Bilan à mi-saison des joueurs prêtés en France 2015/2016

Joueurs prêtés / 28/12/2015 - 15h02 / Par Florian R.
  


La première moitié de saison s'est achevée et la trêve hivernale en cours est l'occasion pour Planete-ASM de passer en revue la première partie de saison des joueurs prêtés par le club de la Principauté, cette année. Tandis que certains jeunes formés sur les pelouses de la Turbie tirent plus ou moins bien leur épingle du jeu, d'autres sont plus en difficultés malgré un temps de jeu convenable. Rapide tour d'horizon.

Valère Germain renaît chez les Aiglons

Il n'y a pas photo. Quand on regarde Valère Germain évoluer sous le maillot de Nice et s'exprimer dans la presse, on sent une forme de renaissance et de sérénité. Sous la tunique du rival méditérranéen, le natif de Marseille a presque doublé son temps de jeu et son nombre de buts en seulement une demi-saison, par rapport à 2014/2015 : 1535 minutes jouées et 7 buts en Ligue 1 contre 835 minutes et 4 buts sur l'ensemble de la saison dernière. Dommage pour lui que le doublé inscrit contre Nantes, début octobre, lui ait été retiré à causes des fortes intempéries qui ont entraîné le report du match. Son total pourrait être encore plus important.

Aujourd'hui, au vu de ses statistiques et de son apport au jeu niçois, on est sérieusement en droit de se demander si Germain (25 ans) n'aurait pas pu (dû !) rester en Principauté et y trouver une place de titulaire tant les attaquants monégasques peinent à trouver le chemin des filets. Simplement prêté sans option d'achat à l'OGCN, celui qui avait inscrit 14 buts l'année de la montée en Ligue 1 commence pourtant à envisager un futur chez les Aiglons. Un joli pied de nez au staff Rouge et Blanc qui lui avait préféré Matheus Carvalho et Alain Traoré au mercato hivernal 2015...

Statistiques à mi-saison :
- 20 matches disputés (sur 21 possibles), 18 titularisations, 1569 minutes de jeu, 7 buts, 2 passes décisives, 2 cartons jaunes.

Ils ont du temps de jeu

Jessy Pi (Troyes) :

Élément indispensable du dispositif troyen depuis la saison passée, où il avait été élu révélation de Ligue 2, le natif de Martigues est le joueur prêté en France, par l'ASM, ayant été le plus utilisé dans son club (cf. tableau en fin d'article). Étant l'un des rares à surnager dans le collectif de l'actuelle lanterne rouge de Ligue 1, il a inscrit son premier but dans l'élite du football français sur le terrain de Rennes, d'une superbe reprise de volée à l'extérieur de la surface de réparation. Une performance rééditée contre Reims à l'occasion de la 17ème journée. Nous vous invitons d'ailleurs à visionner ses buts sur le site web de la LFP.

Statistiques à mi-saison :
- 19 matches disputés (sur 20 possibles), 19 titularisations, 1664 minutes de jeu, 2 buts, 2 cartons jaunes.

Marcel Tisserand (Toulouse) :

S'il dispose d'un temps de jeu convenable, Marcel Tisserand a vécu une première partie de saison compliquée sous le maillot du TFC. Utilisé au poste de latéral droit - celui de sa formation - en début d'exercice, le Franco-congolais a été replacé dans l'axe de la défense depuis la fin du mois d'octobre. Considéré « très performant à un poste qui n'est pas le sien » par son entraîneur, il n'est cependant pas apprécié par les supporters toulousains. Après une première saison très mitigée au "Tèf'", Tisserand n'a pas redressé la barre au sein d'un collectif qui pointe à l'avant-dernière place du classement de L1, avec 4 longueurs de retard sur le premier non-relégable rémois.

Statistiques à mi-saison :
- 16 matches disputés (sur 20 possibles), 15 titularisations, 1365 minutes de jeu, 3 cartons jaunes, 1 carton rouge.

Corentin Jean (Troyes) :

Vendu à l'ASM cet été pour équilibrer les comptes de son club formateur auquel il a immédiatement été prêté, le jeune troyen est, à l'instar de Jessy Pi, l'un des rares joueurs du club aubois à pouvoir exprimer une partie de son talent dans un contexte chaotique (aucune victoire depuis le début de saison). Attaquant de pointe titulaire, il a inscrit 2 buts soit 1/5ème du total de l'ESTAC en Championnat. Ainsi, il est difficile de lui reprocher quelque chose alors que l'équipe auboise toute entière est à la dérive et larguée au classement de Ligue 1. A noter une expulsion très sévère à l'occasion de la réception de Lyon (0-1, 12ème journée), pour un tacle glissé sur l'Espagnol Sergi Darder.

Statistiques à mi-saison :
- 18 matches disputés (sur 20 possibles), 16 titularisations, 1358 minutes de jeu, 2 buts, 1 passe décisive, 3 cartons jaunes, 1 carton rouge.

Dylan Bahamboula (Paris FC) :

Pour sa première vraie saison au sein d'un effectif professionnel, Dylan Bahamboula est rapidement devenu un joueur qui compte au Paris FC, promu en Ligue 2. Régulièrement titularisé, il a ouvert son compteur but à l'occasion d'un match de Coupe de France contre Boulogne-sur-Mer, sur penalty en fin de rencontre. Auteur de 2 passes décisives, il pâtît de la situation collective de son équipe, actuellement avant-dernière et victorieuse une seule fois cette saison en L2. Il se forme ainsi à l'exigence du haut niveau et devrait encore bénéficier de temps de jeu lors de la deuxième moitié de la saison.

Statistiques à mi-saison :
- 20 matches disputés (sur 22 possibles), 14 titularisations, 1299 minutes de jeu, 1 but, 2 passes décisives, 2 cartons jaunes.

Ils vivent une situation compliquée en Ligue 2

Quentin Ngakoutou (Évian-TG) :

Débarqué en compagnie de Morgan Kamin chez le relégué savoyard, Ngakoutou est dans la lignée de ses derniers prêts à Arles Avignon puis Lausanne la saison passée : considéré comme un second couteau. Utilisé avec parcimonie par Safet Susic, le natif de Bangui semble déjà cumuler les mauvaises expériences malgré son jeune âge (21 ans). Difficile ainsi d'imaginer le voir percer à l'AS Monaco et au plus haut niveau s'il poursuit sur cette dynamique négative. 

Statistiques à mi-saison :
- 13 matches disputés (sur 23 possibles), 9 titularisations, 675 minutes de jeu, 1 but.

David Mills (Paris FC) :

Peu de choses à dire sur le Ghanéen de 20 ans qui n'est jamais apparu avec les pros du PFC. Il se contente seulement de quelques apparitions avec la réserve du club francilien. Selon le site spécialisé Soccerway, Mills n'aurait joué que 4 matches avec l'équipe de CFA. Autant dire une misère. Un retour à Monaco a d'ores-et-déjà été avancé et semble très probable.

Statistiques à mi-saison :
- Aucun match disputé (sur 22 possibles).

Bilan comptable des 7 joueurs prêtés en France à la mi-saison

 

Nom du joueur Club Nombre de rencontres disputées Impact statistique % Temps de jeu *
Jessy Pi ES Troyes AC 19 matches / 19 titularisations 2 buts 92,44%
Valère Germain OGC Nice  20 matches / 18 titularisations 7 buts / 2 passes décisives 80,72%
Corentin Jean ES Troyes AC 18 matches / 16 titularisations 2 buts / 1 passe décisive 75,44%
Marcel Tisserand Toulouse FC 16 matches / 15 titularisations - 71,09%
Dylan Bahamboula  Paris FC (Ligue 2) 20 matches / 14 titularisations 1 but / 2 passes décisives 63,67%
Quentin Ngakoutou Evian-TG (Ligue 2) 13 matches / 9 titularisations 1 but 32,14%
David Nii Lante Mills** Paris FC (Ligue 2) 0 match - 00,00%

 

La deuxième partie de ce bilan, qui évoquera les joueurs prêtés par l'AS Monaco dans des clubs de championnats étrangers, vous sera proposée mercredi prochain.

* Calculé sur la base du nombre de rencontres totales disputées par l'équipe du joueur. Les 30 minutes supplémentaires d'un match s'étant terminé par une prolongation (et éventuellement une séance de tirs au but) sont prises en compte dans l'équation. Les minutes de jeu prises en compte dans le calcul sont celles fournies par la Ligue de Football Professionnel.

** Joueur arrivé après le lancement de le saison du Paris FC, le 31 juillet 2015.


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an

Quentin Ngakoutou-Yapende


Accéder à la fiche du joueur