Subasic : « Sur le coup-franc, je dois faire mieux »

Ligue 1 / 14/10/2017 - 11h18 / Par Ophély M.
  


Suites des réactions collectées à la fin de la rencontre opposant l'Olympique Lyonnais à l'AS Monaco terminée sur le score de 3-2 en faveur des Rhodaniens. En plus de leur coach, Meïté, Subasic et R.Lopes ont réagi côté monégasque ainsi que le coach Bruno Génésio et le président Aulas côté lyonnais. 

Leonardo Jardim (AFP via L'Équipe) : « C'était un match très équilibré. Nous avons eu des difficultés défensives en première période. Après la mi-temps, nous avons mieux maîtrisé le match. Nous avons eu de bonnes opportunités de but pour mener 3-2 mais nous prenons un coup franc sur la fin. Un résultat nul aurait été plus justifié. En début de partie, notre côté droit a eu des difficultés sous la pression de l'adversaire. Nous avons réussi à stabiliser la situation mais je crois que notre équipe a démontré qu'elle avait progressivement des solutions, que nos jeunes joueurs travaillent, comme Adama Traoré, Rony Lopes, Keita Baldé : ils ont livré un match très positif, tout comme Meïté. C'est important pour le présent et le futur. »

Soualiho Meïté (Site officiel de l’AS Monaco) : « C'est dommage. On a fait une belle partie. On aurait pu l'emporter, même si on a aussi concédé quelques occasions. Malheureusement, c'est le football. Il est parfois cruel. C'est à nous d'en tirer les leçons et de rebondir dès mardi en Ligue des Champions. Personnellement, je me suis senti bien. Comme on dit, il n'y a que la compétition qui vous fait avancer, qui vous donne les meilleures jambes. Mais ça allait. Ceux comme Adama, Terence où moi qui ont un peu moins de temps de jeu, ont pu montrer qu'ils étaient là. C'est important pour le groupe. C'est bien de prouver qu'on peut compter sur nous. »

Danijel Subasic (Monaco-Matin) : « Je le prends pour moi. Quand tu es gardien, tu dois être décisif. Sur le coup-franc, je dois faire mieux, c'est comme ça. Je suis responsable., il faut savoir assumer et accepter quand tout ne tourne pas parfaitement. L'équipe a beaucoup changé, que ce soit dans la composition d'équipe ou au mercato. Il faut du temps ce n'est pas une excuse mais, c'est ainsi. »

Rony Lopes (AFP via L'Équipe) : « C'est cruel car c'est le second match de suite au terme duquel nous prenons un but à la dernière minute. Nous avons contrôlé la seconde période avec des occasions mais nous n'avons pas réussi à marquer. Ce résultat ne reflète pas la partie mais c'est comme ça. Il faut s'accrocher avant de retrouver la Ligue des Champions contre Besiktas. Ce sera différent mais il nous faut arriver dans de bonnes conditions pour cette rencontre. C'est compliqué de perdre à la dernière minute un match que nous aurions pu gagner. » 

Bruno Génésio (AFP via L'Équipe) : « Nous avons eu la réussite qui nous avait fui lors des derniers matches. Cela tient autant à la qualité de Nabil Fekir qu'à la maladresse des Monégasques, qui ont eu deux ou trois occasions en seconde période. Cela tient aux efforts de toute l'équipe mais aussi de notre capitaine qui va chercher le coup franc, qui le provoque pour mettre le ballon là où il faut sur un geste de classe. Il n'y a pas que cela dans son match. Il a été décisif et aussi exemplaire. J'espère que nous allons nous améliorer dans le secteur défensif. Nous avons péché dans les phases de transition. Nous devrions avoir davantage de sécurité mais notre équipe attaque énormément, avec beaucoup de joueurs offensifs car nous jouons quasiment avec quatre attaquants mais aussi Tanguy Ndombélé, qui est plus milieu offensif que défensif, et encore les latéraux qui participent au jeu. Cela permet de créer des décalages mais à l'inverse, nous sommes souvent sur un fil. Il faut progresser dans ce domaine si nous voulons avoir des résultats sur la durée. »

Jean-Michel Aulas (Canal + Sport via L'Équipe) : « C'est important pour l'institution. Si l'entraîneur est heureux, tant mieux. Il mérite de pouvoir aller au bout de son histoire. On voit très bien que tout peut se passer dans un match. Les gars sont allés au bout de leurs intentions, il y avait un grand bonhomme (Nabil Fékir, ndlr). C'est une victoire contre le champion de France. On a vu du jeu et une solidarité de tous les instants. Je suis très heureux bien sûr des trois points mais aussi de la manière parce qu'elle apporte une réponse aux questions que tout le monde se pose. Parfois, c'est difficile d'expliquer les choses de manière virtuelle, alors qu'on peut les démontrer dans le jeu. Je suis très heureux pour Bruno, il a montré qu'il avait les aptitudes pour mener le groupe où on voulait qu'il soit. »


 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an

Danijel Subašić


Accéder à la fiche du joueur