Facebook Twitter RSS      21/10/2014 - 13h54

Les prestations : Une défense inefficace

Ligue 1 / 12/05/2011 - 17h01 / Par Maxime M.


Monaco a confirmé ses mauvaises statistiques au stade Bonal de Sochaux en ramenant une lourde défaite 3-0. Dans un match que les Sochaliens ont plié en deux minutes par deux buts, en première période, les joueurs de Laurent Banide ont eu une réaction d'orgueil après la pause mais ont manqué de réalisme pour égaler leurs adversaires, en pleine réussite devant leurs spectateurs. Planete-ASM vous propose une analyse des prestations des joueurs monégasques de la partie pour comprendre les raisons d'une défaite qui coûte cher à ce moment de la saison.

Chabbert : Titulaire pour la deuxième fois, la doublure de Ruffier, blessé, n'a pas connu la même réussite que contre le PSG. Sur l'ouverture du score, il est battu par Perquis qui, libre de tout marquage, fait mine de reprendre un ballon de la tête, quand sur le second but, il n'anticipe pas bien la trajectoire du centre de Martin. Battu sur le troisième, il sort quand même un arrêt en fin de match qui évite la déconvenue.

Bonnart : Assez bon dans ses interventions, il avait en face de lui un adversaire de grande classe : Maurice-Belay, formé à l'ASM, a été très vivace sur son côté gauche et a beaucoup gêné Gosso et l'ancien Marseillais. Mais celui-ci, moins précipité que ses partenaires dans la relance, s'est montré rassurant et disponible en attaque, malgré un tacle manqué en fin de match qui permet à Maurice-Belay de donner la dernière passe décisive.

Puygrenier : Impérial contre Paris, il a manqué sa sortie dans le Doubs. Avec sa puissance et son gabarit, il devait empêcher la paire sochalienne de s'emparer des ballons aériens, mais se troue sur le premier but, laissant Perquis induire Chabbert en erreur, ainsi que sur le second, deux minutes plus tard. Auteur de plusieurs erreurs et battu en retrait sur le dernier but, il ne rend pas une bonne copie et a été très gêné en première mi-temps par les nombreux mouvements des coéquipiers de Marvin Martin.

Hansson : Le Suédois est moins impliqué que son partenaire dans les duels aériens. Moins mis à contribution, son match paraît moins en dent de scie. Il est quand même fautif sur les trois buts, battu et pas assez attentif, et a été lui aussi gêné par la vivacité adverse sur les couvertures.

Adriano : Face à Martin et Boudebouz, bien souvent, il a souffert. Loin d'être ridicule dans ses interventions défensives, il concède quand même l'action qui amène le second but et est en retard sur Boudebouz pour le 3-0. En attaque, il s'est montré présent sur coup de pied arrêté, pour la tête et même pour en tirer un plein axe qui aurait pu tromper Richert. Plus actif offensivement en seconde période, il n'a pas pu inverser la tendance.

Nkoulou : Toujours par un volume de jeu impressionnant, il s'est investi dans la bataille de la récupération. Sans commettre beaucoup de fautes, malgré son carton en fin de match, il a été plutôt bon au milieu. Offensivement, il s'est parfois précipité, ne montrant pas encore toute l'assurance d'un capitaine, certes, jeune.

Mangani : L'autre jeune récupérateur asémiste a été très bousculé par le positionnement de Martin entre les lignes. Il a eu du mal à le suivre et était souvent battu sur les décalages. Offensivement, il n'a pas trouvé de bonnes ouvertures pour Park ou ses ailiers, mais a fait le travail défensivement, avant de sortir pour raisons tactiques.

Haruna : De retour en tant que maître à jouer monégasque, il touche un grand nombre de balle et contribue à la faire vivre en attaque, en la remontant, très à l'aise avec sa technique. Il peine encore à la faire naviguer mais aurait pu peser sur le sort de la rencontre avec plus de réalisme : tôt dans le match, sur un coup-franc lointain, et après le second but, par un raid dans la surface qui finit hors-cadre.

Gosso : L'Ivoirien est un homme important du dispositif de Banide, mais ne garde jamais la même place d'une rencontre sur l'autre. Cette fois-ci milieu droit, il a effectué un gros travail de sappe dans le couloir. Offensivement, il a plutôt repiqué dans l'axe, forçant Park à s'excentrer. Il quitte la pelouse pour faire entrer un joueur offensif.

Muratori : Concentré dans son rôle de milieu gauche à caractère très défensif, il a été très discret dans son couloir. Appliqué à défendre, il a eu du mal avec Martin, Boudebouz et Sauget qui combinaient très bien en triangle. Son apport étant trop faible et l'ASM menée, il cède sa place à la mi-temps.

Park : De retour à la pointe de l'attaque, il n'a pas eu un match facile. Sevré de ballon et encore plus d'occasion, il est contraint de s'ex-centrer à droite pour se rendre disponible. En seconde période, il a tenté de trouver Welcome, mais les deux joueurs n'ont pas réussi à trouver la faille.

Les remplaçants :



Welcome : Entré en jeu en seconde période, il a amené du poids et a permis à l'ASM de remonter son bloc en s'appuyant sur lui sur sortie de balle. Il aurait pu trouver l'ouverture sur une bonne action collective mais manque son tir du bout du pied. Malgré son gabarit et plusieurs attaquants en fin de match, il n'a pas pu réduire le score.

Malonga : Entré après de longs mois d'absence, il n'a pas eu une situation facile à vivre pour se remettre en confiance. Pas encore assez dans le rythme pour effacer son vis-à-vis, son impact a été très réduit.

Moukandjo : Il a tenté d'apporter sa fraîcheur en fin de match et aurait pu marquer sur son premier ballon si sa tête n'avait pas fuit le cadre. Malgré quelques accélérations, il n'a pas fait la différence.

Le coach:



Laurent Banide a vécu le scénario catastrophe. Deux buts assommants tôt dans le match et l'ASM ne pouvait plus rien espérer dans cette configuration. Venue pour attendre, résister et envisager une opportunité, elle a été prise d'assaut par le réalisme sochalien. Si on l'encense en cas de victoire ou de bon match nul, on peut reprocher à Banide une trop grande frilosité. Certes, Sochaux et une grosse cylindrée offensive et des précautions étaient à prendre, mais certains choix se discutent. S'il est difficile de prévoir les méformes (Puygrenier) et que la défense restait sur de bonnes sorties, la vivacité des attaques était à craindre et rajouter des défenseurs n'était peut-être pas la bonne parade, d'autant plus que l'équipe n'était alors plus armée pour répondre à 2-0.

En revanche, on notera ses bons changements. Le pari audacieux, même s'il n'a pas payé, de relancer Malonga, celui d'associer Welcome et Park ou le dynamysme de Moukandjo. Cependant, cette seconde période a vu un Monaco guère ridicule avec ses cinq joueurs offensifs et entreprenants, qu'on aurait pu imaginer une bonne surprise avec une telle équipe alignée d'entrée. Monaco ayant montré un visage solide plus par sa mentalité que par son nombre de défenseurs présents sur le terrain lors des derniers matchs, le retour à un système avec des milieux latéraux à vocation plus offensive et créative aurait pu bousculer Sochaux et pourrait bien être la solution pour le match capital qui s'annonce contre Lens.


Commentaires
Les prestations : Une défense ...
Commentaires
Sochaux 3 - 0 Monaco
Recharger commentaires
Chargement des commentaires
 
  • 19/10/14 | L1 J10 (dimanche) : Marseille 2-0 Toulouse // Bordeaux 1-1 Caen // Lyon 5-1 Montpellier
  • 18/10/14 | L1 J10 (samedi) : Lorient 0-1 Saint-Etienne // Lille 1-2 Guingamp // Metz 0-0 Rennes // Nantes 1-1 Reims
  • 17/10/14 | L1 J10 (vendredi) : Le Paris SG a battu le RC Lens sur le score de 3 buts à 1.
  • 07/10/14 | La France U20 a fait match nul 1-1 en République Tchèque. Raphaël Diarra n'est pas entré en jeu durant cette rencontre amicale.
  • 05/10/14 | L1 J9 (dimanche) : Saint-Etienne 0-1 Toulouse // Guingamp 0-1 Nantes // Lyon 3-0 Lille
  • 04/10/14 | L1 J9 (samedi) : Caen 1-2 Marseille // Bastia 0-2 Lorient // Évian TG 3-0 Metz // Nice 1-1 Montpellier // Rennes 2-0 Lens

Voir toutes les infos flash