Tristan Dingomé : « Je me sens plus libéré »

Joueurs / 16/11/2012 - 22h34 / Par TSP18
  


Passeur décisif le week-end dernier pour Ibrahima Touré face à l'AJ Auxerre, Tristan Dingomé s'est livré dans les colonnes du quotidien azuréen Nice-Matin. Pour celui-ci, il est tout d'abord revenu sur la période pendant laquelle il a disparu du groupe de Claudio Ranieri entre le mois d'août et la mi-octobre. Il révèle avoir « clairement douté ». En effet, avant de revenir fort dès le huitième de finale perdu contre Troyes, le natif des Ulis a dû se contenter pendant plusieurs semaines de matches avec la réserve.

Puis, le milieu gauche s'est attardé sur ses interrogations pendant le mercato estival au moment où beaucoup de jeunes issus du centre de formation quittaient le club à la recherche de temps de jeu tels Terence Makengo à Auxerre ou encore Florian Pinteaux à Sedan. « Quand tu vois tout le monde partir et "exploser'' dans un autre club... J'y ai pensé mais même lorsque je n'étais pas bien, je n'ai pas regretté de rester. Je suis à Monaco et je veux réussir ici. » avoue-t-il. Et, en faisant allusion au nombre impressionnant de joueurs formés à l'ASM qui reçoivent du temps de jeu cette saison malgré un recrutement pléthorique, il s'amuse : « Ça veut peut-être dire que les joueurs ne sont pas trop mal formés à l'ASM ».

Ensuite, le numéro 29 rouge et blanc est revenu sur les raisons qui l'ont poussé à devenir footballeur professionnel. Tout d'abord, étant originaire de la région parisienne, il avoue aimer singulièrement le Paris SG en plus de l'AS Monaco « pour Shabani Nonda », ainsi que Liverpool « parce qu'Anfield, c'est quelque chose ». Après cela, il a parlé du rêve de son père de faire carrière dans le football, mais que ce dernier n'a pas pu réaliser en son temps : « Il venait du Cameroun et aurait dû signer à Nantes. A l'époque, le foot n'était pas comme aujourd'hui et son frère lui avait conseillé de faire autre chose. Mais lui m'a toujours souhaité de jouer ma chance à fond. » Passé pro depuis le 27 mars dernier et sous contrat jusqu'en 2015, Tristan Dingomé réalise en quelque sorte le rêve de son paternel.

Enfin, concernant son poste préférentiel, le meilleur passeur monégasque de la saison dernière explique que le poste auquel Ranieri l'a placé notamment contre Troyes lui plaît : « un poste que j'aime bien parce qu'il me donne pas mal de liberté », sans pour autant oublier renier le poste de milieu droit qu'il a occupé lors des dernières rencontres à Niort et à Auxerre : « où je peux rentrer dans l'axe avec mon pied gauche. »

Depuis ces quelques semaines où il a enchaîné quatre titularisations, l'Essonnien de 21 ans semble petit à petit monter en puissance dans cette Ligue 2, ce qui est aussi l'avis de son coéquipier Gary Kagelmacher « Il est dans une bonne période. Il est rapide et malin. Il crée des espaces pour les autres et possède aussi une bonne qualité de passe. » Ranieri, lui, n'y va pas par quatre chemins et qualifie tout bonnement le joueur de « phénomène du foot. Il est intelligent dans son jeu. J'ai remarqué ses qualités en préparation d'avant-saison. Ensuite, il lui a fallu du temps pour se remettre de sa blessure, mais aujourd'hui il apporte beaucoup à l'équipe. » Le principal interessé acquiesce : « Je me sens mieux, plus en confiance. Le coach me parle davantage, je me sens plus libéré. Maintenant, il faut que je continue. »

Nice-Matin