Valère Germain : « Il faut rester positif et enthousiaste »

Joueurs / 18/12/2012 - 12h53 / Par Samy K.
  


De retour dans le onze de départ depuis deux rencontres, Valère Germain a répondu aux questions du Site officiel de l'AS Monaco. Il y parle de l'actualité du club, entre le nul à Nîmes, le futur déplacement au Mans ainsi que la lutte pour la montée. L'attaquant évoque aussi son cas personnel, avec notamment son tir au but manqué contre Bourg-Peronnas il y a dix jours...

Valère, avec deux jours de recul comment analyses-tu ce match face à Nîmes ?
On était bien dans l'engagement, dans les duels et dans la motivation. Je trouve que dans l'esprit et dans les intentions on a répondu présent. Malheureusement on a encaissé ce but d'entrée de jeu et cela nous a compliqué la tâche. Derrière ils ont défendu en bloc et c'était difficile de trouver des solutions. On n'a pas eu énormément d'occasions et on peut remercier le pied gauche de Giorgos Tzavellas pour ce superbe coup franc qui nous a permis d'égaliser. Au final c'est une déception car on perd deux points à domicile.

Pour ta part tu as enchaîné un deuxième match consécutif comme titulaire, qu'en retiens-tu sur le plan individuel ?
Déjà, cela m'a fait du bien de retrouver le terrain. Le fait qu'on repasse en 4-4-2 m'a fait retrouver du temps de jeu et sur ce match cela s'est plutôt bien passé même si la victoire n'a pas été au bout. Jouer haut et mettre la pression sur la défense adverse, c'est ce qu'on attend des matchs à domicile. Malgré le résultat ce n'était pas si mal, disons qu'en y rajoutant de la décision et de l'efficacité on fera de nouveau la différence. En ce qui me concerne, j'espère être décisif rapidement, car en championnat je ne l'ai plus été depuis un petit moment déjà.

Comment as-tu géré mentalement ton échec lors de la séance de tirs au but face à Bourg-Péronnas ?
Pour être franc, je m'en veux plus de ne pas avoir marqué pendant le match que d'avoir raté ce pénalty. Mon sentiment c'est qu'à domicile face à une équipe du niveau inférieur, on se doit de faire la différence avant les tirs au but et avant même les prolongations. Mon vrai regret sur ce match c'est de n'avoir pas réussi à faire respecter la hiérarchie, mais il est certain que ce tir au but raté me reste en travers de la gorge. Comme tout le monde au club j'attendais beaucoup plus de cette Coupe de France qu'une élimination au 8e tour face à Bourg-Péronnas et c'est moi qui ait fait perdre l'équipe… Après le match tous mes coéquipiers ont eu un mot un regard ou un geste de réconfort, cela m'a fait chaud au coeur. Un peu comme avec Martin à la mi-temps du match face à Nîmes. Il s'en voulait pour le but encaissé en début de match, mais tout le monde l'a soutenu. Au final il a été décisif à trois reprises en deuxième période. Pour en revenir à l'après Bourg-Péronnas, comme tout le monde je n'ai pas vraiment eu le temps de cogiter car le déplacement à Caen arrivait juste derrière, et ensuite le match face à Nîmes. Il fallait très vite se reconcentrer sur le championnat.

Un championnat où la lutte continue d'être serrée pour les places de tête...
Ce que je retiens c'est que depuis la première journée nous sommes sur le podium et qu'en faisant un bon résultat au Mans nous pourrons partir en vacances avec le sentiment du devoir accompli. Nous ne regardons pas trop les résultats des autres car nous savons que si nous jouons sur notre valeur nous n'avons pas à nous soucier du parcours de nos concurrents. Ce n'est pas toujours facile, mais la saison est longue et sur la première moitié je pense que nous sommes dans le vrai. Nous sommes surtout aux antipodes par rapport à la saison dernière.

Il est vrai que tu es dans le groupe professionnel depuis à peu près deux ans et que tu as quasiment tout connu avec l'AS Monaco FC...
J'ai connu la descente en Ligue 2, une phase aller plus que difficile la saison dernière, une très belle remontée avec un sentiment partagé entre un maintien acquis et une accession manquée, et enfin un début de saison où nous avons constamment joué les premiers rôles. C'est un apprentissage accéléré de toutes les situations que peut connaître une équipe… J'en retiens surtout que nous avons fait un chemin incroyable depuis un an et que malgré les difficultés actuelles il faut rester positif et enthousiaste. On a notre destin entre nos mains et l'envie de faire de grandes choses. Les cinq prochains mois vont être super excitants !

Quelle est l'ambiance dans le groupe avant ce dernier match de l'année au Mans ?
L'ambiance est toujours bonne même si nous sommes tous agacés et déçus par ces derniers résultats. Le plus important, c'est que nous restons unis dans les bons comme dans les mauvais moments. On sent que tout le monde va donner un coup de collier cette semaine pour bien finir l'année au Mans samedi et revenir en 2013 gonflés à bloc pour faire cinq mois de folie et valider le ticket pour la Ligue 1!

Site Officiel ASM FC

 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an