Communiqué des Ultras suite aux incidents du Parc OL

Supporters / 10/05/2016 - 22h41 / Par Michaël P.
  


Suite aux incidents survenus dans le parcage monégasque du Parc OL samedi dernier, les Ultras Monaco 94 ont souhaité revenir sur ce qu'il s'est réellement passé samedi soir et donner leur version des faits au travers d'un communiqué.

Le communiqué des Ultras Monaco 94 :

Nous souhaiterions réagir par rapport aux incidents dont sont responsables les forces de "l'ordre".

Suite à la prestation catastrophique de notre équipe sur le terrain, une altercation verbale a eu lieu entre 2 leaders et amis depuis 20 ans.

Le fond ? Poursuivre ou non l'animation en tribune.

Le ton monte et un regroupement a rapidement lieu autour des concernés mais à aucun moment il n’y a eu échange de coups ou insultes comme on peut le lire sur différents médias ou réseaux sociaux.

La suite, un stadier de l'Asm intervient pour évaluer la situation mais dans la foulée les forces de « maintien » de l’ordre interviennent et trouve l'utilité de propager du gaz dans toute la tribune qui est un endroit confiné et sans issue.

Résultat : un mouvement de foule, des blessés, de l’incompréhension et de la colère qui engendreront une altercation musclée entre les forces de l'ordre et les supporteurs monégasques.

Altercation qui sera lourde de conséquences pour deux supporteurs ayant décidé de s’interposer entre un supporteur blessé au crâne par un coup de matraque (pose de points de suture) et les représentants de la loi.
Verdict : 6 mois de sursis et 2 ans d’interdiction de stade.

Manifestement, plusieurs de ces représentants se sont par la suite réjouis de la situation et de multiples provocations et insultes ont été proféré à notre encontre.

En résumé : à Lyon nous sommes venus supporter notre club, notre ville, et tout ce que nous avons récolté ce sont des gazages en règles, répétés, et un accès aux soins refusé pour certains.

Nous invitons tous les supporters témoins de l’incident et souhaitant laver l’affront à nous contacter par mail avant le 11/05 avec les informations qui suivent et ce afin d’engager une procédure judiciaire à l’encontre des forces de l’ordre.

1) Lettre manuscrite à scanner expliquant les faits de violence le plus précisément possible
2) Support média
3) Photocopie de la carte d'identité (recto/verso)

UM94