Portrait : Mathieu Coutadeur, du Mans à Monaco

Transferts / 31/08/2009 - 18h31 / Par Steve H.S.
  


Au jour de la signature de Mathieu Coutadeur à l'ASM, Planete-ASM vous propose un portrait du jeune milieu de terrain.

 

 

LA CARRIÈRE

 

 

DES DÉBUTS PROMETTEURS :

Né le 20 mars 1986 au Mans, Mathieu Coutadeur fait ses premiers pas dans le football en 1993 au FC Pontlieue, un des quartiers de la ville du Mans. Rapidement, il rejoint le plus grand club local réputé nationalement pour ses qualités de formation et de détection (en 2008-2009, le Mans UC 72 est le 5ème club formateur français tandis que l’AS Monaco FC est classée 7ème selon le classement de la LFP). Ainsi, Coutadeur brille dans les catégories jeunes où il est vite considéré comme le joueur le plus prometteur du club par les supporters locaux comme par le staff manceau. Les espoirs placés en lui vont s’avérer payants le 20 mai 2004 lorsqu'il remportera avec son équipe junior la Coupe Gambardella contre le Nîmes Olympique. Dès lors, il commence à se faire un nom sur la scène nationale et plusieurs clubs (dont Arsenal) commencent à superviser le milieu de terrain.

LA RÉVÉLATION :

La saison 2004-2005 est celle de la révélation pour Mathieu Coutadeur ; après une rétrogradation du Mans en Ligue 2, il intègre progressivement l’effectif professionnel. Le MUC 72 remontra immédiatement en Ligue 1 et au cours des saisons 2005-2006 et 2006-2007, les joueurs de la Sarthe confirmeront leurs talents en réalisant de bonnes prestations (le club se classera 11ème et 12ème malgré un des plus petits budgets) De son côté, Coutadeur enchainera de bonnes performances (31 matchs dont 26 comme titulaire et 1 but en 2006-2007 à seulement 20 ans) qui finiront par convaincre René Girard de le sélectionner en équipe de France Espoirs le 14 novembre 2006. Il y disputera en tout 7 matches durant lesquels il s’imposera au milieu de terrain en tant que dépositaire du jeu des Français.

LA CONFIRMATION :

En 2007-2008, c’est l’explosion ; il joue 33 matches (1 but et 2 passes décisives) pour l’équipe sarthoise et devient un titulaire en puissance malgré la présence de Romaric (FC Séville) ; Sessegnon (Paris SG) et Matsui (Grenoble Foot 38) … En effet, il parvient à faire son trou et devient rapidement le chouchou du Stade Léon-Bollée. Véritable icône locale, « l’enfant du pays » est choyé par les coachs successifs (Hantz, Garcia, Bertucci, Jeandupeux, Cormier) et le président Legarda veut en faire le symbole de l’expansion du club (projet de nouveau Stade et à terme ambition européenne). Il termine cette saison en fanfare et est régulièrement cité par la presse spécialisée comme l’un des tous meilleurs espoirs de Ligue 1 en compagnie de Ben Arfa, Obertan, Briand, Payet, etc.
La saison 2008-2009 continue sur les chapeaux de roue et Mathieu Coutadeur ponctue cette saison avec des statistiques impressionnantes pour un joueur de 23 ans ; 36 matches, 4 buts et 7 passes décisives. Véritable pierre angulaire du jeu manceau, le n°20 commence à avoir des envies d’ailleurs malgré son statut d’indispensable. En effet, il est de plus en plus supervisé et confirme à la fin de la saison sur son site internet qu’il quittera le club.

L’AS MONACO :

C’est au début du mois de juin 2009 que Coutadeur est contacté par le club du Rocher. Rapidement, il adhère au projet et se met d’accord sur un pré contrat mais après moult péripéties, c’est le 31 aout 2009 qu’il signe son contrat professionnel en faveur du club asémiste. Au grand bonheur des supporters, il arrive alors dans un club qui l’attendait de pied ferme depuis le début du mercato estival. On pourra noter que Mathieu a souvent clamé son envie de rejoindre la Principauté, chose rare depuis quelques temps. Après un mercato difficile (les épisodes Savidan, Dindane, Olofinjana), l’AS Monaco enregistre l’arrivée d’un joueur désiré et désireux de rejoindre le club. Il renforcera l’entrejeu monégasque au poste de relayeur vacant depuis plusieurs années.

LE PROFIL DE MATHIEU :

Depuis le début de sa carrière, Mathieu Coutadeur s’est essayé à tous les postes du milieu de terrain. Tantôt offensif, tantôt défensif, il s’imposera réellement en tant que milieu de terrain relayeur (numéro 8) dans l’effectif du Mans. Il est reconnu pour la qualité de ses passes (passes décisives, relance et participation aux contre-attaques), pour sa vision de jeu (interception, lecture du jeu, conservation du ballon) ainsi que pour sa technique (bon manieur de ballon, capacité d’élimination grâce à son dribble).
Au niveau physique, Coutadeur est certes plutôt frêle (1m70 pour 71 kg) mais il dispose d’un centre de gravité relativement bas ce qui peut parfois le rendre assez insaisissable. Il dispose d’une bonne pointe de vitesse et l’une de ses plus grandes qualités est l’endurance. Souvent qualifié de « joueur aux 3 poumons », il se distingue par sa qualité de pressing et ne cesse jamais de courir sur le terrain. En outre, c’est un joueur qui n’a jamais connu de graves blessures ce qui lui a toujours permis de participer pleinement à la quasi-totalité des matches du Mans. Par contre, comme sa taille le laisse entendre, il ne dispose pas d’un bon jeu aérien. De plus, malgré une bonne frappe de balles (tireur de coups-francs, de pénalties et de corners), Mathieu pêche parfois dans la finition au point même d’être parfois jugé « trop collectif » par certains journalistes sportifs.
Enfin, l’une des caractéristiques de ce joueur est la force mentale. Véritable meneur d’hommes, il a à plusieurs reprises porté le brassard de capitaine dans l’équipe du Mans. Reconnu pour ses valeurs sur le terrain (joueur qui prend peu de cartons – seulement 11 en 110 matches officiels – jamais de carton rouge), il se distingue comme un réel leader et ce malgré son jeune âge.

SON INTÉGRATION :

Recruté par l’ASM afin d’être le pendant d’un milieu purement défensif (Gosso, Diego Pérez ou Eduardo Costa), Mathieu Coutadeur évoluera certainement en numéro 8, entre le meneur de jeu et le milieu défensif. Son intégration devrait être rapide car Le Mans évoluait dans le même schéma tactique que Monaco cette saison. En effet, sa qualité d’ouverture et ses passes en profondeur devraient ravir ses nouveaux coéquipiers comme Nenê, Alonso, Pino ou encore Park. De plus, Mathieu a toujours participé aux tâches collectives dans la Sarthe et son abnégation lors des replis défensifs devrait se révéler utile à l’ASM cette saison. Enfin, son expérience de la Ligue 1 devrait propulser ce petit gabarit à être l’un des joueurs intermédiaires entre les jeunes de la nouvelle génération (Nkoulou, Mongongu, Mollo, Nimani, Pino) et les joueurs plus expérimentés (Puygrenier, Modesto, Djimi Traoré, Pérez, Alonso). Ainsi, Coutadeur possède toutes les cartes en main pour réussir une belle saison sous le maillot rouge et blanc et confirmer les grands espoirs placés en lui. Possédant encore une belle marge de progression, saluons unanimement son envie de rejoindre notre club et souhaitons lui de réussir à ramener l’ASM à son rang afin de caresser ses sommets d’antan...

 


 

Mathieu Coutadeur


Accéder à la fiche du joueur