Ce n’est pas normal qu’aucun jeune n’ait été testé » 
Pour retrouver les réponses de Planete-ASM aux questions des Nordistes, et notamment, les difficultés de la rédaction à constituer une seule équipe-type des joueurs formés à Monaco, c'est par ici
: l'interview de Planete-ASM sur le blog Bollaert Mécanique.

 


Commentaires
Bollaert Mécanique : Gambardel...
Recharger commentaires
Chargement des commentaires