Djibril Sidibé : « L'objectif : remporter ce championnat »

Joueurs / 21/03/2017 - 23h03 / Par Thomas S.
  


Ayant pris ses quartiers à Clairefontaine avec 4 autres monégasques (Lemar, B.Mendy, Mbappé et Bakayoko) pour la trêve internationale, Djibril Sidibé a tout de même trouvé le temps de répondre aux questions de Monaco-Matin. Entre l’Équipe de France et la fin de saison palpitante de l'ASM, tour d'horizon de l'actualité de l'arrière droit rouge et blanc.

Déjà rejoint par Thomas Lemar lors du dernier stage en sélection, celui qui ferait presque figure d'ancien dans le contingent asémiste du groupe France apprécie la présence de ses nombreux partenaires : « C'est plaisant de se retrouver. En club, ça nous réussit bien. On est une bande de copains, on a des affinités, là on se retrouve au château pour jouer pour la même nation. Ce n'est que du bonheur ». Sur son jeune coéquipier Kylian Mbappé, le natif de Troyes ne tarit pas d'éloges : « Le talent qu'il a est indéniable. Ce qu'il montre en championnat ou en Ligue des Champions, c'est formidable pour son âge. Il a beaucoup de maturité, beaucoup de sérénité. Il a une réussite incroyable. Il arrive à une étape où il commence à découvrir l'exigence du niveau international. On verra s'il dispute un match, […] si ce n'est pas aujourd'hui, ce sera demain ou après-demain ». En dehors des Monégasques, Djibril Sidibé aime notamment côtoyer le milieu de Chelsea N'Golo Kanté : « Par sa modestie, c'est quelqu'un qui me ressemble beaucoup. Il a des qualités humaines extraordinaires. Il ne se pose pas de question, il joue, c'est un bosseur. J'aime bien cette simplicité ».

En concurrence avec Bacary Sagna (forfait pour ce rassemblement), Christophe Jallet et son ex-coéquipier au LOSC Sébastien Corchia, le latéral affiche ses ambitions tout en restant humble : « Comme chaque joueur, on aspire à être numéro un. C'est surtout la performance qui permet au coach de juger. Il n'y a que lui qui peut dire ça. En tant que nouveau, on doit rester modeste dans ce genre de position. Une carrière internationale, ce n'est pas en cinq, six ou sept matches, c'est vraiment sur la durée qu'on voit la valeur et le statut d'un joueur. Je suis encore en phase d'apprentissage ». Il devrait néanmoins avoir du temps de jeu et connaître au moins sa 7ème sélection au vu du programme des Tricolores : « Le Luxembourg, c'est un match de qualification, c'est excitant. Il n'y a pas d'autre résultat à envisager que la victoire. Le match contre l'Espagne, c'est un match de gala avec les meilleurs joueurs espagnols. Pour nous, en tant que footballeur, disputer une grande rencontre est toujours intéressant ».

Cette progression constante, cette recherche permanente du haut niveau, l'ex-Lillois la puise dans son entourage : « Il faut être très bien entouré. J'ai la chance d'avoir mes parents qui m'épaulent dans les choses de ma vie et dans mon parcours en tant que footballeur » ; et aussi dans ses origines : « Le Mali, j'en suis resté très proche, j'ai souvent au téléphone des membres de ma famille, même si ça fait des années que je n'ai pas mis les pieds là-bas. J'essaye de contribuer à leurs besoins. C'est un pays qui fait partie des plus pauvres dans le monde. C'est toujours important de garder contact avec ses racines ».

Après cette trêve, une fin de saison éreintante attendra l'AS Monaco, encore en lice dans les 4 compétitions. S'il ne fixe pas de limites à la réussite du collectif, le défenseur de 24 ans met la priorité sur le Championnat de France : « Ça fait très très longtemps qu'on n'a pas atteint ce niveau-là. Aujourd'hui, on est en confiance, on gagne des matches, on marque plein de buts. On vit bien, on prend du plaisir. L'objectif, clairement, c'est de remporter ce championnat ».

Monaco-Matin

 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an