Bilan de la saison 2014/2015 des joueurs prêtés (2/2)

Joueurs prêtés / 29/05/2015 - 17h39 / Par Florian R.
  


Pas moins de 15 joueurs ont quitté l’AS Monaco cette année sous forme de prêt. Alors que certains n’entraient pas dans les plans de Leonardo Jardim et désiraient se relancer ailleurs, d’autres voulaient acquérir de l’expérience et du temps de jeu avec une équipe professionnelle, au lieu de jouer en CFA avec la réserve du club de la Principauté. Planete-ASM vous propose un bilan de la saison des joueurs prêtés. Second et dernier volet avec ceux qui n'ont pas été formés en Principauté.

Les Tops


Paul Nardi (AS Nancy Lorraine)

Après s'être engagé pour un contrat de longue durée avec l'AS Monaco (5 ans), durant l'été 2014, Paul Nardi s'en est retourné à Nancy, son club formateur, sous la forme d'un prêt. Après avoir disputé l'intégralité des matches de Ligue 2 lors de la première partie de la saison, le natif de Vesoul a connu une deuxième partie d'exercice plus complexe. Des prestations moins convaincantes l'ont envoyées sur le banc à 9 reprises en championnat. Il n'en reste pas moins que le jeune gardien (21 ans) a réalisé une bonne saison en Lorraine ponctuée d'une première sélection avec l'Équipe de France Espoirs, au mois de mars dernier contre les Pays-Bas (4-1, match amical). Son retour en Principauté est déjà programmé puisqu'il a annoncé qu'il serait la doublure de Danijel Subasic la saison prochaine.

​Statistiques à mi-saison :
- 19 matches de Ligue 2, 19 titularisations, 1710 minutes disputées, 20 buts encaissés, 1 carton jaune.

Statistiques de la saison :
- 29 matches de Ligue 2, 29 titularisations, 2610 minutes disputées, 29 buts encaissés, 1 carton jaune.


Gaetano Monachello (Virtus Lanciano)

Débarqué en Principauté à l'été 2013 dans l'anonymat le plus complet, Monachello avait déjà connu deux prêts (Cercle Bruges puis Ergotelis Heraklion) avant de rallier le Virtus Lanciano lors de la dernière fenêtre estivale des transferts. Bien lui en a pris puisque l'attaquant italien de 21 ans a, peu à peu, fait son trou au sein de l'effectif du club des Abruzzes (14ème de Serie B). Avec une vingtaine de titularisations et 7 buts inscrits en 2014/2015, il espère revenir en Principauté pour y avoir sa chance. Difficile de croire que Jardim l'entendra de cette oreille dans un premier temps. A lui de prouver son potentiel sous peine de poursuivre sa carrière loin du Rocher.

Statistiques à mi-saison :
- 16 matches de Série B, 6 titularisations, 711 minutes disputées, 3 buts marqués, 1 passe décisive, 3 cartons jaunes.
- 1 match de Coupe d'Italie, 11 minutes disputées.

Statistiques de la saison :
- 35 matches de Serie B, 20 titularisations, 1875 minutes disputées, 7 buts marqués, 2 passes décisives, 8 cartons jaunes.
- 1 match de Coupe d'Italie, 11 minutes disputées.
 


Peut mieux faire


Nicolas Isimat-Mirin (PSV Eindhoven)

Prêté au PSV Eindhoven pour retrouver du temps de jeu et se refaire une santé, Nicolas Isimat-Mirin a vécu une saison contrastée du côté des Pays-Bas. Après une première partie chaotique durant laquelle il a très peu joué, l'ancien pensionnaire de Valenciennes a profité des méformes et blessures conjuguées de Karim Rekik et Jeffrey Bruma pour se faire une place au sein de l'effectif néerlandais. Sacré champion des Pays-Bas, Isimat-Mirin a convaincu ses dirigeants qui réfléchissent à un transfert définitif. Malgré un temps de jeu réduit cette saison, le défenseur pourrait s'implanter plus durablement en Hollande puisque le PSV devrait perdre Rekik ou Bruma lors du prochain mercato.

Statistiques à mi-saison :
- 3 matches d’Eredivisie, 1 titularisation, 93 minutes disputées.
- 4 matches d’Europa League, 2 titularisations, 184 minutes disputées, 1 carton jaune.
- 2 match de Coupe des Pays-Bas, 2 titularisations, 180 minutes disputées.
- 1 match de Division 2 des Pays-Bas (avec la réserve du PSV), 1 titularisation, 90 minutes disputées.

Statistiques de la saison :
- 15 matches d'Eredivisie, 10 titularisations, 887 minutes disputées, 1 but marqué, 1 carton jaune transformé en 1 carton rouge.
- 6 matches de Ligue Europa, 4 titularisations, 362 minutes disputées, 1 carton jaune.
- 3 matches de Coupe des Pays-Bas, 3 titularisations, 300 minutes disputées.
- 1 match de Division 2 des Pays-Bas (avec la réserve du PSV), 1 titularisation, 90 minutes disputées.
 


Mounir Obbadi (Hellas Vérone)

Prêté par l'ASM à l'Hellas Vérone, Mounir Obbadi a plutôt réussi sa saison en Serie A. S'il n'avait pas été gêné par les blessures, l'international marocain aurait sans doute connu un temps de jeu bien plus conséquent en 2014/2015. Le seul but qu'il a inscrit en championnat s'est avéré décisif puisqu’il a offert la victoire à son équipe sur le terrain de la Fiorentina (0-1), dans le temps additionnel, le 20 avril dernier. Sous contrat jusqu'en 2016 avec Monaco, il devrait revenir en Principauté cet été pour discuter de son avenir avec les dirigeants. Agé de 32 ans, il est difficile de croire qu'Obbadi puisse obtenir une prolongation de contrat. Réponse dans les prochaines semaines.

Statistiques à mi-saison :
- 8 matches de Série A, 6 titularisations, 442 minutes disputées, 1 carton jaune.
- 1 match de Coupe d’Italie, 1 titularisation, 90 minutes disputées.

Statistiques de la saison :
- 22 matches de Serie A, 14 titularisations, 1230 minutes disputées, 1 but marqué, 6 cartons jaunes.
- 1 match de Coupe d'Italie, 1 titularisation, 90 minutes disputées.


Delvin Ndinga (Olympiakos Le Pirée)

Pour sa deuxième saison en prêt du côté de l'Olympiakos, Delvin Ndinga a connu un exercice plus complexe que le premier. Partiellement utilisé en début de saison, malgré 6 rencontres de Ligue des Champions et 1 but contre la Juventus Turin, il a participé à la CAN avec la sélection du Congo qui a été éliminée en 1/4 de finale. A son retour à la compétition en Grèce, Ndinga a été davantage titularisé ce qui lui a permis de débuter régulièrement lors des 9 derniers matches de l'année en championnat (6 titularisations pour 8 matchs joués). Il termine l'année sur un doublé Coupe-Championnat. Pas si mal, non ?

Statistiques à mi-saison :
- 8 matches de Super League, 5 titularisations, 533 minutes disputées, 1 passe décisive, 1 carton jaune.
- 6 matches de Ligue des Champions, 5 titularisations, 425 minutes disputées, 1 but, 1 carton jaune.
- 1 match de Coupe de Grèce, 1 titularisation, 90 minutes disputées.

Statistiques de la saison :
- 17 matches de Super League, 12 titularisations, 1145 minutes disputées, 1 but marqué, 1 passe décisive, 2 cartons jaunes.
- 6 matches de Ligue des Champions, 5 titularisations, 425 minutes disputées, 1 but marqué, 1 carton jaune.
- 5 matches de Coupe de Grèce, 5 titularisations, 412 minutes disputées.

Les Flops


Radamel Falcao (Manchester United)

C'est un pari raté dans les grandes largeurs. Le joueur le plus cher de l'histoire de l'AS Monaco (60M€) n'a jamais su démontrer ses talents de buteur avec Manchester United sur les terrains de Premier League. Depuis sa grave blessure au genou en janvier 2014, Falcao n'est plus que l'ombre de lui-même. Exilé par le biais d'un prêt payant (10M€ avec option d'achat à 55M€) dans le Nord de l'Angleterre, dans les dernières minutes du mercato d'été 2014, le Colombien n'a marqué que 4 buts et délivré que 5 passes décisives. Humiliation suprême, il a été envoyé du côté de la réserve, en octobre, avec laquelle il a délivré une prestation fantomatique. Manchester a d'ores-et-déjà officialisé son retour en Principauté. Son salaire astronomique (évalué à 14M€ annuels) n'est pas dans les cordes du club princier qui souhaite s'en débarrasser au plus vite. Il se murmure que Chelsea et Valence sont sur les rangs pour obtenir ses services. Nul doute que ce dossier sera, à nouveau, l'un des feuilletons de l'été.

Statistiques à mi-saison :
- 3 matches de Ligue 1, 1 titularisation, 128 minutes disputées, 2 buts marqués.
- 10 matches de Barclays Premier League, 5 titularisations, 451 minutes disputées, 2 buts, 3 passes décisives.

Statistiques de la saison :
- 3 matches de Ligue 1, 1 titularisation, 128 minutes disputées, 2 buts marqués.
- 26 matches de Barclays Premier League, 14 titularisations, 1285 minutes disputées, 4 buts marqués, 5 passes décisives, 2 cartons jaunes.
- 3 matches de FA Cup, 3 titularisations, 210 minutes disputées.
- 1 matche de U21 Premier League, 1 titularisation, 71 minutes disputées.
 


Lucas Ocampos (Olympique de Marseille)

Il n'était pas satisfait de son temps de jeu en Principauté. Marcelo Bielsa en avait fait l'une de ses priorités depuis le mercato estival 2014. Parti de Monaco au début du mois de février, entre les 23ème et 24ème journées de Ligue 1, Lucas Ocampos a donc rejoint son compatriote du côté à l'Olympique de Marseille. Malgré 2 buts marqués, dont 1 exceptionnel contre Bastia lors de la dernière journée, l'ailier offensif n'a que trop rarement été titularisé par "El Loco" et n'a pas pesé sur la fin de saison olympienne. L'option d'achat automatique attachée à son contrat, en cas de qualification directe de l'OM pour la Ligue des Champions, ne sera pas levée mais Ocampos pourrait tout de même rester dans les Bouches-du-Rhône. En effet, Bielsa a fait de la conservation joueur l'une des conditions à remplir pour signer une prolongation de contrat avec les Phocéens. Vincent Labrune devrait donc contacter ses homologues monégasques pour garder l'actuel numéro 7 de l'OM.

Statistiques à mi-saison (Monaco) :
- 17 matches de Ligue 1, 8 titularisations, 567 minutes disputées, 1 but marqué, 2 cartons jaunes.
- 6 matches de Ligue des Champions, 4 titularisations, 279 minutes disputées, 1 but marqué.
- 1 match de Coupe de la Ligue, 1 titularisation, 120 minutes disputées.
- 2 matches de Coupe de France, 2 titularisations, 120 minutes disputées, 1 but marqué.

Statistiques de la deuxième partie de saison (Marseille) :
- 14 matches de Ligue 1, 3 titularisations, 529 minutes disputées, 2 buts marqué, 1 passe décisive, 1 carton jaune.

Statistiques de la saison :
- 31 matches de Ligue 1, 11 titularisations, 1096 minutes disputées, 3 buts marqué, 1 passe décisive, 3 cartons jaunes.
- 6 matches de Ligue des Champions, 4 titularisations, 279 minutes disputées, 1 but marqué.
- 1 match de Coupe de la Ligue, 1 titularisation, 120 minutes disputées.
- 2 matches de Coupe de France, 2 titularisations, 120 minutes disputées, 1 but marqué.


Edgar Salli (Academica Coimbra)

Prêté au Portugal, après une saison passée à Lens et une Coupe du Monde disputée avec le Cameroun, Edgar Salli pensait pouvoir s'épanouir en terre lusitanienne dans un championnat de première catégorie. Convoqué pour la CAN, où il a participé aux trois matches de sa sélection (éliminée dès la phase de poules), Salli n'est pourtant plus réapparu dans le groupe de l'Academica depuis le mois d'octobre. D'abord écarté par son entraîneur, il est blessé depuis le mois de mars... Une énigme, surtout quand on sait que son équipe n'a jamais gagné lorsqu'il était sur un terrain (5 nuls, 5 défaites).

Statistiques à mi-saison :
- 9 matches de Primeira Liga, 6 titularisations, 578 minutes disputées, 1 passe décisive, 2 cartons jaunes.
- 1 match de Coupe du Portugal, 24 minutes disputées.

Statistiques de la saison :
- 9 matches de Primeira Liga, 6 titularisations, 578 minutes disputées, 1 passe décisive, 2 cartons jaunes.
- 1 match de Coupe du Portugal, 24 minutes disputées.


Borja Lopez (Deportivo La Corogne)

34 minutes de jeu. Voici le résumé de la saison de Borja Lopez. Gravement blessé au genou au mois de mai 2014, le défenseur espagnol avait fait son retour sur les terrains à l'occasion des 1/16èmes de finale de Coupe de la Ligue avec l'ASM (victoire à Lyon 2-2, 5-6 t.a.b). Prêté au Deportivo La Corogne pour retrouver du temps de jeu et de la confiance, l'Ibère a vécu un calvaire en Espagne. Il n'est jamais apparu sous le maillot des Galiciens, mis à part trois apparitions sur le banc. Un véritable échec.

Statistiques à mi-saison (Monaco) :
- 1 match de Coupe de la Ligue, 34 minutes disputées.

Statistiques de la deuxième partie de saison (La Corogne) :
- Néant.

Statistiques de la saison :
- 1 match de Coupe de la Ligue, 34 minutes disputées.


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an

Gaetano Monachello


Accéder à la fiche du joueur

Nicolas Isimat-Mirin


Accéder à la fiche du joueur