Sidibé : « Pourquoi pas la Premier League dans 1 ou 2 ans ? »

Joueurs / 01/09/2016 - 19h43 / Par Rémi V.
  


Le nouveau latéral asémiste, que L'Equipe annonce titulaire sur le flanc droit de la défense bleue ce soir, est revenu pour le quotidien sportif sur son nouveau statut suite à son transfert onéreux sur le Rocher et sa convocation par Didier Deschamps au sein des réservistes de l'Euro 2016. Il évoque également les raisons qui l'ont poussé à privilégier l'AS Monaco à Arsenal cet été et affiche très clairement sa préférence pour son poste naturel, à droite de la défense.

Après avoir été la surprise du groupe élargi retenu par le sélectionneur pour l'Euro, Djibril Sidibé a eu la satisfaction d'être à nouveau appelé à rejoindre l'effectif de l'Equipe de France : « C'est une nouvelle étape. La première, c'était d'intégrer le groupe avant l'Euro ». Ambitieux, le latéral estime que « ce n'est que le début. C'est à moi de faire le nécéssaire pour donner un élan à ma carrière ». Conscient que les cartes semblent être rebattues sur le flanc droit de la défense bleue, le joueur de 24 ans veut jouer sa chance à fond pour intégrer le groupe de manière durable : « Le coach veut partir sur quelque chose de nouveaux avec des jeunes et des anciens ayant beaucoup d'expérience. On fera tout pour être à la hauteur des attentes ». Premier monégasque à être appelé en Bleus depuis Kurzawa, Sidibé savoure cette sélection qui « fait rêver chaque joueur » mais « demande des exigences très élevées ». Il estime d'ailleurs que ce nouveau cap dans sa jeune carrière sera en mesure de le faire évoluer très vite car « au niveau international, tu es confronté aux meilleurs. Tu gagnes 20, 30, 40% d'expérience. Il n'y a pas mieux pour évoluer ».

Interrogé sur cette fulgurante accélération de sa carrière, Djibril Sidibé considère que c'est surtout « l'extérieur et le regards des gens qui ont changé. Il y a toujours un certain engouement quand on est transféré pour un certain prix ». Celui qui a décliné la sélection malienne après « un choix très difficile » mais parce que « les Bleus, ça ne se refuse pas », a également commenté le choix de carrière qu'il a eu à faire cet été. « Il y avait plusieurs critères, notamment le temps de jeu. C'était très tentant, parce que Arsenal, c'est Arsenal. Beaucoup de jeunes partent de plus en plus tôt à l'étranger. Est-ce qu'ils ont vraiment le bagage nécéssaire pour affronter les épreuves de la vie dans un nouveau contexte ? Quelque part, je pense que je n'étais pas prêt. J'ai encore beaucoup de choses à apprendre. Ce n'était tout simplement pas le bon moment ». Djibril Sidibé, mature mais ambitieux, se montre patient pour construire sa carrière. Mais pas trop, tout de même. La futur international français ne n'inscrit en effet pas tout à fait sur la durée en Principauté, qu'il envisage comme un tremplin vers le championnat anglais : « Je voulais faire une saison de plus, emmagasiner le maximum de provisions et pourquoi pas l'an prochain ou dans deux ans, évoluer dans ce championnat ». Une ambition qui devra s'appuyer sur des performances brillantes sous la tunique princière, notamment en Ligue des Champions et qui rejoint parfaitement le business model de l'ASM consistant à valoriser des joueurs à fort potentiel.

Autre critère de poids dans sa décision de rejoindre le Rocher cet été, le fait de pouvoir évoluer à son poste de prédilection à droite de la défense. Beaucoup utilisé à gauche au LOSC, il marque une vraie préférence pour le côté droit : « J'ai été formé à droite. Mon pied fort, c'est le droit, même si j'ai également beaucoup travaillé le gauche. Au niveau des appuis et de la qualité de centre, c'est là où je me sens le mieux. Tous les observateurs, que ce soit mes entraineurs ou les joueurs sont unanimes pour le dire ». Toutefois, si les dirigeants de l'ASM l'ont recruté pour remplacer Fabinho sur le départ puis finalement repositionné au milieu de terrain, le natif de Troyes a déjà évolué sur le flanc gauche face à Villarreal ou dans un poste plus avancé de milieu latéral contre le PSG. Conciliant, il explique : « J'essaie de répondre aux besoins de l'équipe. Le coach connait ma polyvalence. J'ai échangé avec lui et avec les dirigeants. L'idée, c'est de se stabiliser. Mon poste, c'est latéral droit ».

La recrue asémiste la plus onéreuse du mercato - 16 millions d'euros - a donc les idées claires quant à la suite de sa carrière. Tout d'abord, il est déterminé à se fixer au poste de latéral droit, son poste de prédilection et de formation. Ensuite, il souhaite emmagasiner un maximum d'expérience sur le Rocher pour être en mesure de rejoindre la Premier League, son objectif. Enfin, Djibril Sidibé fera tout pour s'imposer sur le couloir droit de l'Equipe de France, où il devra faire face à la concurrence de son ancien coéquipier Sébastien Corchia, mais également à celle de Bacary Sagna. La première étape de cet ambitieux programme se joue dès ce soir. Il est effet prévu dans les titulaires français à Bari face à l'Italie par le quotidien L'Equipe.

L'Équipe

 
Infinity Chat :
Dernier message il y a 1 an