D'importantes rénovations vont avoir lieu au Stade Louis II !

Club / 03/03/2016 - 01h06 / Par Ervan C.
  


D'après les informations du sérieux journal d'informations locales La Principauté, le Stade Louis II va prochainement subir des rénovations, visant à moderniser l'enceinte et à permettre une diversification des événements organisés en son sein.

Chaque année, le Stade Louis II - inauguré en 1985 - abrite la pratique de pas moins de 16 sections sportives monégasques, regroupant un total de 3000 membres. Pourtant, l'antre fontvieilloise vieillit, et c'est un euphémisme tant elle s'éloigne de jour en jour de la modernité ailleurs visible. Des travaux sont donc impéraitfs pour permettre la poursuite de toutes activités dans le respect des normes. La Principauté en est consciente et a evoqué le sujet au cours du dernier Conseil National. Pour elle, un seul mot d'ordre : priorité au football.

Il est hors de question d'interrompre la réception des matches disputés par l'AS Monaco durant la période de travaux. De plus, la célèbre piste d'athlétisme entourant la pelouse devra être conservée en toutes circonstances. Ces exigences demandent une adaptation et une réflexion logistique et architecturale très délicates.

Le mensuel princier a pu réaliser un entretien avec Patrice Cellario - conseiller du Gouvernement pour l'Intérieur - afin de discuter de ce projet de rénovation du Stade Louis II, et en dresser les principaux enjeux. 

Les priorités de la rénovation
« Dans les prochains années, le chantier qui se profile comprendra des travaux de restructuration de la plus grande envergure, avec la rénovation de la toiture, des façades et des murs, la réhabilitation des 4 niveaux de parking, des équipements techniques, mais également la création de nouveaux espaces de restauration ou de nouvelles loges ainsi que des réaménagéments en matière de sécurité et d'accueil. Lesdits travaux concerneront l'ensemble du bâtiment et intègreront également les évolutions nécessaires pour répondre au mieux aux standards des stades modernes en terme de sécurité, de qualité d'accueil du public et de confort des spectateurs, en offrant notamment des prestations de grande qualité dignes de l'image prestigieuse de la Principauté et de son club de football. »

La polyvalence du stade
« L'ensemble du projet de rénovation sera examiné de manière à conserver le caractère omnisports de cet édifice sportif afin que la restructuration envisagée réponde aux demandes et aux besoins de tous ses acteurs. [...] Bien évidemment, le gouvernement doit veiller à ce que ces infrastructures répondent aux diverses réglementations qui régissent la pratique de chaque discipline, en prêtant une attention toute particulière pour les sports professionnels tels que le football et le basketball présents en Principauté. Et, c'est selon ce même principe du « sport pour tous » que se réalisera la prochaine restructuration de l'établissement. »

Le financement des travaux
« S'agissant d'un bâtiment public, les futurs travaux seront financés en totalité par l'Etat. A ce stade, le calendrier de planification des travaux n'est pas encore connu, mais ces derniers devront être programmés par tranche, de façon à maintenir les activités sportives des scolaires et des clubs de la Principauté. »

Déjà bien informée par les éclaircissements de M. Cellario, La Principauté ne s'en est pas contentée et a recueilli le témoignage de Vadim Vasilyev, le loquace Vice-Président de l'ASM.

Une réflexion globale
« C'est ce que nous avons envisagé avec le Gouvernement depuis plusieurs mois. Ce stade a été bâti en 1985 et était alors un équipement novateur. Mais il est important de réfléchir à son évolution et sa modernisation, tout en conservant sa particularité d'un stade multisport. En France, 4 stades ont été construits dans le cadre de l'Euro 2016, et 4 ont été rénovés. En 2014/2015, sur les 32 équipes qui participaient à la Ligue des Champions, 15 jouaient dans un stade ayant été construit après 2000 - dont 8 après 2010. C'est beaucoup de chiffres, mais c'est assez clair sur l'état actuel de la concurrence. »

Les évolutions indispensables
« Pour participer aux compétitions nationales et continentales, chaque club doit remplir un certain nombre de critères réglementaires. Les instances du football ont donc mis en place ont donc mis en place des licences club. Aujourd'hui, nous ne remplissons plus ces critères sur les domaines de l'accueil (qualité, taille des sièges...), de l'hospitalité (manque d'espaces, loges adaptées), sur les espaces joueurs et médias ou sur un réseau Wi-Fi accessible à tous les spectateurs. Nous avons donc travaillé sur des propositions pour permettre d'améliorer tous ces points et avoir l'Agrément Stade pour participer aux différentes compétitions. A ce jour, nous sommes 20èmes de Ligue 1 sur le critère "modernisation" de la licence club ! »

L'avancée du chantier
« Tout d'abord, je vois dire que la réflexion actuelle se passe dans un climat de confiance entre les différents interlocuteurs. Tout le monde connaît le caractère urgent, mais il est important de bien identifier problèmes et solutions. Le Stade Louis II fait partie du patrimoine de la Principauté et nous devons conserver sa spécificité. L'idée est de faire évoluer le stade en un outil moderne , fonctionnel pour les spectateurs et en rapport avec l'image prestigieuse de Monaco. »