Valère Germain : « J'en avais marre de jouer aussi peu »

Joueurs prêtés / 10/07/2015 - 03h04 / Par Samy K.
  


Prêté sans option d'achat à l'OGC Nice, Valère Germain a accordé une longue interview à Nice Matin dans laquelle il explique son choix de quitter son club formateur pour rejoindre le voisin niçois. L'attaquant a également annoncé avoir prolongé son contrat avec l'AS Monaco d'une saison, jusqu'en juin 2018. Extraits...

Est-ce une page qui se tourne avec l'AS Monaco ?
Forcément. J'étais au club depuis dix ans. J'avais déjà failli signer à Nice en janvier 2014. Cette année, c'était le bon moment. J'en avais marre de jouer aussi peu. En fin de saison dernière, ça n'a pas toujours été simple d'entrer trois, quatre minutes.

Avez-vous souffert ces derniers mois compte tenu de votre faible temps de jeu ?
Disons que jusqu'en janvier, ça allait. Ensuite le coach a fait d'autre choix, que je ne discute pas, et l'équipe tournait bien. J'avais les boules mais que faire... J'ai claqué deux buts sur la fin qui m'ont fait du bien au moral.

Vous bénéficiez d'une cote très élevée auprès de supporters de l'ASM qui vous ont soutenus jusqu'au bout.
Je les en remercie. Ils m'ont toujours soutenu. Ça fait chaud au coeur dans les périodes où vous ne jouez pas trop. Je ne pouvais pas me contenter de rester sur le banc. J'ai faim de ballons.

L'AS Monaco a respecté votre choix d'aller chercher du temps de jeu ailleurs...
Le coach Jardim et Luis Campos ont été très réglos. Ils pensent que c'est une bonne option pour moi de rejoindre Nice. Je tiens à les remercier. J'ai également prolongé mon contrat d'un an juste avant d'être prêté, c'est un geste fort. Je peux aborder une nouvelle aventure avec Nice avec beaucoup de sérénité. Je vais me donner à 200% pour le Gym.

Montpellier a également fait le forcing pour vous récupérer. À quel moment avez-vous porté votre choix sur le Gym ?
Nice et Montpellier étaient les deux clubs qui sortaient du lot. Guingamp, par le biais de Jocelyn Gourvennec, un très bon entraîneur, me suivait également. Mais mon choix s'est rapidement porté sur Nice. Je suis persuadé que c'est la meilleure option. J'ai un très bon pressentiement et j'espère qu'on fera une très belle saison. À la sortie d'une réunion avec le président Rivière et le coach Puel, il y a eu un bon feeling. Ma décision était prise.

Vos objectifs personnels ?
Réaliser une saison complète, comme ce fut le cas en Ligue 2. Avec Ranieri, je n'avais pas beaucoup joué lors de la première partie de saison et Manu Rivière marchait sur l'eau. J'ai des fourmis dans les jambes. J'ai envie d'être important pour mon équipe, avoir des responsabilités, marquer des buts, tirer le groupe vers le haut. Mais comme de partout, il y aura de la concurrence. Les meilleurs joueront. Si pendant quatre, cinq matchs, je ne marque pas, le coach ne me fera pas de cadeau.

L'AS Monaco et l'OGC Nice se croiseront dès la 1ère journée de Ligue 1 en août. Une rencontre que pourrait manquer Germain, à l'instar de Lucas Ocampos lors d'OM/ASM la saison dernière. De son côté, le joueur a déclaré ne pas être au courant si un accord a été conclu entre les deux clubs : « Honnêtement, je ne sais pas encore. Il faudrait poser la question aux dirigeants. Si un accord existe, il sera respecté. »

Nice-Matin

 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an