Facebook Twitter RSS      01/10/2014 - 13h22

Lucas Ocampos : « J'ai découvert un nouveau football »

Joueurs / 03/01/2013 - 22h16 / Par Mathieu R.


Arrivé cet été en provenance de River Plate, Lucas Ocampos a connu une première partie de saison mitigée avec son nouveau club. Le jeune Argentin, à travers une interview accordée au site officiel de l'AS Monaco, a tenu à justifier ses performances. De sa forme actuelle jusqu'à son apprentissage de la langue française, en passant par ses relations avec ses nouveaux coéquipiers ou encore son individualisme, Lucas Ocampos se confie sans langue de bois. Interview :

Lucas, comment te sens-tu six mois après ton arrivée à l’AS Monaco FC ?
Je me sens bien. J’ai la forme, le moral et une grande motivation après ces six premiers mois qui m’ont permis de m’adapter à cette nouvelle vie en Europe. Cela n’a pas été toujours facile, j’ai parfois eu du mal, mais il fallait passer par ces moments compliqués pour apprendre. Je vais continuer de travailler pour progresser et montrer mon vrai niveau ces prochains mois.

T’attendais-tu à ce que cela soit aussi difficile ?
Oui car j’étais prévenu. Chaque année de nombreux joueurs argentins rejoignent l’Europe. Même pour des joueurs confirmés c’est toujours une étape compliquée. Alors il n’y avait pas de raisons pour que cela soit plus facile pour un jeune joueur comme moi. Je savais que cela serait difficile de changer de continent et donc de style de vie. J’ai découvert un nouveau club, de nouveaux coéquipiers, une nouvelle méthode de travail et surtout un nouveau football…

Justement, en quoi le football européen est-il si différent du football sud-américain ?
En Europe, le jeu est beaucoup plus physique et direct. Cela va vite, on recherche beaucoup la profondeur, alors qu’en Amérique du Sud, et plus précisément en Argentine, le style est plus technique. Chez nous le jeu est à base de passes courtes, c’est plus posé. Ici on a plus tendance à contrer rapidement en essayant d'anticiper le replacement défensif adverse. Du coup, les exigences défensives concernant les joueurs offensifs sont beaucoup plus importantes. Petit à petit, je m'y fais, les réflexes commencent à venir.

Quels conseils te donne Claudio Ranieri ?
Il me dit de ne pas être impatient et de ne pas paniquer face aux difficultés, que tout cela est normal, que c’est une sorte de passage obligé. Il me dit aussi d’être attentif aux moindres détails, d’observer le jeu pour mieux le comprendre, d’être à l’écoute et surtout d’être concentré. Il m’apprend à mieux utiliser le ballon en fonction du système de jeu, mais il insiste également beaucoup sur ce fameux replacement défensif. J’ai déjà compris que ce football demande encore plus de générosité dans l’effort.

Tu as marqué un but magnifique dès ton premier match au Stade Louis II face à Valenciennes, une formation de Ligue 1. Comment expliques-tu que les matchs suivants contre des adversaires de Ligue 2 aient été plus difficiles pour toi ?
Déjà parce que le championnat et la coupe sont deux compétitions très différentes. Sur un match à élimination directe, le jeu est toujours moins fermé et cela me convient car j’ai besoin d’espaces pour m’exprimer. En championnat, et plus particulièrement en L2, les équipes pensent beaucoup plus à verrouiller et à fermer les espaces. Là, cela devient bien plus compliqué.

Face à ce manque d’espaces, on t’a souvent vu rechercher la solution individuelle, on te l’a parfois reproché…
C’est juste. Au départ je voulais toujours prouver quelque chose et j’ai parfois été maladroit en voulant trop en montrer, trop en faire. Et puis je ne connaissais pas encore mes coéquipiers, ce qui n’a pas aidé. Aujourd’hui, c’est différent. Je sais déjà mieux me placer sur le terrain et j’ai plus d’automatismes avec les autres. Quand je suis rentré au Mans, je l’ai ressenti. Quand je pouvais provoquer je le faisais, mais quand c’était fermé je trouvais plus facilement la solution collective. Je pense que cela ira de mieux en mieux dans ce domaine.

Avec qui t’entends-tu le mieux dans l’équipe ?
J’ai été super bien accueilli par tout le monde. Avec Yannick Ferreira Carrasco on est un peu les enfants du groupe, les autres ont une attitude protectrice avec nous. Après, la langue aidant j’ai bien sympathisé avec Gary Kagelmacher, Sébastian Ribas ou Yannick car ils parlent tous espagnol couramment. Mais sincèrement je m’entends bien avec tout le monde dans cette équipe.

Tu es venu à Monaco avec tes parents et ta fiancée, comment cela se passe pour vous ?
Super bien. Il faudrait quand même être difficile pour ne pas se sentir bien à Monaco. En plus on vit à une époque où on peut voyager facilement et donc retrouver le pays en quelques heures d’avion si le besoin s’en fait sentir.

C’est justement ce que tu as fait pendant la trêve. Comment se sont passées tes vacances ?

Cela m’a fait un bien fou de revoir mes amis et les autres membres de ma famille. Je n’étais jamais parti aussi loin aussi longtemps et même si les réseaux sociaux réduisent un peu la distance j’avais besoin de me ressourcer auprès d’eux. Ils m’ont tous assailli de questions, sur Monaco, l’Europe, le championnat. Je peux vous dire qu’ils ne ratent rien de notre parcours.

Que peut-on te souhaiter pour la nouvelle année ?
D’être bon et d’aider l’équipe à atteindre son but. Mon souhait pour l’ASM c’est aussi de voir le Stade Louis II plein et joyeux. Pour cela, à nous d’être bons et performants pour leur donner envie de nous soutenir de plus en plus nombreux. C’est tellement bon de sentir les supporters derrière nous. J’étais de leur côté en fin de match au Mans. Peu de temps après mon entrée en jeu j’ai contré un dégagement adverse devant notre kop et j’ai eu des frissons en les entendant crier pour ce geste défensif. C’est tellement bon de les entendre et de les voir à fond comme ça ! C’est pour ça qu’on joue au foot !

Un dernier mot en français ?

J’étudie le français plusieurs fois par semaine avec un professeur particulier à domicile, mais je vous avoue que ce n’est pas facile. Je vous donne rendez-vous dans six mois pour un entretien exclusivement en français. En attendant, je vais me contenter de souhaiter une « bonne année » 2013 à tous ! 

Site Officiel ASM FC

Joueurs actuels
Commentaires
Lucas Ocampos : « J'ai découve...
Recharger commentaires
Chargement des commentaires
 
  • 28/09/14 | L1 J8 (dimanche) : Bordeaux 2-1 Rennes // Lens 0-0 Caen // Nantes 1-1 Lyon // Marseille 2-1 Saint-Étienne
  • 27/09/14 | L1 J8 (samedi) : Toulouse 1-1 Paris SG // Lille 1-0 Bastia // Lorient 0-2 Évian TG // Metz 3-0 Reims // Montpellier 2-1 Guingamp
  • 25/09/14 | L1 J7 (jeudi) : AS Saint-Étienne 1-1 Girondins de Bordeaux.
  • 23/09/14 | L1 J7 (mardi) : Reims 0-5 Marseille // Rennes 0-3 Toulouse
  • 21/09/14 | L1 J6 (dimanche) : Paris SG 1-1 Lyon. L'AS Monaco est 16ème au terme de cette journée.
  • 20/09/14 | L1 (J6) : Bordeaux 2-1 Evian // Marseille 3-0 Rennes // Lorient 0-1 Reims // Metz 3-1 Bastia // Nantes 2-1 Nice // Toulouse 3-3 Caen.

Voir toutes les infos flash